Dans ce nouvel épisode de La Chasse Aux Pépites, nous faisons cap sur la Premier League russe. L’étoile montante Magomed-Shapi Suleymanov, l’ailier du Krasnodar, est à l’honneur du numéro de cette semaine.

La fiche d’identité de Magomed-Shapi Suleymanov

Club : FK Krasnodar
Age : 19 ans (né le 16 décembre 1999)
Physique : 172 cm – 68 kg
Poste : ailier polyvalent
Pied fort : gauche
Points forts : technique, dribble, vista, passes clés, agilité, finition, contrôle de balle, vitesse
Points à améliorer : physique, jeu aérien

Son enfance à Daghestan

Originaire de Makhachkala en Russie où il naît le 16 décembre 1999, Magomed-Shapi Suleymanov commence le football à 6 ans à Makhachkala RSDYUSHOR sous les ordres de Semyon Valyavsky, Murza Murzaev et Rustam Izbulatov. Sept saisons plus tard, il se fait remarquer lors d’un tournoi par Mkhitar Davidyan, l’entraîneur des jeunes du FK Krasnodar :

« Nous avons perdu 0-1. Shapi n’a pas marqué, mais j’ai bien aimé sa façon de nous mettre en difficulté! Mobilité, arrogance, qualités individuelles fortes (…)En bref, il nous a posé des problèmes. Après le match, je l’ai attrapé et l’ai appelé à part: « Avez-vous envie de jouer dans notre club?« . Il a d’abord crû à une plaisanterie avant que je lui fasse comprendre que j’étais sincère. Il lui a fallu à peine 20 minutes pour me donner une réponse positive. »

L’arrivé à Krasnodar et les débuts avec l’équipe première

C’est donc en 2013 que Magomed rejoint le FK Krasnodar. Une séparation difficile pour lui qui, à l’âge de 13 ans, se retrouve donc à 800 kilomètres de sa famille. Outre la distance, la situation se complique également par le retard physique de Magomed qui ajoute une préoccupation supplémentaire pour ses proches. Mais, à force de travail, Magomed prend ses marques malgré son physique chétif et s’impose dans les équipes juniors de Krasnodar.

Tout s’accélère pour l’aventure professionnelle de Shapi durant la saison 2017-2018. Il effectue ses débuts avec Krasnodar en Russian Premier League en disputant la dernière minute d’un match contre le Rubin Kazan. Il n’attend que quelques semaines pour inscrire son premier but face à Lyngby en Europa League. Entré pour les dix dernières minutes du match, il marque en effet le but de la victoire. Sa performance remarquée et illuminée de sa patte gauche en plus de sa petite taille lui valent une comparaison flatteuse avec un certain Lionel Messi par un bon nombre d’observateurs. Lors de cette première saison, Magomed joue uniquement le rôle de joker avant de connaître sa première titularisation, participant à 7 matchs pour 75 minutes de jeu.

De rookie à joker de luxe

Pour la saison 2018-2019, il alterne les titularisations avec la réserve de Krasnodar en deuxième division et les entrées en cours de jeu avec l’équipe première. Shapi marque son premier but en RPL le 26 août 2018 face au FK Orenburg, qui permet à Krasnodar d’arracher le nul dans les derniers instants du match. Sa participation cantonnée à quelques fins de match ne l’empêche de se montrer décisif, ce qui lui vaut un statut de supersub. Un rôle qu’il va parfaitement remplir tout au long de la saison. C’est par exemple le cas en Europa League lorsqu’il qualifie son équipe face au Bayer Leverkusen en marquant le but de la qualification dans les dernières minutes. Il manque même de récidiver lors du tour suivant face au FC Valence, mais un but de Gonçalo Guedes dans les arrêts de jeu ruine finalement les espoirs du club Russe.

Une efficacité remarquée

Malgré un temps de jeu réduit, Magomed impressionne par son efficacité sur le terrain en optimisant chaque minute. Aujourd’hui avec Krasnodar, il a participé à 24 matchs pour 578 minutes et 10 buts. Magomed trouve donc le chemin des filets toutes les 58 minutes, une efficacité d’autant plus remarquable considérant l’importance des buts qu’il a pu marquer. Récompensé de ses bonnes performances, il connaît sa première titularisation au mois de mars 2019. L’influence de Magomed sur Krasnodar ne va cesser de croître dans les mois à venir…

Sa progression se traduit également par une importance grandissante en équipe nationale. Shapi est en effet présent en sélection de Russie depuis les U16 et franchit les catégories d’années en années. Dernière progression en date ? Sa sélection avec les U21 russes en mars 2019. Un mois qui fut donc charnière pour sa carrière.

Quel avenir?

Pour l’instant « simple » supersub de Krasnodar, Magomed semble avoir son destin entre les mains pour s’imposer et être l’un des joueurs clés dans le développement du club à l’échelle européenne. Il est important pour lui de s’imposer et de marquer de son empreinte son club formateur avant de penser au départ. Et semble en être conscient, à en juger par ses récentes déclarations :

« Je ne veux pas penser à l’avenir. Peut-être qu’un jour, je me retrouverai dans un grand club européen. Mais dans les années à venir, je veux jouer pour Krasnodar. Et je pense que dans notre Premier League, il y a toutes les possibilités pour le progrès des jeunes joueurs de football. Nous avons un championnat très compétitif.« 

Style de jeu

Technique et rapide, il fait preuve d’une certaine polyvalence sur le front de l’attaque. Son aisance balle au pied lui offre une grande liberté sur le terrain, bien qu’il occupe principalement le poste d’ailier droit.

Il dispose d’un centre de gravité assez bas qui le rend intenable une fois balle au pied. De plus, sa capacité à accélérer balle au pied tout en gardant le contrôle de la balle est un vrai atout. Lorsqu’il prend de la vitesse en possession du cuir, sa conduite de balle lui permet de varier son rythme de courses en slalomant avec son pied droit et son pied gauche pour faire les différences. Il est très intéressant dans les situations de un contre un.

Sans le ballon, Shapi sait se faire oublier des défenseurs afin de se retrouver en bonne position pour créer le danger à la réception. Sa belle finition du pied droit comme du gauche lui laisse plus de liberté dans la surface et lui confère donc une certaine imprévisibilité. Il remplit son rôle de supersub à la perfection, gardant son sang froid quand il doit briller, dans les dernières minutes, et marquant des buts décisifs qui ont offert nombre de points à Krasnodar.

Si son gabarit peut être un frein dans les duels, son équilibre et sa coordination peut en revanche le rendre insaisissable. Toutefois, il doit chercher à simplifier son jeu. Il peut en effet avoir tendance à porter un peu trop la balle pour faire la différence seul. Il doit maintenant montrer de la régularité dans ses performances. Entrer en cours de match reste très différent d’une titularisation, que ce soit dans la gestion des efforts, des émotions et de la lucidité. Shapi devra répondre présent à ce moment-là.

A propos Mycki 78 Articles
Grand passionné de football, je passe mon temps libre à analyser et observer les futurs grands du football à travers le monde.