Dans ce nouvel épisode de La Chasse aux Pépites, cap sur le méconnu championnat uruguayen pour se familiariser avec l’un de ses joyaux, Leonardo Fernández.

Club : CA Fénix
Age :  20 ans (8 novembre 1998)
Physique :  168 cm / 62 kg
Poste :  Milieu offensif, Milieu gauche/droit
Pied fort :  gauche
Points forts : technique, dribble, CPA, vision du jeu, passes clés, tir de loin, contrôle de balle, conservation de balle, agilité
Point à améliorer : physique

Le gaucher fan de Ronaldinho

Leonardo Cecilio Fernández López naît le 8 novembre 1998 à Montevideo en Uruguay. Il touche ses premiers ballons dans le CS Deportivo Nuevo Amanecer de baby fútbol avant de rejoindre Fénix en 2011.

Fils cadet, la différence d’âge élevée avec ses 2 sœurs explique peut-être cette proximité avec son père. Celui-ci s’est toujours montré impliqué, apportant des conseils à Leonardo dès son plus jeune âge. Une influence qui se répercute sur le terrain pour Leonardo, à qui on trouve des similarités sur le terrain avec son père, lui qui n’a jamais réussi à atteindre le niveau professionnel :

« Tous ceux qui l’ont vu et se souviennent de lui me le disent : « Tu joues comme ton père! » Je dis toujours que mon modèle est Ronaldinho mais mon père m’a toujours beaucoup conseillé restant des heures avec moi au bord des terrains. »

Sa relation avec son père ne s’arrête évidemment pas au rectangle vert. Plus jeune, Leonardo appréciait accompagner son père sur son lieu de travail pour l’aider (il est jardinier). Cette première expérience de la vie lui a permis de voir la réalité et la difficulté en dehors des terrains de foot, une source de motivation supplémentaire pour Leonardo.

Les débuts à Fénix

Il poursuit sa jeunesse au CS Deportivo Nuevo Amanecer. Un de ses amis qui évolue au CA Fénix glisse son nom dans les petits papiers du club qui le contactera par la suite. C’est donc en 2011 que Leonardo rejoint le CA Fénix pour parfaire sa formation. Le talentueux gaucher va même réussir à se faire sélectionner dans les sélections jeunes uruguayennes.

Convoqué dans un premier temps par Alejandro Garay avec les U15 de l’Uruguay, il subit une première désillusion en ne figurant pas dans la liste pour participer au Sudamericano. Toutefois, il se sert de cet échec pour apprendre de ses erreurs et progresser. Il ne se relâche pas, maintient ses efforts et parvient donc à participer au Sudamericano U17 en 2015.
Quelques mois plus tard, Leonardo, alors âgé de 16 ans, joue son premier match de championnat avec Fénix. Lors de la saison 2015/2016, il dispute 13 matchs. Son temps de jeu réduit à ses débuts ne l’empêche pas de montrer l’étendue de son talent. Cela lui permet notamment d’intégrer les U20 de l’Uruguay à l’âge de 18 ans.

C’est à partir de 2017 qu’il prend une place plus importante, participant à plus de matchs. Il devient également décisif sous les couleurs de Fénix. Lors de cette saison il participe à 28 matchs, inscrit 2 buts et fait 3 passes décisives.

Des espoirs confirmés

Prenant de plus en plus de galons, sa polyvalence est favorable à l’augmentation de son temps de jeu. En effet, Leonardo est mesure d’évoluer dans l’axe mais aussi sur les ailes. Il peut ainsi progresser tout en répondant aux besoins de l’équipe. Mais c’est lors de la saison 2018 que Leonardo prend une nouvelle dimension. Titulaire de l’équipe, il participe en tout à 34 matchs, marque 11 buts et délivre 12 passes décisives. En plus de contribuer au maintien de son équipe en première division, ses performances lui ont valu différents titres de « meilleur jeune du mois » et même du meilleur jeune de la saison. Il est important de noter que malgré son âge, Leonardo s’est parfois vu confier le capitanat de son équipe.

Il poursuit sa saison 2019 sur la même dynamique que la précédente. Titulaire indiscutable, il est le garant de l’animation offensive de son équipe. Pour le moment, il a pris part à 4 matchs pour autant de buts.

Quel avenir ?

Il s’est vite imposé avec Fénix comme un élément clé de l’équipe malgré son jeune âge. À tout juste 20 ans, Leonardo s’affirme comme l’un des meilleurs espoirs du championnat. Sa régularité et ses performances risquent bien d’attirer l’attention de clubs étrangers. Bien qu’il idolâtre Ronaldinho, Leonardo rêve avant tout de jouer un jour pour le Real Madrid. Toutefois, avant de partir en Europe et viser les tops clubs du vieux continent, il serait judicieux pour Leonardo de quitter Fénix pour évoluer à un niveau plus élevé tout en restant en Amérique du Sud. Rejoindre dans un premier temps un club brésilien ou argentin pourrait être une bonne solution de transition avant de se décider à évoluer en Europe.

Style de jeu

Leonardo Fernández est un milieu offensif polyvalent, plus libre et efficace dans l’axe, même s’il peut se servir de son dynamisme pour évoluer sur un côté. C’est un joueur au petit gabarit, vif balle au pied. Son centre de gravité bas et sa vitesse d’exécution lui permettent de faire les différences sur le front de l’attaque, se montrant très intéressant dans le conservation et le déséquilibre en utilisant son gabarit et en atténuant son physique léger. Il sait utiliser son corps pour se remettre aisément face au jeu.

Son pied gauche est très précis. Chirurgical sur coups de pied arrêtés ainsi que dans le cœur du jeu, il profite de sa vision de jeu pour amener le danger par l’intermédiaire de passes dans des positions plus ou moins avancées. C’est un joueur mobile, capable de faire les différences face à des défenses placées mais aussi dans les transitions, usant de sa vitesse et de son dynamisme pour exploiter les espaces libérés mais aussi de sa vision de jeu afin de les créer pour lui et ses partenaires.

Fénix connaît un début de saison très intéressant notamment grâce à ses performances (statistiques et intrinsèques), il confirme son statut de meilleur espoir de l’édition précédente.

 

 

A propos Mycki 34 Articles
Grand passionné de football, je passe mon temps libre à analyser et observer les futurs grands du football à travers le monde.