Une fois n’est pas coutume, c’est vers la Pologne que La chasse aux pépites dirige son regard. Au programme aujourd’hui, un des plus grands talents du pays, le jeune Sebastian Szymański, le joyau du Legia Varsovie.

A bonne école

Sebastian Szymański est né le 10 mai 1999 à Biala Podlaska, une ville de soixante-mille habitants situé à cent-soixante kilomètres de la capitale polonaise ,Varsovie. Il débute le football chez lui, au sein de l’académie Top 54 Biala Podlaska qu’il rejoint à l’âge de six ans. Au sein de son club formateur, dans sa ville natale, le jeune polonais va attirer l’attention du Legia Varsovie, le club préféré de Sebastian et le club le plus populaire du pays.

Après huit années passées dans l’académie du Top 54, Sebastian Szymański rejoint le Legia Varsovie en 2013, à l’âge de quatorze ans. Une fois au sein de son club de cœur, le jeune Sebastian va connaître une ascension rapide que ce soit dans les catégories jeunes – deux ans après son arrivée, alors qu’il n’a que seize ans, il fait ses débuts en Youth League – ou avec l’équipe professionnelle. En effet, Sebastian fait sa première apparition avec l’équipe professionnelle le 7 juillet 2016 en Superpuchar contre le Lech Poznan.

A la suite de cela il va poursuivre son évolution en quittant peu à peu les équipes jeunes du Legia Varsovie pour s’imposer de plus en plus avec l’équipe première. Aujourd’hui, deux ans après ses débuts, Sebastian est un élément important du Legia Varsovie. Dans le même temps, il a toujours eu une place importante au sein des sélections de jeune de la Pologne.Aujourd’hui, il évolue avec les espoirs mais sa convocation en mai 2018 dans la liste élargie pour la Coupe du Monde peut laisser présager que son apparition avec les A ne devrait pas tarder.

La fiche d’identité de Sebastian Szymański

Club : Legia Varsovie
Age :
19 ans (né le 10 mai 1999)
Physique :
174 cm – 62 kg
Poste (secondaire) :
meneur de jeu (milieu relayeur, ailier droit ou gauche, milieu de côté)
Pied fort :
gauche
Points fort :
technique, dribble, vista, polyvalence, vitesse, tir de loin
Points à améliorer :
jeu aérien, duel, contribution défensive

Un talent précoce forgé d’un fort caractère

Originaire de la ville de Biala Podlaska, le jeune Sebastian qui habite près du stade touchera très vite ses premières balles au sein du club de sa ville natale, le Top54 Biala Podlaska. Tout jeune, Sebastian va évoluer avec des catégories plus âgées. Mais malgré son gabarit plus léger, il ne va pas se laisser impressionner et va réussir à s’imposer. « Sebastian s’est immédiatement inscrit, même s’il était plus jeune et plus petit. Il avait un caractère hors du commun, seule être malade pouvait l’empêcher de s’entraîner » déclare son ancien entraîneur Milosz Storto.

A ses débuts, il évoluait comme latéral ou ailier gauche, avant de trouver un positionnement plus axial qui lui a offert une plus grande liberté.  Mais alors qu’il vient de fêter ses douze ans, son père décède. C’est un un événement lourd à encaisser pour le jeune Sebastian qui va toutefois pouvoir compter sur le dévouement de sa mère afin de surmonter ce terrible événement. Une mère qui a dû enchaîner les petits boulots afin d’offrir un toit pour Sebastian et ses frères et sœurs sans jamais se plaindre, un exemple pour le jeune joueur qui s’est vu inculquer des valeurs tel que la modestie et le respect des personnes. Mais surtout, le fait d’apprécier tout ce qu’il a.

Ses efforts vont être récompensé, un an après ce terrible événement Sebastian qui a continué à se montrer performant avec le club de sa ville natale va se voir offrir la possibilité de rejoindre l’académie du Legia Varsovie, son club de cœur. « Dans ma ville, encourager Legia est une chose normale. Je suis un supporter, j’ai fait confiance au club car je savais que c’était une bonne décision pour mon développement ». C’est donc à quatorze ans que Sebastian Szymanski quitte sa mère et ses frères et sœurs pour rejoindre la capitale afin de poursuivre son rêve de devenir professionnel.

L’arrivée au Legia Varsovie

Arrivé au Legia Varsovie, le jeune Sebastian a dû s’acclimater à sa nouvelle vie et très vite sa qualité technique va lui permettre de s’intégrer « Il a commencé avec mon équipe dans les catégories 99. Les débuts étaient comme pour la plupart des jeunes garçons qui viennent à Varsovie d’une autre ville. Il était un peu perdu, retiré, timide. Heureusement, il s’est vite adapté. Il s’est rapidement défendu sur le terrain, ce qui l’a fait presque immédiatement accepter par l’équipe. Sebastian a toujours été caractérisé par une intensité élevée. Il était rapide, dynamique, efficace offensivement et défensivement. Il a toujours su compenser son déficit physique ».

Son ascension au sein du Legia Varsovie va être rapide. Dix-sept ans seulement, et il effectue ses débuts avec l’équipe première en participant aux treize dernières minutes du match de Supercoupe contre le Lech Poznan. Lors de cette saison 2016-2017, il alterne entre des passages en l’équipe première et avec les catégories jeunes. Ainsi, on va le retrouver avec les U19 du Legia Varsovie pour participer à la Youth League. Lors de cette première saison il va effectuer dix matches (dont une titularisation) cumulant cent-trente-huit minutes de jeu et trouvera le chemin des filets lors de sa quatrième apparition.

La saison suivante il se fait une place au sein du groupe professionnel du Legia Varsovie. Là,  il participera aux phases de qualification en Coupe d’Europe. Il va de plus en plus s’imposer comme un titulaire au fil de la saison. Ainsi, lors de cette saison, il va participer en tout à tente-deux matches. Au total, il marquera huit buts et fera six passes décisives. Aujourd’hui, il s’est imposé comme un titulaire indiscutable du Legia Varsovie. Pour l’instant sur les 18 matches joués il a été titulaire à 16 reprises. Cette saison apparaît comme la saison de la confirmation pour le jeune gaucher.

Style de jeu

Sebastian Szymanski est un joueur polyvalent, mais préfère le poste de numéro dix. C’est un joueur très technique qui est doté d’une très bonne vision du jeu. Il montre cette capacité à réaliser le geste juste. Malgré son jeune âge, Sebastian est considéré par ses partenaires comme le joueur le plus disposé à créer des solutions par son talent de créateur mais aussi par cette capacité à être capable de faire la différence balle au pied.

En outre, Sebastian possède une très bonne capacité d’élimination. Mais il a également une très bonne conservation de balle. Il ne se cache pas et vient souvent offrir des solutions dans différents secteurs du terrain. Par ailleurs, il dispose d’une maturité dans son jeu qui lui permet d’avoir le recul nécessaire pour mettre en avant ses partenaires plutôt que lui dans l’intérêt de son équipe. Cc’est donc logiquement qu’il a su s’imposer aussi vite comme pièce centrale du Legia Varsovie à tout juste dix-neuf ans.

Son redoutable pied gauche ne lui sert pas qu’à éliminer ou réaliser la passe juste, il montre également une réelle précision dans sa frappe de balle ce qui le rend encore plus dangereux aux abords de la surface pouvant aussi bien tirer, éliminer ou passer. Cette précision fait de lui le tireur attitré des coups de pied arrêté de son équipe.

C’est un joueur relativement complet qui dispose d’une palette technique. Cela en fait un joueur important pour le développement du jeu de son équipe. Toutefois il montre un gabarit léger qui peut venir freiner son activité sur le terrain quand le challenge physique est important. Certes, il dispose de la qualité technique et de la vitesse d’exécution pour se défaire de cette pression-là. Rien d’alarmant néanmoins pour un jeune qui est encore en phase de développement. Une fois cet aspect-là résolu, le jeune Sebastian pourra espérer évoluer à un niveau plus élevé et plus intense pour passer un cap.

Quel avenir ?

Sebastian est un joueur disposant déjà d’une certaine maturité malgré son jeune âge. Mais il reste toutefois perfectible. Globalement, il est important pour lui de rester encore un ou deux ans au sein du Legia Varsovie avant de songer à un départ. Il est prêt techniquement à viser plus haut. Mais aujourd’hui son physique peut être un frein dans des championnats plus physiques et intenses. Une fois que son développement corporel sera au point, alors il pourra sans problème rejoindre un club jouant le podium dans le top cinq des championnat européens.

A propos Mycki 44 Articles
Grand passionné de football, je passe mon temps libre à analyser et observer les futurs grands du football à travers le monde.