Quand tous les clubs de Ligue 1 jouent au même moment, tu sens que c’est bientôt la fin. La Ligue 1, saison 2017-2018, s’achèvera la semaine prochaine alors que rien n’est encore joué. Que ce soit pour le maintien, pour l’Europe ou même le podium, la course continue ce week-end. Preview.

 

Marseille pour l’apéro

Comme vous le savez probablement, l’OM disputera la finale de l’Europa League ce mercredi. C’est pour cela que nous aurons le doit, après décision favorable de la Ligue, à un petit match avancé, comme à l’accoutumé. C’est à Guingamp (11ème, 46 points) que cette journée débutera et comme dit précédemment, c’est Marseille (4ème, 73 points) qui s’y rendra. Les bretons, en plein centre du ventre-mou, n’ont plus rien à jouer en cette fin de saison, eux qui iront à Toulouse pour l’ultime affiche de leur saison. Ceci étant, cela ne les avait pas empêchés d’aller chercher un points au Parc des Princes deux semaines auparavant. Les phocéens, sur un nuage depuis leur qualification du coté de Salzbourg, font abstraction de la fatigue depuis quelques semaines, pour aller gratter les victoires. Une place sur le podium confirmerait leur excellente saison, et semble même nécessaire pour la santé financière du club.

En championnat, les hommes de Rudi Garcia sont invaincus depuis 6 matchs, le dernier revers remontant à l’Olympico. Malgré la course pour le podium dans laquelle est engagée le club du Sud, ce ne serait pas une surprise de voir une équipe remaniée, étant donné l’immense affiche qui les attendra, un peu plus tard dans la semaine.

 

Un buffet à volonté

De multiples enjeux et un Multiplex énorme. Ne prévoyez rien pour demain soir, vos amis peuvent attendre. En effet, pas moins de neuf affiches, ce samedi aux alentours de 21 heures : 90 minutes de football intenses, jusqu’en avoir mal à la tête.

L’affiche de la semaine

Monaco (3ème, 74 points) reçoit Saint-Étienne (6ème, 52 points), dans ce qui sera clairement LE match de la soirée. Des rouges et blancs qui n’auront pris que 4 points sur les 12 derniers possibles, et qui se retrouvent désormais dans une position peu favorable pour la seconde place, qu’ils possédaient avec une large avance il y a peu. Les stéphanois, de leur coté, ont mis fin à une belle série d’invincibilité la semaine passée, en s’inclinant à domicile contre Bordeaux. Placés entre Rennes et Nice, la cinquième place reste largement concevable pour les hommes de Jean-Louis Gasset.

Le maintien contre les européens

Sur le trône de la seconde place, Lyon (2ème, 75 points) fera le chemin jusqu’à Strasbourg (17ème, 35 points). Des lyonnais privés de Lopes, Marcelo ainsi que Diakhaby mais qui restent sur une excellente série de 8 victoires en Ligue 1. La Meinau, arène compliquée pour les adversaires, devra pousser pour aider son équipe à s’éloigner de la zone rouge. Actuellement, les hommes de Jean-Louis Garcia possèdent un petit point d’avance sur cette zone de la mort, avec une différence de but désavantageuse comparé à Toulouse, 18ème.

Nice (7ème, 51 points) jouera un chapitre de sa qualification à domicile, lors de la réception de Caen (15ème, 37 points). L’OGCN, qui ira à Lyon lors de l’ultime rencontre, est dans l’obligation de l’emporter. D’autant plus que les rennais et les stéphanois, deux concurrents des sudistes, ne partent pas favoris de leur coté. Une cinquième place qui pourrait donc se trouver entre les mains de Lucien Favre, samedi aux alentours de 23h. Ceci étant, les caennais seront également sous pression, d’un maintien dans leur cas (eux qui n’ont pas gagné depuis début mars);

Enfin, le PSG (1er, 92 points) se verra opposé à Rennes (5ème, 54 points) dans le Sylvain Armandico.

 

Opération maintien

Pour finir, cette soirée verra également des équipes en quête de maintien tenter d’aller chercher quelques points. C’est par exemple le cas de Toulouse (18ème, 34 points), qui se déplacera à Bordeaux (9ème, 49 points), dans le fameux derby de la Garonne. Les violets, restant sur 2 défaites consécutives (face à Rennes et Lille), sont actuellement en position de barragistes, une unité derrière Strasbourg et Lille. Ils affronteront des bordelais revenus trop tardivement dans la course à l’Europa League, et qui devront espérer un véritable miracle pour s’y qualifier.

Troyes (19ème, 32 points) fera un tour à Montpellier (8ème, 49 points). De leur coté, les collègues de Benjamin Nivet ont du mal à avancer. Dans une fin de saison au calendrier monstrueux, les troyens n’ont pris que 4 points…sur les 10 derniers matchs (4/30). Ils joueront un MHSC lui aussi sorti de la course à l’Europe, et dont le bilan de la saison restera tout de même satisfaisant.

Enfin, Lille (16ème, 35 points) accueillera Dijon (12ème, 45 points). Ici aussi, un duel opposant un membre de la course au maintien et un vacancier. Un vacancier qui aura proposé une belle saison à ses supporters, les hommes de Dall’Oglio n’ayant pas peur de jouer l’offensive…à raison. Le LOSC, lui, va (un peu) mieux. Deux victoires d’affilée, et les Dogues sont désormais hors de la zone mortelle. Alors qu’ils devront se déplacer à Saint-Étienne la semaine prochaine, la bonne idée serait d’aller chercher les 3 points en jeu ce samedi.

A propos Kick 114 Articles
Représentant de la Nation Demivolaise.