Bienvenue à la 34ème journée de Ligue 1. Alors que le temps passe aussi vite qu’une frappe de Mariano, le championnat se rapproche de son ultime journée. Les matchs prennent de l’importance, et tout cela alors que le soleil fait son grand retour. Sea, Preview and Sun.

Un vendredi européen

Ce vendredi, non pas un mais deux matchs se dérouleront. Parmi eux, un derby breton, dont l’enjeu semble bien plus important que ces dernières années. D’un coté, le Stade Rennais (5è, 47 points), est sous pression dans une course à l’Europa League totalement folle. D’autant plus que son dernier résultat ne devrait pas soulager ses supporters. Une défaite à domicile, face à la lanterne rouge messine (2-1). Cela faisait plus de deux mois que les rouges et noirs ne s’étaient pas inclinés. Une deuxième défaite de suite n’est clairement pas conseillée, contre un concurrent direct… le FC Nantes (9è, 45 points). Deux points d’écart entre les deux formations, allez donc deviner la tête du classement suite à cette journée. En tous cas, les Canaris seront dans l’obligation de faire mieux offensivement, eux qui n’ont plus inscrit deux buts dans la même rencontre depuis 8 matchs.

L’Olympique Lyonnais, toujours dans la course au podium avec l’OM, se déplace quant à lui du coté de Dijon. Très joueurs, les hommes d’Olivier Dall’oglio ont facilement acquis leur maintien cette saison. Cela notamment grâce à leur solidité à domicile (une seule défaite depuis mi-octobre face au PSG), que devront garder les dijonnais face à l’armada offensive de leurs adversaires du week-end. En effet, les lyonnais sont en pleine confiance lorsqu’il s’agit de poser le ballon dans les cages de leurs ennemis ces derniers temps. D’autant plus qu’un certain Nabil Fekir sera de retour, dans une équipe qui aura bien su prendre ses marques à l’extérieur cette saison. Une ribambelle de victoires par 5 buts à 0, et pas uniquement contre les équipes les plus faibles du championnat. Après 5 succès consécutifs, les lyonnais arrêteront-ils leur chemin face aux copains de Florent Balmont (RIP) ?

TLT, le trio en danger

Troyes, Lille et Toulouse. Les deux premiers se placent dans la zone rouge avec 29 points, alors que le dernier est juste au-dessus, du haut de ses 30 unités. Les troyens et les lillois ne seront pas les mieux servis ce week-end. Pour les joueurs de Jean-Louis Garcia (suspendu récemment par la ligue), c’est à Saint-Étienne (8è, 46 points) qu’il faudra se rendre. Des stéphanois qui ne perdent plus depuis février, et dont l’espoir de vivre une compétition européenne la saison prochaine est bien vivant. Enchainant les défaites (6 sur les 7 derniers matchs), les bleus devront se réveiller en cette fin de saison, surtout que leur calendrier semble être un avant-goût de l’enfer, et que les rivaux ne chokeront pas toutes les semaines. Pour Lille et son unique victoire en 2018, c’est à Marseille (4è, 66 points) que le rendez-vous aura lieu. Alors que les matchs s’enchaînent et que l’espoir européen grandit, les Olympiens devront avoir la tête et les jambes solides, après leur victoire quasi inespérée la semaine dernière.

Les violets du TFC, eux, recevront le SCO d’Angers (13è, 37 points). Avec un nombre de puntos qui semble assez important pour se maintenir, les angevins pourraient assurer cela en allant chercher les 3 points samedi soir. Un pronostic bien compliqué, sachant l’irrégularité des hommes de Stéphane Moulin. Un calendrier rouge, puis vert, puis rouge, puis vert…tant à domicile qu’à l’extérieur. De leur coté, les toulousains sont plutôt stables. Pas dans la victoire au contraire, ce qui est quelque peu contraignant dans un objectif de survie en Ligue 1. Aucun succès depuis huit affiches de championnat, et malgré cela une légère avance sur la zone rouge. Bon, un petit point certes, mais de quoi garder espoir. Un conseil, ne pariez pas un centime sur ce match.

Une grosse affiche dans le Sud

Le match le plus important du week-end ? C’est à Nice que les bails vont se faire. Les aiglons (6è, 47 points) seront opposés au MHSC (7è, 46 points) dans une rencontre décisive. Une douce odeur de C3 planera sur l’Allianz Riviera, alors que le vainqueur du duel ferait une excellente opération. Des niçois pas forcément flamboyant mais qui grattent des points, face à des montpelliérains toujours solides défensivement mais qui restent sur un cuisant échec en réception de Bordeaux, la semaine passée. Lors du match aller, c’était les hommes de Der Zakarian qui avaient glanés les trois petits points (2-0). Tout sera différent ce week-end…que celui qui inscrit le plus de buts gagne.

Dans les autres matchs du week-end :

  • Amiens – Strasbourg et Metz – Caen : le maintien comme mot d’ordre.
  • Guingamp – Monaco : Comment les monégasques vont-ils réagir à la fessée de dimanche ?
  • Bordeaux – PSG : Combien de secondes tiendront les Girondins ?

Les dix rencontres

PS : Comme d’hab, on oublie pas les pronos ! (Cliquez ici pour les effectuer)

A propos François 128 Articles
Rédacteur pour demivolee.com et fier de lettre.