Le championnat néerlandais regorge de pépites, Myron Boadu est l’une d’entre elles. Sera-t-il un de ces jeunes de l’Eredivisie à défrayer la chronique dans un futur mercato ? Quelques éléments de réponse… 

Fiche d’identité de Myron Boadu

Club : AZ Alkmaar
Age :  18 ans (14 janvier 2001)
Physique : 180 cm / 72 kg
Postes : Ailier gauche, Avant-Centre, Ailier droit
Pied fort : Ambidextre
Points forts : Technique, dribble, vitesse, flair, finition, jeu aérien, placement
Point à améliorer : Physique

Un talent précoce

Myron Boadu voit le jour à Amsterdam au Pays-Bas. Il touche ses premiers ballons au SC Buitenveldert, un club amateur situé dans le district Buitenveldert à Amsterdam.

Son talent se fait remarquer et le joueur attire déjà l’intérêt de l’Ajax et l’AZ Alkmaar qui l’invitent à passer des tests. Mais comme l’explique Fred Bloem, qui a connu Myron au SC Buitenveldert, son choix va être vite fixé :

« Mais il ne voulait pas aller à Ajax de toute façon, il n’aimait pas ces gars-là, ils étaient un peu arrogant, il le savait et il n’avait rien à voir avec ça. »

L’arrivé à l’AZ Alkmaar

C’est en 2013 qu’il rejoint l’académie de l’AZ, un environnement favorable au développement des jeunes et qui met tout en œuvre pour le bon déroulement de leur formation. Très vite, son talent le démarque des autres, pour le plus grand bonheur de ses formateurs comme l’explique Baudebourg qui l’a eu sous ses ordres en U13 et en U15 :

« Myron comprend bien le jeu et est fort physiquement, c’est une combinaison spéciale. La classe coule avec lui, il bouge bien, est puissant et rapide, nous avons dû le placer tout le temps dans des équipes plus hautes, pour créer le besoin de travailler dur. »

Pour ne pas freiner son développement, Myron se voit à 15 ans surclassé avec les U19. Il ne perd pas de temps, puisque lors de cette même saison, il fait ses débuts avec la Jong AZ (équipe réserve) qui évolue en troisième division. À 15 ans, 7 mois et 20 jours, il dispute son premier match avec la Jong AZ. Cette saison là, il inscrit 6 buts en 9 matchs avec la Jong AZ qui finit champion.

Des débuts avortés avec l’AZ

Après ses débuts remarqués avec la Jong, il intègre l’équipe première la saison suivante. Malheureusement, il subit une blessure au genou qui l’éloigne pour une grande partie de la saison. Durant cette convalescence, le jeune Myron, qui partage le même agent que Zlatan Ibrahimovic, Mino Raiola, rencontre le géant Suèdois et a même le privilège de s’entraîner avec lui. Un moment enrichissant pour le jeune attaquant :

« Vous pensez peut-être que vous êtes un peu nerveux face à une telle rencontre, mais honnêtement, je me suis immédiatement senti à l’aise. Nous avons beaucoup parlé de l’époque où il était jeune et de ce qu’il a fait, et tous ses actes ne sont pas de bons exemples. »

Il fait son retour neuf mois plus tard et joue son premier match avec l’AZ lors de la clôture de la saison. Malgré cette saison gâchée par une blessure, le jeune Amstellodamois a l’espoir d’enchaîner avec l’équipe première dès la saison suivante.

L’espoir avant la rechute

Concernant l’exercice 2018-2019, l’attaquant revient en forme et commence la saison comme titulaire. Pour sa première pige, il marque son premier but en Eredivisie, devenant ainsi le plus jeune buteur de l’AZ. Alors qu’il réalise un bon début de saison durant lequel il marque 3 buts en 5 matchs (347 minutes de jeu), Myron est victime d’une nouvelle blessure, mais cette fois-ci à la cheville au mois de septembre 2018. Une blessure qui génère une absence estimée à plusieurs mois. Un nouveau coup dur pour le prometteur attaquant qui voit sa progression freinée. À l’heure actuelle, il n’a toujours pas retrouvé les terrains.

Quel avenir?

Depuis son arrivée à l’AZ Alkmaar, Myron a toujours attiré l’attention de différents clubs. En effet, dès ses débuts, les tribunes pouvaient compter sur des observateurs de clubs de Premier League comme Arsenal, en plus de ceux de l’Ajax. Un intérêt qui a semé le doute chez le joueur, mais l’AZ a su les gommer pour le convaincre de rester :

« J’avais des doutes, pour être honnête, parfois j’étais proche d’un accord. Mais l’AZ a fait une très bonne offre et je pouvais commencer à m’entraîner tout de suite, c’est pourquoi je suis resté. »

Il dispose actuellement d’un contrat courant jusqu’à juin 2021 avec son club formateur. Gêné par des blessures qui l’empêchent de poursuivre son développement, Myron n’a pour l’instant pas pu faire une saison complète sous les couleurs de l’AZ Alkmaar. Il serait bon pour lui de confirmer les promesses en enchaînant avec l’AZ Alkmaar sur la durée. Un départ aujourd’hui serait précipité, l’AZ est le meilleur club pour l’aider à se développer correctement, offrant à la fois temps de jeu important et exposition correcte. Comme l’indique Baudebourg, le club a un plan pour l’éclosion de Myron :

« Nous ne pouvons pas offrir les millions des clubs étrangers, mais nous avons un plan que nous voulons avec un joueur. Pour Boadu et sa famille, nous avons présenté ses qualités et ses pièges, puis il a voulu rester avec nous. »

Style de jeu

Ses qualités technique et physique lui permettent d’avoir une certaine polyvalence sur le front de l’attaque.

C’est un joueur athlétique, sa rapidité et puissance lui donnent un avantage quand il vient percuter sur un côté. Il dispose d’une belle palette technique qui lui permet d’éliminer ses adversaires directs en les dribblant mais aussi d’enchaîner les combinaisons avec ses partenaires pour gagner du terrain.

Il peut jouer des deux pieds, cela lui offre une liberté sur le terrain pour varier son jeu alternant débordement pour centrer mais aussi prendre l’intérieur pour frapper. Son ambidextrie lui octroie la capacité de déclencher dans différentes positions, ce qui le rend imprévisible dans la surface. Il possède un sens du but affuté qui lui permet de trouver les meilleures positions pour finir les actions.

Myron est le prototype de l’attaquant complet qui allie toutes les qualités pour réussir. Il est rapide, puissant, ambidextre et possède un sens du but développé. Toutefois il a subi 2 blessures importantes coup sur coup, une au genou et la plus récente à la cheville. Des interrogations sur sa fragilité subsistent car elle pourrait affecter son rendement malgré un excellent potentiel.

A propos Mycki 38 Articles
Grand passionné de football, je passe mon temps libre à analyser et observer les futurs grands du football à travers le monde.