En la personne de Leonardo Campana, découvrez un attaquant grand et costaud mais agile et relativement rapide. Faites connaissance avec cette nouvelle pépite qui pourrait, elle aussi, faire parler d’elle au prochain mercato.

La fiche d’identité de Leonardo Campana

  • Club : Barcelona SC
  • Age : 18 ans (24 juillet 2000)
  • Physique : 187 cm / 80 kg
  • Poste : Avant-Centre
  • Pied fort : Gauche
  • Points forts : Technique, jeu aérien, force, fixation, passes clés, agilité, finition, contrôle de balle
  • Point à améliorer : Concentration

L’élite de l’Équateur

Leonardo Campana Romero voit le jour le 24 juillet 2000 à Guayaquil en Equateur. Fils de Pablo Campana, ministre d’État et petit-fils d’Isidro Romero (personnage influent d’Equateur), un avenir brillant lui semble réservé. Mais dans un milieu où la réussite est un moyen de sortir de la pauvreté, Leonardo a dû faire face à d’autres motivations et préoccupations.

Dès l’âge de 11 ans, il se perfectionne au sein de l’académie Alfaro Moreno, nommée en l’honneur de l’ancien joueur du Barcelona SC. Tout au long de ce processus, Leo a pu compter sur ses qualités techniques et morales. Comme l’explique Alfaro Moreno lorsque l’entourage de Leo a voulu connaître ses réelles chances d’avenir dans ce milieu :

« Un jour, sa mère m’a demandé s’il avait les moyens pour accéder au football professionnel, car elle était très préoccupée par rapport à ses études. À l’époque, j’ai dit oui, il pouvait faire les deux choses en s’organisant. C’est un garçon très intelligent et très humble. Son rêve était de réussir dans le football et il voulait jouer à Barcelone. Je sais à quel point c’est important pour lui. Sa carrière ne faisait que commencer, il avait un avenir extraordinaire. Il a toujours été un buteur avec le sens du but »

Arrivé dans un club familier

Après quelques années passées dans l’académie d’Alfaro Moreno, Leonardo rejoint en 2016 le club de Barcelona SC. Un club qu’il connaît bien car son grand père Isidro Romero en est l’ex-président qui a laissé sa trace en construisant « El Monumental », le stade actuel du club baptisé en son nom.

On pourrait alors croire que les bonnes relations entretenues entre sa famille et le club l’ont aidé à en arriver là. D’autant que José Cevallos, actuel président du club, est un proche ami de son père. Toutefois, Leo confirme qu’il est avant tout là pour son talent et non par traitement de faveur. Dès sa première saison avec les U16, il participe à 16 matchs et marque 15 buts. Il poursuit ensuite son évolution dans les différentes catégories jeunes (U16,U17,U18 et en réserve). Depuis son arrivé en 2016, il a prit à 56 matchs et inscrivit 43 buts. Ses bonnes performances lui valent d’effectuer des essais au Borussia Mönchengladbach en août 2018, mais ils ne vont malheureusement pas s’avérer concluant. À son retour, il signe son premier contrat professionnel avec le Barcelona SC.

Un Sudamericano SUB20 remarqué

En l’absence de Stiven Plaza retenu par son nouveau club, le Real Valladolid, et de Djorkaeff Reascon, blessé, Leonardo Campana apparaît comme l’avant-centre désigné pour la participation au Sudamericano SUB20 2019 sous au Chili. Un choix payant car lors de cette compétition, Leonardo impressionne de par ses performances et finit même meilleur buteur de la compétition avec 6 buts en 9 matchs sous les couleurs de l’Équateur. Il est donc indéniablement l’un des joueurs clés de l’équipe qui a remporté la compétition :

« C’est une fierté pour moi d’avoir reçu ce trophée qui porte le nom d’un joueur historique comme Alberto Spencer. Avoir été le meilleur buteur du tournoi et remporter le titre pour la première fois est un rêve devenu réalité »

Après une compétition bien menée, Leo n’a qu’une envie : enfin faire ses débuts avec son club.

« Maintenant, je dois faire un effort pour gagner une place dans mon club. Je sais que la compétition est forte car il y a de bons éléments, mais j’espère bien faire les choses et contribuer avec des objectifs à mon équipe. Barcelone est l’équipe dont j’ai toujours été fan et être dans l’équipe principale est un autre objectif atteint pour moi. »

La carrière de l’attaquant risque de s’accélérer suite à cette compétition. De fait, ses débuts avec le Barcelona SC semblent être d’actualité. Son entraîneur de la réserve, Roberto Burgos, est convaincu qu’il est fin prêt pour évoluer à un niveau supérieur :

« Si Leonardo a une chance en équipe première, il ne la lâchera pas et je suis sûr qu’il sera capable de s’asseoir à côté de Dinenno et de Nahuelpán. Leonardo a beaucoup de personnalité. Quand il était dans mon groupe, il était un leader »

Il va être intéressant de suivre son évolution à son retour en club mais aussi à sa probable participation à la CDM U20 2019 qui prendra place en Pologne.

Quel avenir ?

Leonardo jouit désormais d’une certaine notoriété avec son très bon Sudaméricano Sub20 mais reste à la recherche de son premier match avec l’équipe première du Barcelona SC. L’attaquant, qui possède un contrat avec le Barcelona SC jusqu’en décembre 2019, risque d’agiter le mercato. En effet, le président de Barcelona SC, José Cevallos, confirme que plusieurs clubs se sont d’ores et déjà manifestés, sans que quoi que ce soit ne se concrétise. De son côté, Leonardo se dit prêt à écouter les offres et indique ses préférences :

« Je sais qu’il y a eu des offres de l’étranger, mais cela sera analysé ultérieurement avec ma famille. Le football de ces deux pays (Anglais et Espagne) est celui que je suis le plus. Si, à un moment quelconque, l’occasion se présente, je voudrais aller dans l’une de ces deux ligues »

Cependant, le mieux pour lui serait probablement de faire tout d’abord ses premiers pas avec son club formateur avant de penser au départ. C’est encore un jeune joueur qui gagnerait à s’aguerrir encore un temps au pays avant de partir à l’étranger.

Une carrière enfin lancée?

Comme prévu, de retour dans son club, Leonardo a pu réaliser ses début en rentrant en cours de match. S’il attend toujours sa première titularisation et son premier but avec son club formateur, sa carrière semble enfin se lancer. En outre, Hernán Darío Gómez, le sélectionneur de l’Equateur, lui donne un coup d’accélérateur en le convoquant pour les matchs amicaux contre les États-Unis et le Honduras au mois de Mars. Il va être intéressant de suivre son évolution lors des prochains mois où tout semble s’accélérer pour Leonardo. Attention à ne pas se perdre en route…

Style de jeu

De son mètre 87, Leonardo fait figure de point de fixation intéressant sur le front de l’attaque. Fort dans les duels aussi bien au sol que dans les airs, il se mue en point de fixation permettant à ses coéquipier d’avoir plus de liberté sur le terrain. Son gabarit de pivot n’est qu’illusoire. Agile et disposant d’une vitesse satisfaisante pour sa taille, il brise vite cette image de joueur grand et peu mobile. C’est un finisseur complet pouvant marquer de façon acrobatique, de la tête et des deux pieds. Bien aidé par son sens du but, il sait trouver le placement adéquat pour finir.

D’un point de vue technique, il démontre une belle qualité balle au pied. Celle-ci lui offre une bonne mobilité lui permettant de participer au jeu collectif de son équipe mais aussi une capacité à se défaire du marquage adverse. C’est un point de fixation naturel qui permet de fluidifier le jeu par ses déviations remettant dans le sens du but ses partenaires plus vif. Il possède un pied gauche intéressant qui lui permet de tirer de près et de loin. En position, il n’hésite pas à utiliser son droit même s’il peut se montrer moins efficace que son gauche.

En plus de ses caractéristiques technique et physique, Leonardo se distingue notamment auprès de ses éducateurs comme « un joueur calme, respectueux et éduqué[…]. Très humble même si (sa famille) peut avoir beaucoup d’argent et une condition aisée, c’est important ». Des qualités personnelles qui peuvent avoir une haute importance au plus haut niveau.

A propos Mycki 41 Articles
Grand passionné de football, je passe mon temps libre à analyser et observer les futurs grands du football à travers le monde.