Une fois n’est pas coutume, notre vingt-septième pépite vient d’Océanie. À seulement vingt ans, le milieu offensif du Wellington Phoenix Sarpreet Singh montre déjà de très belles choses et pourrait bien s’inscrire comme étant l’un des tous meilleurs de son pays.

Fiche d’idendité Sarpreet Singh

Club : Wellington Phoenix
Age : 
19 ans (20 février 1999)
Physique : 
175 cm / 68 kg
Poste : 
Milieu offensif
Pied fort : 
gauche
Point fort : 
technique, vista, dribble, placement, passes, CPA, tir
Point à améliorer : 
pied droit, discipline

Un talent remarqué

Sarpreet Singh naît à Auckland, en Nouvelle-Zélande, le 20 février 1999, de parents Indiens. Dès son plus jeune âge, il montre une habileté balle au pied. S’il pratique d’autres sports à l’école, c’est pourtant bien le football qui retiendra l’attention du jeune Sarpreet. Il pratique le football cinq fois par jour à l’académie Wynton Rufer ainsi que dans le club de Onehunga. À l’âge de 10 ans, il représente la ville de Auckland lors des Australian National Futsal Championships, une compétition où il va se distinguer en remportant le titre de meilleur joueur. Une distinction qui ne va pas étonner Leonardo Duval, alors en charge de l’équipe :

Quand je l’ai vu jouer pour la première fois, j’ai constaté qu’il avait plus d’habileté que la plupart des enfants de son âge. C’est un très bon garçon qui a beaucoup de coeur. Sarpreet peut faire beaucoup de belles choses avec le ballon. Il joue très différemment des autres enfants de son âge. Nous avons dû lui apprendre les différentes positions, mais il les a apprises très rapidement et a ajouté des compétences dans son football. Il aime jouer au football et il veut toujours en apprendre plus.

À la suite de sa compétition, sa mère nous révèle qu’Everton s’intéresse de près à lui :

Ils nous ont demandé d’envoyer une vidéo de Sarpreet en train de jouer. Je ne sais pas s’il jouerait ici ou à l’étranger, mais nous voulons le garder parmi nous jusqu’à ce qu’il soit un peu plus âgé.

Un coup de pouce du destin

En 2015, la jeune carrière de Sarpreet prend un tournant. En effet, grâce à la volonté de Wintson Reid (capitaine des All Whites) de s’impliquer dans le football néo-zélandais, il décide d’offrir une bourse annuelle en partenariat avec le club de Wellington Phoenix. Cette bourse prend en compte la scolarité mais aussi les frais de résidence. Deux jeunes profitent de cette bourse, cette année 2015 il s’agit de Sarpreet Singh et de Max Mata. Wintson justifie cette volonté :

J’ai été très privilégié dans la vie d’avoir eu l’occasion de le faire, alors pour moi personnellement, c’est le moins que je puisse faire. J’espère qu’il y aura beaucoup plus de jeunes joueurs [de Nouvelle-Zélande] dans la prochaine génération qui viendront ici pour réussir et espérer faire mieux que je ne l’ai fait et peut-être même atteindre un niveau supérieur.

Les débuts à Wellington

Il rejoint donc en 2015 l’académie de Wellington Phoenix et va évoluer avec la réserve en NZ Premiership. Cette même année, il participe à deux compétitions internationales avec les u17 de la Nouvelle Zélande. L’OFC u17 Championship qu’il gagnera et la Coupe du monde u17.

Son évolution se poursuit avec Wellington Phoenix mais aussi en sélection. En février 2017, il effectue ses premiers pas en A-League avec Wellington Phoenix. Quelques mois plus tard il représente la Nouvelle-Zélande lors de la Coupe du Monde u20 de Corée. Ses performances intéressantes vont convaincre le club de Wellington de lui offrir un contrat professionnel, une fierté pour le jeune Néo-Zélandais qui a beaucoup appris avec le club :

C’était un sentiment vraiment incroyable, une joie et un bonheur purs quand on m’a dit qu’ils voulaient me faire signer professionnel. C’était sans aucun doute l’un des meilleurs moments de ma vie, car c’est tout ce que j’ai rêvé de faire quand j’étais enfant. Pouvoir vivre comme un professionnel chaque jour est spécial et cela compte beaucoup pour moi. Je sais que devenir professionnel est une chose et rester professionnel en est une autre. Il me reste donc encore quelques années pour continuer à me développer et à progresser afin que ma carrière soit couronnée de succès.

Au cours de son passage avec la réserve il effectue 35 matches, inscrit 8 buts et fait 11 passes décisives. C’est le 18 février 2018 qu’il joue son premier match avec Wellington Phoenix contre Melbourne City. Il va peu à peu gagner du temps de jeu, mais c’est à partir de 2018 qu’il devient un élément important du onze. Il a pour l’instant joué 25 matches, inscrit 6 buts et offert 4 passes décisives. C’est au cours de cette année qu’il connaît sa première sélection avec la Nouvelle-Zélande contre le Canada. Il compte en tout 4 sélections, 1 but et 3 passes décisives.

Quel avenir ?

S’il s’est imposé cette saison, le plus important pour lui reste d’enchaîner avec son club formateur. Gagner en expérience va lui être bénéfique pour corriger et renforcer certains aspects de son jeu.
Son objectif est de rejoindre un jour l’Angleterre. Pour que ce départ soit un succès, il va être important pour lui d’être patient et de travailler dur pour rendre cet objectif possible.
Il évolue dans une équipe modeste de la A-League, pourquoi ne pas rejoindre une équipe plus compétitive du championnat avant d’essayer de rallier l’Europe.

Style de jeu

C’est un milieu offensif, cette position lui offre une plus grande liberté pour s’exprimer. Il peut également évoluer sur un côté mais cela peut réduire son impact sur le jeu offensif.

Il dispose d’un pied gauche précis qui lui permet d’être dangereux sur les coups de pied arrêtés. Grâce à sa bonne vision du jeu, il peut également trouver la verticalité pour casser les lignes adverses afin de trouver ses partenaires. Son très bon pied gauche met en évidence le déficit que peut avoir son pied droit. Cela se confirme par une volonté exagérée de ne jouer que d’un pied, ce qui peut réduire son activité. Améliorer son pied droit lui sera bénéfique pour compléter son activité offensive.

Lorsqu’il arrive à se défaire du marquage adverse, il peut vite se retourner et accélérer. C’est un joueur technique qui profite de sa vivacité pour faire la différence dans les 1v1 et ainsi contourner le challenge physique quand celui-ci s’offre à lui. Il a confiance en ses qualités techniques : il peut donc rapidement devenir un leader technique de son équipe. On le retrouve de plus en plus à l’aise sur le terrain ce qui se traduit par sa qualité à devenir décisif.

Des aspects à corriger

Il n’use pas assez de son jeu de passe, il préfère souvent apporter le danger de manière individuelle. Même s’il se montre efficace dans les 1v1, il doit varier son jeu pour ne pas être trop prévisible.
Il doit adapter son jeu en fonction des besoins de l’équipe, il peut avoir tendance à toujours vouloir accélérer le jeu même quand ce dernier doit être plus dans la temporisation. Son sens tactique doit être amélioré pour qu’il devienne le chef d’orchestre de son équipe.

Il peut par moment confondre vitesse et précipitation, ce qui le rend brouillon dans le dernier tiers adverse. Passer la balle quand il faut la garder et vice versa. Ce manque de lucidité est compréhensible pour un jeune qui commence à enchaîner à un niveau plus élevé. Le gain d’expérience va lui permettre de gommer ces petites imperfections.

Il commence tout juste à s’installer et enchaîner les matches et démontre de belle qualité technique, il reste toutefois perfectible dans certains aspects techniques et tactiques pour espérer viser plus haut que la A-League.

A propos Mycki 29 Articles
Grand passionné de football, je passe mon temps libre à analyser et observer les futurs grands du football à travers le monde.