Dans le si peu médiatisé championnat polonais sévissait depuis déjà plusieurs saisons un buteur de génie nommé Krzysztof Piątek, sans qu’aucun scout ne l’ait jamais repéré. Du moins, jusqu’à ce que le président du Genoa Enrico Preziosi, d’après ses propres dires, ne se connecte sur YouTube, ne regarde une de ses performances et ne réalise son transfert dans les vingt-quatre heures suivantes.

Crack-ovie

C’est au Lechia Dzierżoniów, club éponyme de sa ville natale, que Krzysztof Piątek est formé. Le Zagłębie Lubin le repère ensuite à l’âge de 18 ans. Il y fera ses débuts professionnels dans la première division polonaise (l’Ekstraklasa). Il connaît donc une éclosion tranquille mais certaine, en montant en puissance au fil des saisons. Le jeune buteur dispute trente-trois matchs lors de sa première saison à Lubin, inscrivant six buts et délivrant quatre passes décisives.

Sa deuxième saison, dans la continuité, lui vaut d’être transféré au KS Cracovia en hiver. Avec un total de douze buts et trois passes en trente-deux matchs pour ces deux clubs, il double ainsi son rendement de la première saison. Finalement, il n’est pas loin de doubler encore ses comptes lors de son ultime saison en Pologne, qui se solde par vingt-et-un buts et quatre passes décisives en trente-six matchs.

D’habitude, de telles statistiques pour un jeune joueur ne manquent pas d’attirer observateurs et engouement. Cela n’a pas été le cas ici. En effet, c’est presque dans l’indifférence générale que le Genoa le recrute sur la base de vidéos YouTube. Et ce sans véritable supervision, puisqu’aucun scout italien n’a été envoyé en Pologne. « Un jour après avoir vu ses vidéos, j’ai conclu son transfert, craignant que quelqu’un d’autre ne s’intéresse à lui », a déclaré Enrico Preziosi.

Génial Génois

Débarqué pour un peu plus de quatre millions d’euros en Ligurie, Krzysztof Piątek est une, si ce n’est la révélation du début de saison. Personne ou presque ne l’a vu venir, mais les débuts de Piątek sont époustouflants. Et le quadruplé du Rossoblu lors de sa première titularisation en coupe contre Lecce n’était qu’un avertissement.

Avec douze buts en sept matchs toutes compétitions confondues, dont huit en championnat pour six matchs, il fait déjà deux fois mieux que le meilleur buteur génois de la saison dernière ! De plus, il est selon Opta le buteur étranger le plus efficace à ses débuts en Serie A depuis 1949 et le Danois Karl Aage Hansen avec l’Atalanta. Et ces statistiques ne concernent que ses deux premiers mois liguriens…

Jerzy Brzęczek a d’ailleurs récompensé Piątek d’une sélection à l’occasion de la Ligue des Nations de septembre. Cette première titularisation en amical face à l’Irlande est aussi le seul match de la saison dans lequel il n’a pas inscrit de but. Mais ça ne saurait tarder, Lewandowski et Milik n’ont qu’à bien se tenir…

Piątek tonique

Mais assez parlé de ses statistiques, attardons-nous sur son style de jeu. On le remarque au visionnage de ses buts, Krzysztof Piątek dispose d’une certaine polyvalence dans la finition. Il peut en effet tout aussi bien repérer et utiliser l’espace derrière la ligne défensive pour recevoir dans la profondeur, que servir de point d’appui pour ses coéquipiers afin de conserver le cuir ou d’amorcer une attaque rapide.

Une bonne moitié de ses réalisations résulte de centres. Tantôt repris de la tête, puisque notre client est doté d’un excellent et puissant jeu de tête, tantôt du pied (droit, même s’il est assez à l’aise avec son pied gauche). Sa très bonne vision de jeu et de surcroît son sens du placement, ainsi que sa combativité, lui confèrent un flair de renard des surfaces et font de lui une menace constante sur les centres. De plus, la finition imperturbable de Piątek est sa principale qualité. Elle lui permet donc de capitaliser ses récupérations hautes (et parfois chanceuses, comme contre la Lazio) en occasions de buts.

Piątek est donc la quintessence du numéro neuf pur : vision de jeu, jeu de tête, efficace en peu de ballons, dans la profondeur ou à l’intérieur dos au but. Néanmoins, si sa palette technique reste tout à fait correcte, l’exécution des passes, ses contrôles ainsi que sa conduite de balle pourraient être plus précis. Enfin, et c’est un peu moins flagrant, sa prise de décision est également perfectible. Piątek peut parfois, à tort, privilégié la frappe à une passe, ou encore se choisir un relais trop lentement.

Le nouveau Lewandowski ?

Autant de qualités ne sont pas sans rappeler le célèbre buteur bavarois. Mais si les comparaisons sont parfois erronées voire nocives, force est de constater que ses débuts sont remarquables et remarqués. Loin devant Cristiano Ronaldo, Insigne ou Immobile au classement des buteurs, le néo-international polonais génère désormais beaucoup d’attente. Piątek figure nécessairement dans bon nombre des tableurs de scouts des grands clubs.

Quoi qu’il en soit, les rumeurs n’ont pas tardé, car le nom du Génois est déjà associé à plusieurs grandes écuries européennes. Selon la Gazetta dello Sport, tous les cadors transalpins veillent de près. Quant au Barça, il le voudrait d’ores et déjà pour ce mercato hivernal afin de remplacer un Suarez vieillissant. Mais, comme une évidence, c’est la Juve qui serait en pole position pour recruter Piątek, toujours selon le journal au papier rose. Le président Enrico Preziosi, de son côté, n’estime pas la cote de son poulain à moins de vingt millions d’euros. Une somme qui ne pourrait que tripler voire quadrupler si le Polonais continue sur cette voie.

A propos MatthiasT 15 Articles
Houssem Aouar est une formidable raison d'être heureux.