Cette semaine dans La chasse aux pépites, notre vingt-quatrième cible est le latéral polonais du Lech Poznań, Robert Gumny. À seulement vingt ans, il est déjà l’un des espoirs les plus prometteurs du football polonais.

La fiche d’identité Robert Gumny

  • Club : Lech Poznań
  • Age : 20 ans (4 juin 1998)
  • Physique : 177 cm / 61 kg
  • Poste : latéral droit, gauche
  • Pied fort : droit
  • Point fort : technique, vitesse, dribble, centres, interceptions, tacles
  • Point à améliorer : duel, jeu aérien, rigueur

Du hockey au football

Né le 4 juin 1998 à Poznan, Robert Gumny grandit dans le quartier difficile de Lazare, à Poznan, en Pologne. Son père, fervent supporter du Lech Poznań, lui transmet la passion du football. Il était donc naturel pour Robert d’avoir le Lech Poznań dans le sang. Malgré tout, avant de s’investir totalement dans le football, Robert pratique le hockey sur gazon comme son grand frère. En effet, après un court passage au Lech Poznan durant son enfance, Robert se voit dans l’obligation de quitter le club car les nombreux déplacements perturbent son parcours scolaire :

Mon frère aîné de quatre ans pratique ce sport et je voulais suivre ses traces. Quand j’étais petit, je m’étais entraîné avec Lech, mais plus tard, il y avait un problème avec les déplacements pour aller en cours. Je suis allé à l’école primaire, qui travaillait en étroite collaboration avec la section hockey du Warta Poznań.

Bien qu’on lui ait annoncé un avenir radieux, Robert délaisse peu à peu le hockey pour le football. Son père lui fait comprendre que s’il veut reprendre le football ça sera au Lech et nulle part ailleurs :

Tout le monde a dit que j’aurais une chance de jouer dans l’équipe nationale. Mon frère est dans une équipe adulte. L’entraîneur est venu à la maison et m’a demandé de ne pas quitter le hockey pour le football. Papa m’a dit que si je n’intégrais pas Lech, alors c’était mieux de rester dans le hockey.

Une influence paternelle

C’est en 2008 qu’il rejoint définitivement le Lech Poznań. Robert a pu compter sur l’implication de son père dès son plus jeune âge :

C’est mon père qui m’a emmené au Lech pour le premier entraînement. Il m’a emmené à des formations, je lui dois beaucoup […] Mon père pense qu’il s’y connaît très bien en foot, je ne le pense pas (rires). Il aime bien analyser mes matches, il enregistre tous les matches pour les regarder à nouveau et me donne toujours des conseils de football. Les plus importants sont tout de même ceux de l’entraîneur. Je suis toutefois très heureux que mon père surveille régulièrement tout et regarde tous les matches avec précision.

À ses débuts Robert Gumny évolue comme attaquant et démontre une certaine qualité dans cette position. Lors de divers tournois en catégorie jeune, il remporte le titre de meilleur buteur/joueur. Malgré cela, il voit son positionnement reculer au fil du temps au sein de l’académie. Un repositionnement qui s’avère payant, car c’est en tant que latéral qu’il perce chez les professionnels.

Les premier pas avec les professionnels

Robert Gumny effectue ses débuts avec le Lech Poznań le 19 mars 2016 contre le Legia Warszawa. Un moment spécial pour le jeune joueur bercé sous les couleurs du club depuis son plus jeune âge. Le maillot de ce match est exposé fièrement dans le foyer familial :

Quand je suis arrivé sur le terrain, je savais que je ne changerais pas le sort du match (rires). Mais ces débuts étaient beaux pour moi. Un match avec le Legia, tant de monde dans le stade, voilà pourquoi mes jambes tremblaient un peu. C’est dommage que nous ayons perdu, mais le fait d’entrer sur le terrain dans un tel match était agréable.

Un prêt salvateur

À ses débuts, Robert Gumny ne participe pas à beaucoup de matches. Il ne dispute qu’une dizaine de matches entre la saison 15/16 et 16/17 avec le Lech Poznań. C’est pourquoi le club et le joueur vont accepter la demande de prêt de Podbeskidzie Bielsko-Biela, club de deuxième division, lors de la deuxième partie de saison 16/17. Une première expérience hors de sa ville natale et loin de sa famille :

À Podbeskidzie, il n’y a pratiquement pas de jeune, c’est pourquoi mon départ peut paraître étrange. Cependant, l’entraîneur Marcin Brosz de Górnik et Jan Kocian de Podbeskidzie ont appelé. Le coach Kocian m’a convaincu. Tout d’abord, il m’a laissé penser que j’aurais un rôle à jouer avec lui, alors j’ai décidé d’y aller. Podbeskidzie me voulait beaucoup, je voulais être prêté pour jouer. […] Au début, c’était un peu difficile, je ne connaissais personne et il fallait s’acclimater. Il y avait beaucoup de joueurs plus âgés dans l’équipe. Pour en revenir à la vie quotidienne – au début c’était difficile, mais Bartosz Jaroch m’a pris sous son aile.

Son prêt est une réussite. Il participee à 14 matches en tant que titulaire et inscrit les 2 premiers buts de sa carrière.

Retour à la maison comme titulaire

Son prêt se montre bénéfique. Désormais plus serein sur le terrain, il voit son statut changer :

Certainement beaucoup plus expérimenté. Je ne suis pas aussi stressé qu’au début. Jouant à un si jeune âge et en défense, au début je l’étais un peu, ce qui est normal. Maintenant, je suis plus confiant. Je n’ai pas peur de faire une erreur.

De retour au Lech Poznań le jeune joueur enchaîne  les matches comme titulaire lors de la saison 17/18. Ses performances éveillent l’intérêt du Borussia Mönchengladbach qui va trouver un accord à hauteur de 6M d’euros avec le Lech Poznań. Mais, après avoir échoué sa visite médicale, le jeune latéral doit rester dans son club formateur. Il poursuit donc sa saison en Pologne où il jouera en tout 33 matches comme titulaire. À la suite d’une blessure au genou en juin 2018, Robert est éloigné des terrains pendant 5 mois.  Il ne retrouve les terrains et sa place de titulaire avec le Lech Poznań qu’en novembre. Finalement, iI marque son premier but avec son club formateur le 16 décembre contre Zagłębie Sosnowiec.

Quel avenir ?

Robert Gumny s’est toujours montré ambitieux avec son club formateur :

J’aimerais gagner tout ce que je peux avec Lech, jouer un peu plus à Poznań. J’ai déjà la Super Coupe de Pologne, et désormais nous nous battons pour le championnat de Pologne. Ce serait bien d’être qualifié plus tard en Champions League ou en Europa League et de disputer les phases de groupes.

 Il ne cache cependant pas ses envies d’ailleurs : 

Mon rêve est de jouer en Angleterre. Mon père dit que je dois aller en Allemagne car il est proche et viendra. Je n’exclue pas cela, mais pour le moment je suis bien ici.

Après son départ avorté en Allemagne et sa blessure en début de saison, l’année 2018 s’est montrée perturbante pour le latéral polonais qui a dû digérer ces deux événements. De retour sur les terrains, il retrouve peu à peu de bonnes sensations en cette fin d’année. L’intérêt pour lui serait de finir sa saison avec le Lech Poznań en Pologne bien qu’il soit courtisé pour le mercato hivernal.

Style de jeu

Une polyvalence et maturité

Plus jeune, il évoluait comme attaquant, ce qui explique ses prédispositions pour le domaine offensif. Il s’est vu reculer au fil du temps pour se retrouver positionné comme latéral droit. Il se montre également polyvalent pour jouer côté opposé :

Je joue mieux sur le côté droit mais je peux aussi jouer à gauche. À gauche, vous pouvez prendre le ballon à l’intérieur et frapper vers le but. Mais c’est quand même dans le couloir droit que je me sens plus à l’aise.

Des qualités physiques et technique

C’est un joueur rapide qui arrive à allier sa vitesse et sa technique pour créer le surnombre en attaque. Cela lui permet d’atteindre les derniers mètres adverses avec facilité. Ses bonnes passes et centres lui permettent de concrétiser son apport offensif. Sa vitesse lui permet également de vite reprendre sa position en défense.

Robert possède aussi une certaine qualité technique qui lui permet de faire la différence sur ses premières touches de balle pour éliminer son adversaire. En situation d’attaque, il arrive à combiner et offre une solution au porteur. Il peut donc ainsi se rapprocher pour venir faire profiter de ses qualités de centreur. Ses bonnes passes peuvent aussi lui permettre de créer le danger dans des positions plus au moins avancées.

Une activité intense mais perfectible

Il est très actif sur son couloir et peut enchaîner les efforts sur l’ensemble d’un match. Il n’hésite pas à dédoubler pour créer le surnombre dans les phases offensives, jouant tel un ailier. Sa capacité à bien lire le jeu lui offre un avantage dans ses interventions défensives. En effet, il anticipe bien les mouvements adverses ce qui lui permet d’intercepter pour stopper les offensives adverses.

Si son gabarit peu imposant peut le mettre en difficulté physiquement, peut cependant compter sur son agilité et sa vitesse lors de ses interventions. Il montre des lacunes dans le domaine aérien : sa taille n’est pas un avantage pour s’imposer dans ce secteur. Toutefois, sa capacité à bien apprécier le jeu peut lui permettre de compenser ce défaut avec un bon placement et une intervention dans le juste tempo.

A propos Mycki 25 Articles
Grand passionné de football, je passe mon temps libre à analyser et observer les futurs grands du football à travers le monde.