Dans ce trente-huitième épisode de notre Chasse aux pépites, nous nous envolons vers le pays du maté, où un jeune défenseur fait beaucoup parler de lui. La pépite de la semaine est en effet Sebastián Cáceres, qui s’illustre déjà dans les catégories jeunes de l’Uruguay et dans le championnat local. De Liverpool URU au Liverpool du Merseyside ? Ou du Nuevo París au Paris-Saint-Germain ? Si Sebastián a encore du chemin à parcourir, le potentiel est palpable.

La fiche d’identité de Sebastián Cáceres

Club : Liverpool URU
Age :  19 ans (18 août 1999)
Physique :  183 cm / 77 kgLa chasse aux pépites #38 – Sebastián Cáceres
Poste :  défenseur central
Pied fort :  droit
Points forts : technique, placement, lecture du jeu, interceptions, tacles, jeu aérien, force, passes
Point à améliorer : engagement

L’enfant de Nuevo París

Sebastián Enzo Cáceres Ramos voit le jour le 18 août 1999 à Montevideo en Uruguay. Ville où il passe son enfance, dans le quartier du Nuevo París.

C’est à l’âge de quatre ans qu’il commence le football dans le club de l’Asociacion Deportiva Juvenil. Deux ans plus tard, il rejoint l’Estrealla Federal. Dans les catégories jeunes, Sebastián avait déjà pour habitude d’être surclassé et donc de jouer contre des joueurs plus âgés.

L’arrivé à Liverpool URU

À ses débuts, il évolue comme milieu central et réussit à intégrer l’académie de Defensor Sporting, l’une des meilleures du pays. Il n’est malheureusement pas conservé par le club et trouve point de chute à Liverpool Montevideo. Ses débuts sont compliqués. Il ne trouve en effet pas sa place jusqu’à ce qu’il se révèle au poste de défenseur:

« Je me souviens qu’il y avait 30 garçons et que je n’étais même pas appelé dans la deuxième équipe. Un jour, cependant, un de mes compagnons s’est blessé et l’entraîneur a décidé de me laisser jouer en tant que défenseur central »

Il poursuit sa progression et connaît sa première convocation en équipe nationale avec les U15. Le processus de sa formation ne le cantonne pas seulement au rôle de défenseur central. Il est positionné aux différentes positions défensives le rendant plus complet.

Un avant goût du monde professionnel

C’est le 26 août 2017 qu’il effectue ses débuts avec l’équipe professionnelle en participant aux vingt dernières minutes du match contre Peñarol. Un souvenir mémorable, gravé dans sa mémoire:

« Le stade était plein, je n’avais jamais joué avec autant de gens de autour. J’avais des sensations dans l’estomac, de la nervosité, de l’anxiété. Quand l’entraîneur m’a appelé, je n’ai même pas réussi à retirer mon chasuble. À mon entrée, je devais donner des indications aux joueurs mais ils ne m’écoutaient pas. En plus, la première balle touchée, je l’ai envoyée dehors. Aujourd’hui ça me fait rire, mais sur le moment ça m’a rendu encore plus nerveux« 

Il semble néanmoins avoir fait bonne impression, puisqu’il connaît sa première titularisation le match suivant contre le Racing. Il en dispute l’intégralité. Une marque de confiance d’Alejandro Bertoldi, son coach de l’époque, dont il est encore reconnaissant aujourd’hui. Lors de cette saison 2017, Sebastián prend part à 6 matchs pour 302 minutes passées sur le terrain.

Un début de saison perturbé

Atteint de la varicelle, Sebastián Cáceres voit sa pré-saison perturbée, l’empêchant d’être compétitif pour le début de saison:

« J’ai mal commencé parce que je suis allé à un entraînement et j’ai attrapé la varicelle; j’ai perdu toute la pré-saison. Lors du premier match contre Cerro, je n’ai même pas été mentionné, contre El Tanque, je n’ai pas joué cela m’a servi pour avoir plus de temps pour récupérer, contre Boston, je suis allé sur le banc et contre Peñarol j’ai été mis sur la ligne de 5 et j’ai été surpris, je ne m’y attendais pas. »

Après avoir récupéré, il s’installe confortablement sur l’axe gauche de la défense. Un positionnement où il va se montrer sérieux et appliqué, lui permettant d’être titulaire le reste de la saison. Pour sa première saison comme titulaire, il dispute 32 rencontres pour 2878 minutes. Il est désigné comme joueur dans le onze type de cette saison 2018, une première très prometteuse.

L’année de la confirmation

Ses bonnes performances lui valent un sélection avec l’équipe U20 de l’Uruguay pour participer au Sudaméricano U20 en janvier 2019. Titulaire indiscutable, il participe à chaque minute avec l’Uruguay lors de cette compétition.

De retour dans son club, Sebastián retrouve sa place de titulaire et ne manque aucun match de ce début de saison, hormis lors des trêves internationales durant lesquelles il a joué avec les U20 de l’Uruguay. Il cumule pour l’instant 630 minutes de jeu en 7 matchs. Sebastián confirme ses débuts prometteurs et s’installe de plus en plus comme un patron de son équipe.

Quel avenir?

Malgré des performances très intéressantes qui éveillent l’intérêt de plusieurs clubs européens comme Arsenal ou encore Liverpool (l’anglais, cette fois). Il reste toutefois conscient qu’il doit encore beaucoup prouver avant de jouer à un niveau plus élevé:

« Je pourrais dire que je suis fort mais non, parce qu’avec les joueurs de la Primera je ne me sens pas aussi fort qu’avec les jeunes (…) J’ai vu certaines rumeurs mais je n’en parle pas avec mes agents. S’il y a une possibilité de départ, elle est encore loin.« 

Aujourd’hui, il doit confirmer sa saison passée. Et, s’il reste sur la même lancée, il s’affirmera donc comme l’un des meilleurs défenseurs du championnat malgré son jeune âge. L’étape suivante serait peut-être d’intégrer une grande équipe brésilienne ou encore argentine qui lui permettrait de jouer et de s’aguerrir en Libertadores pour le préparer à un départ en Europe.

Style de jeu

En bon Uruguayen, il dit s’inspirer de Godin mais reste toutefois admiratif de Sergio Ramos:

« C’est le meilleur. Il a une superbe technique, il marque et intervient dans les moments décisifs avec des buts importants. J’aime aussi Godin parce qu’il nous représente en défense. »

Sebastián est capable de s’adapter dans différents systèmes de jeu, à trois comme à quatre défenseurs. Quel que soit le système choisi, il peut aussi bien jouer axe gauche que droit.

Sa technique lui offre de la sérénité balle au pied. Il est capable de résister au pressing adverse ainsi que de se défaire de son adversaire. Sa capacité à conserver la balle lui permet de gérer et de temporiser les temps faibles de son équipe.

Il dispose en outre d’une bonne lecture du jeu et se montre donc précieux quand il faut intervenir dans le bon tempo, que ce soit en défendant debout ou au sol. Elle lui offre également, bien qu’il ne soit pas très grand, une certaine justesse dans le domaine aérien. Sa bonne qualité de passe ainsi que sa vision de jeu lui permettent en somme de sortir proprement et efficacement la balle.

Néanmoins, il s’agit encore d’un jeune joueur qui peut commettre des erreurs de jeunesse. En effet, il prend parfois des risques pas forcément nécessaires à la sortie de balle et pouvant mettre en danger son équipe. Mais il reste cependant très prometteur et engrange de plus en plus d’expérience afin de gommer ses petites imperfections.

A propos Mycki 72 Articles
Grand passionné de football, je passe mon temps libre à analyser et observer les futurs grands du football à travers le monde.