Dans ce quatorzième épisode de La Chasse Aux Pépites, nous partons à la découverte d’un jeune international colombien de talent, Luis Díaz.

L’amérindien

Luis Fernando Díaz Marulanda est né le 13 janvier 1997 à Barrancas, dans le département de La Guajira en Colombie. Il est un descendant des Wayuu, un peuple amérindien vivant à la frontière de la Colombie et Venezuela, connu sous le nom « Guajiros ». Logiquement, Luis Díaz est surnommé « El Guajiro » en référence à ses origines. Il va commencer à s’entraîner au football avec son père dans un terrain en face de chez lui. Ses qualités techniques et de vitesse vont lui permettre de se faire remarquer lors du Tournoi Asefal en 2009.

Il poursuit sa formation et c’est en 2015 qu’il passe des essais avec le FC Baranquilla – club de deuxième division colombienne et filiale de l’Atlético Junior qui évolue en première division – qui seront concluant. A la suite du tournoi « La Liga Futebol Del Atlantico Categoria 96 », il rejoint les U20 du FC Baranquilla avec qu’il évoluait lors du tournoi. Cette même année, il rejoint la sélection de Colombie Indigène pour aller participer à la Copa America Indigena au Chili sous la direction de Carlos « El Pibe » Valderrama.

Lors de cette compétition, il participera à toutes les rencontres et sera même le capitaine de cette équipe qui finira vice-championne. A son retour il continuera de parfaire sa formation en deuxième division avec le FC Baranquilla avant de rejoindre en 2017 l’Atlético Junior. Il s’impose de plus en plus avec los Tiburones, et va être récompensé de ses bonnes prestations en connaissant ses premières minutes avec la sélection de Colombie le 12 septembre 2018 contre l’Argentine.

La fiche d’identité de Luis Díaz

Club : Atlético Junior
Âge : 21 ans (né le 13 janvier 1997)
Physique : 180 cm – 70kg
Poste (secondaires) : ailier gauche (ailier droit)
Pied fort : droit
Points forts : vitesse, vision du jeu, qualité de passe, pressing, qualité technique
Points à améliorer : physique, prise de décision

Un Wayuu qui sort du lot

C’est en 2009, alors qu’il na que 12 ans que Luis Fernando Díaz se fait remarquer lors du tournoi Asefal. Ses capacités techniques et physiques vont lui permettre de se démarquer. Il est décrit par Alvaro Mendoza, l’un de ses formateurs comme « maigre, grand et [possédant] une technique exquise pour manier la balle ».  Au cours de sa formation, le jeune attaquant qui a affiché son potentiel et étincelé sur les terrains va avoir la chance de compter parmi ses formateurs Arnoldo Iguaran, l’ancienne gloire du football Colombien (deuxième meilleur buteur de l’histoire sélection de Colombie) qui va prendre « El Cacique » sous son aile.

Les années passent et c’est en janvier 2015, sous l’impulsion de son oncle, que Luis Díaz va effectuer des essais au sein du Baranquilla FC qui vont s’avérer concluant. Le jeune doit donc quitter ses proches et sa ville natale de Barrancas pour rejoindre Baranquilla, qui se situe à quatre-cent kilomètrez. Une rupture brutale mais nécessaire pour accomplir son rêve d’atteindre le niveau professionnel : « Depuis mon plus jeune âge, ma vie a toujours été axée sur le football. J’ai appris à jouer dans ma ville, Barracas, pieds nus avec mon peuple. Maintenant, je suis très fier de faire partie du Barranquilla FC ». A Baranquilla, il va séjourner dans la maison de son oncle dont il est très proche.

L’apprentissage aux côté d’un des plus grands

Il enchaîne avec le Baranquilla FC dans les catégories jeunes. Ses prestations intéressantes vont éveiller l’intérêt de Carlos Valderrama qui va sélectionner le jeune attaquant d’origine Wayuu pour participer à la Copa America Indigena 2015 au Chili, avec la Sélection de Colombie Indigène. Capitaine, il marque même deux buts. La Colombie indigène termine vice-championne de la compétition.

Cette expérience aux côtés du mythique Carlos Valderrama va être enrichissante pour « El Cacique ». « Ce fut un privilège de l’avoir comme entraîneur avec cette sélection, parce que c’est une personne qui a le respect de toute la Colombie. Il m’a beaucoup appris, notamment dans le fait de bien traiter la balle avec le pied. J’ai toujours rêvé de grandes choses quand j’étais petit. Mais jamais je n’aurai pu imaginer partager cette Copa América avec lui et aller si loin », déclarera-t-il à l’issue de la compétition.

Les débuts professionnels

Alexis Mendoza, l’entraîneur de l’Atlético Junior à cette époque, va très vite tomber sous le charme de l’attaquant et va commencer à le convoquer au entrainement de l’équipe professionnel de Junior mais son passage va être rapide, après une concertation avec Arturo Reyes (Entraineur de Baranquilla FC) ils estiment que le mieux pour le jeune joueur est de rejoindre Baranquilla FC pour qu’il puisse accumuler de l’expérience en 2e division. Il commence son aventure professionnelle en Janvier 2016.
Il va rester 1 saison et demi au Baranquilla FC avec qui il participera à 42 matches et marquera 3 buts, ses bonnes performances en Primera B (2e Division) vont lui permettre d’être convoqué avec les u20 de Colombie en début d’année 2017 pour participer à la Copa Sudamericano u20 en Equateur ou il va disputer 5 matches.

Les débuts à l’Atlético Junior

Il rejoint donc l’Atlético Junior de Julio Comesaña à l’été 2017. Il jouera son premier match sous ses nouvelles couleurs contre Once Caldas le 26 août 2017. Bien qu’il n’ait qu’un rôle de joueur de rotation, il va participer pleinement à cette fin de saison avec los Tiburones. Luis va participer à quelques rencontres en championnat, d’autres en Sudamericana et va même remporter la coupe de Colombie avec l’Atlético Junior.

Lors de cette demi saison, il va participer en tout à dix-huit rencontres (huit-cent minutes de jeu) et va inscrire un but. Au cours de la saison 2018, Luis Díaz va voir son rôle au sein de l’Atlético Junior prendre de plus en plus d’ampleur notamment après le départ de Yimmi Chara en juin au Brésil. En effet, à la suite de ce départ, en plus de gagner sa place de titulaire, il devient également l’atout offensif décisif de son équipe. Pour le moment il a participé à une grosse quarantaine de matches dont les trois-quarts comme titulaire. Dépassant allègrement les deux-mille minutes de jeu, il a marqué à dix reprises et a été cinq fois passeur décisif.

Ses performances vont lui permettre d’être sélectionné avec la Colombie lors du rassemblement du mois de septembre. Arturo Reyes ,son ancien entraîneur au Baranquilla FC qui assure l’intérim en sélection va lui offrir ses douze premières minutes de jeu contre l’Argentine.

Quel Avenir ?

Les performances du jeune Colombien attirent l’attention. Cet été, plusieurs club de MLS ont manifesté leur intérêt pour le prometteur attaquant de l’Atlético Junior. L’intention du club n’est pas de vendre son joueur, mais toutefois une offre de dix millions de dollars pourrait les faire réfléchir.

Concernant le joueur, son envie est d’abord de devenir « une idole » au sein de l’Atlético Junior avant d’imaginer un départ. Il montre un intérêt certain pour l’Argentine et le Brésil, même s’il garde l’Europe comme un objectif dans un coin de sa tête : « J’aimerais aller au Brésil ou en Argentine, le mieux serait d’aller en Europe. Mais aujourd’hui mon présent c’est à l’Atlético Junior. […] Il me reste encore plusieurs années de contrat ici ».

Style de Jeu

Luis Díaz est un joueur offensif polyvalent qui joue essentiellement sur le couloir gauche. Ailier polyvalent, il est fin avec un gabarit élancé. Luis arrive à faire les différences avant tout par sa vitesse et son agilité, c’est un joueur élégant balle au pied gardant le contrôle de la balle lors de ses courses. Techniquement à l’aise, il est capable d’éliminer quand il est arrêté ou bien en pleine foulée. C’est un joueur très tonique qui est capable de changer le rythme de ses courses tout en gardant le contrôle de la balle. Il sait parfaitement exploiter et créer les espaces par ses qualités de courses, mais se montre également à l’aise dans les espaces un peu plus restreints avec cette capacité d’accélérer pour faire les différences. Excentré sur le couloir gauche, il aime repiquer dans l’axe soit pour trouver la frappe ou la passe sur son pied droit.

Son intelligence de jeu lui permet de bien sentir les coups aussi bien offensifs que défensif : il ne se contente pas d’exercer un pressing de manière mécanique mais sait quand accélérer pour anticiper une passe hasardeuse ou bien pour pousser à la faute le joueur adverse.

Des axes de progression

Néanmoins, il doit progresser dans sa capacité à garder son sang froid dans les derniers mètres. Certes, il est capable de créer par le dribble ou par la passe le danger, mais il lui arrive parfois de choisir la mauvaise décision. Depuis qu’il a cette responsabilité d’être l’un des « leaders technique » de l’Atlético Junior, il a su montrer une nette progression dans cet aspect-là.  S’il venait à confirmer que cette bonne période n’est pas juste éphémère et qu’elle fait suite à une réelle progression de sa part, alors Luis Díaz pourra espérer évoluer à un plus haut niveau et pourquoi pas avoir une vraie place au sein de la sélection.

A propos Mycki 29 Articles
Grand passionné de football, je passe mon temps libre à analyser et observer les futurs grands du football à travers le monde.