Dans ce nouvel épisode de La Chasse aux pépites, nous partons en direction de la Serbie, à la découverte du jeune talent né en Bosnie Svetozar Marković.

En bref…

Svetozar Marković est né le 23 mars 2000 à Bijeljina en Bosnie-Herzégovine. Bien qu’il soit né en Bosnie, il évolue sous les couleurs de la Serbie. Il commence le football à l’âge de 6 ans au sein du club de Radnik Bijeljina. Après quelques années passées au sein du club de sa ville natale, le jeune joueur qui évolue comme milieu défensif ou ailier dans son club rejoint en 2011 le Partizan Belgrade.

Il poursuit sa formation au Partizan et connaît ses débuts professionnels lors de la saison 2017-2018 et sera élu « espoir du championnat ». Après une saison de découverte, son statut change la saison suivante, il est désormais un titulaire du XI du Partizan Belgrade. Il est un habitué des sélections jeunes de la Serbie, il évolue aujourd’hui avec les espoirs.

La fiche technique de Svetozar Marković :

Club : FK Partizan Belgrade
Age :
18 ans (né le 23 mars 2000)
Physique :
186 cm – 76 kg
Poste : d
éfenseur central
Pied fort :
droit
Pointx fortx :
jeu aérien, tacles, lecture du jeu, agressivité, placement, passes, concentration
Point à améliorer : 
prise de risque

Les débuts en Bosnie

Natif de Bijeljina, il rejoint à l’âge de 6 ans l’académie du club local, le Radnik Biljejina. A ses débuts, le jeune joueur évolue en tant que milieu défensif ou ailier. Il poursuit sa formation dans son club et va montrer très jeune une envie de rejoindre le Partizan Belgrade, notamment due au fait que son cousin – Miladin Stevanovic – se trouve au sein du club.

C’est pourquoi en 2009, les parents de Svetozar Marković décident de l’envoyer dans un camp du club à Jahorina. Il va très vite se démarquer et taper dans l’œil de Milan Ristic, chasseur de talent du Partizan Belgrade. Sa participation à ce camp a été déterminante pour la suite de sa carrière :

« Tout a commencé ce jour-là à Jahorina, lorsque Rile m’a remarqué et m’a amené au Partizan. À partir de ce jour-là, je suis entré dans le club et il m’a formé jusqu’en octobre dernier, jusqu’à son déménagement à Teleoptik, après quoi j’ai travaillé avec Žarko Lazetić et Dražen Bolić, un autre ancien ex-défenseur, et j’ai eu l’occasion d’apprendre beaucoup de lui ».

L’arrivé en Serbie

Il poursuit sa formation au sein du Partizan Belgrade et sera prêté une saison à Teleoptik pour l’exercice 15/16. C’est au cours de cette saison qu’il effectue ses débuts avec les sélections jeunes de la Serbie. Après son prêt, il retourne au club et va peu à peu s’installer avec l’équipe première du Partizan.
Il va beaucoup apprendre aux côtés de Miroslav Djukic (ancien défenseur international) : « C’est un plaisir de travailler avec lui, j’obtiens des conseils utiles tous les jours, j’apprends à me déplacer, c’est attrayant pour un jeune joueur. Je suis heureux que l’entraîneur se sente à l’aise avec mes qualités de footballeur ». Il se montre aussi très attentifs au conseil de ses coéquipiers les plus expérimentés :

« J’apprends beaucoup … nous avons du soutien et nous pouvons aussi en apprendre beaucoup. J’absorbe tout ce qu’ils me disent, j’essaie d’être performant à chaque entraînement c’est seulement ainsi que je pourrai gagner la confiance du staff et progresser dans ma carrière. Ils m’ont tous parfaitement accepté. Les entraînements sont plus difficiles que ceux que j’avais eus chez les cadets. L’excellente attitude des joueurs envers les plus jeunes nous permet de nous intégrer. C’est déjà beaucoup plus facile maintenant, et dans cette atmosphère, c’est très facile de jouer »

Les premiers pas avec le Partizan Belgrade

Grâce à son sérieux et son implication, il fait ses débuts professionnels alors seulement âgé de 17 ans. C’est en octobre 2017 lors d’un match de Coupe de Serbie contre le Rtanj Boljevac qu’il fait sa première apparition avec le Partizan. Au mois de mars, il va connaître sa première titularisation et ne va plus quitter le onze du Partizan. Pour cette première saison, il prend part à 17 rencontres dont 14 comme titulaire. Il participe notamment au bon parcours du Partizan en Coupe de Serbie, vainqueur cette saison.

La saison de la confirmation

Lors de la saison 2018-2019, le jeune défenseur conforte son statut de titulaire au sein du Partizan Belgrade. En effet, il a participé depuis le début de la saison à 24 rencontres, dont 22 en tant que titulaire. Svetozar a largement dépassé son total de matchs joué sur ce début de saison.

Ses bonnes performances avec le Partizan lui ont permis de connaître sa première convocation avec les espoirs de la Serbie. Le jeune défenseur aura pour ambition de maintenir son niveau afin de – pourquoi pas – connaître sa première convocation avec les A du pays.

Quel avenir ?

Malgré son âge, Svetozar à su mettre en avant ses qualités et sa maturité pour s’imposer comme titulaire. Avec de telles prestations à son âge, il est tout à fait normal qu’il attire l’attention de plusieurs clubs européens.
Aujourd’hui, le défenseur veut avant tout s’imposer avec le Partizan et laisser une trace au club :

« Je compte participer aux deux prochaines saisons et laisser une trace au Partizan. Je pense à la Ligue des champions et je peux librement dire que c’est mon but de la jouer avec le Partizan Belgrade. ».

Toutefois, il n’hésite pas à afficher ses ambitions et envies d’ailleurs dans un avenir proche. Notamment quand il voit la réussite de son compatriote Nikola Milenkovic à l’étranger. « Je regarde Milenkovic et j’aimerais suivre son chemin ». Il ne cesse de progresser et d’impressionner malgré son jeune âge. S’il confirme tout son potentiel cette saison, il va vite éveiller l’intérêt de plusieurs gros clubs européens.

Style de jeu

Il évolue en charnière centrale, tant bien axe droit qu’axe gauche. Il a les qualités techniques nécessaire afin d’évoluer plus haut en tant que milieu défensif.

C’est un défenseur athlétique qui profite de son gabarit pour prendre l’avantage dans les duels. Il se montre également doté d’une bonne détente qui lui permet d’être redoutable dans le domaine aérien. Ses qualités physiques lui donnent un avantage naturel dans les 1v1, d’autant plus qu’il est difficile de le prendre de vitesse. De plus, il est largement capable de rattraper son adversaire et d’aller au contact pour regagner la possession de la balle, alors que son objectif premier est surtout de défendre debout.

Il garde le contrôle de la balle même face au pressing adverse. Cette capacité lui permet de ne pas se précipiter et de relancer proprement. Il n’hésite pas à jouer vers l’avant que ça soit par son jeu de passe ou en prenant l’initiative balle au pied. Il utilise principalement son pied droit mais n’est pas gêné s’il doit utiliser son pied gauche. Des attributs qui lui permettent d’évoluer sur toute la ligne défensive tout en gardant son calme, qu’importe sa position.

Svetozar fait déjà preuve de maturité, par exemple dans le positionnement sur le terrain, ce qui facilite ses interventions. Il a une bonne compréhension du jeu ce qui lui permet d’anticiper afin d’intercepter ou même tacler. Il montre une large palette aussi bien physique et technique qui font de lui un joueur complet. Un joueur encore très jeune, mais dont les défauts se font déjà rares…de quoi comprendre son succès précoce.

Enfin, le Serbe a confiance en ses qualités techniques et n’hésite pas à prendre des risques en venant créer le surnombre. Mais en contrepartie, il expose son équipe en cas de perte de balle, ce qui le force évidemment à devoir faire preuve de justesse dans ces situations. Il s’agit donc d’un défenseur complet qui représente une sécurité défensive, tout en apportant son soutien à la construction des attaques.

A propos Mycki 89 Articles
Grand passionné de football, je passe mon temps libre à analyser et observer les futurs grands du football à travers le monde.