Nous sommes en fin de saison. Les membres de l’Olympique Lyonnais, pour fêter la réussite d’objectifs qui n’étaient pas ceux de base, se réunissent autour d’un bon festin. Grâce à notre envoyé spécial, nous sommes en mesure de vous raconter cette soirée particulière.

Il est 19 heures. Bruno Genesio et Jean-Michel Aulas entrent dans la salle à manger du Groupama Stadium. Alors que le coach vient d’être confirmé pour l’année prochaine, c’est lui qui était missionné d’apporter le champagne pour cette soirée. Premier rebondissement, ce dernier a oublié d’apporter la bouteille. «C’est la faute des jeunes !» déclare-t-il à son supérieur, furieux. Un dîner qui débute mal, mais malgré cela, Aulas se montre calme. «Tout est sous contrôle» annonce-t-il à son tour. En effet, ce dîner se place sous le signe de l’amour de la formidable académie, et l’énervement n’a pas lieu d’être. Le temps passe, et tous les joueurs arrivent, un par un.

L’apéro

Il est déjà 20 heures, alors que l’apéro bat son plein. Memphis et Mariano se lancent dans un concours de bras de fer, pour savoir lequel des deux devra s’assoir aux cotés de Jérémy Morel à table. Au fond de la salle, Ferland Mendy et Jordan Ferri s’amusent autour d’une chicha. Houssem Aouar, lui, tourne au Coca-Cola : «ma mère m’attend ce soir, si je prend de la bière je suis mort les gars». Musique de Benjamin Biolay en arrière-plan, replay de la frappe de Ndombélé au Parc sur la télé…tout le monde est heureux. Le président Aulas se lève, et annonce qu’il souhaite porter un toast envers Genesio. En effet, c’est lui qui a choisi le repas de la soirée et qui a su parfaitement maîtriser la collation. Il est maintenant l’heure du repas.

Le repas

Nous arrivons autour des 21 heures. Jérémy Morel s’installe aux cotés de Mariano et s’exclame : «Eh les gars y’a les Tuches sur TF1 !». Soudain, Nabil Fekir se questionne. Il observe la table et demande au groupe : «Ouais les gars, il est où Pape ?». Pape Cheick Diop n’est pas là, et c’est après plusieurs heures que les joueurs s’en aperçoivent. Après enquête, c’est dans la tribune du stade qu’a été retrouvé le milieu de terrain. Selon lui, c’est l’habitude étant donné que c’est là où il doit s’asseoir à chaque rassemblement.

Nouvelle action durant le repas puisque Myziane Maolida demande le sel. Marcelo Guedes, membre le plus proche du produit, demande à Houssem Aouar d’être intermédiaire entre lui et Myziane, la table étant trop grande. Bruno Genesio, a nouveau concerné, devient rouge. «NOOOOOOOON MARCELO, PASSE PAS PAR HOUSSEM !» crie le technicien lyonnais. La salle est stupéfaite.

Le dessert arrive, et les joueurs commencent à parler de la saison prochaine. Memphis commence, en expliquant que son ticket d’avion pour Madrid est déjà prêt et que c’est son rêve d’y aller. Mariano réplique : «Ton rêve, je l’ai déjà réalisé gros».  Maxwel Cornet intervient et félicite les cuisiniers pour le gratin dauphinois. «Merci, je sais bien cuisiner la patate» répond Gérard Baticle, assez fier. Les lyonnais ayant terminé à la quatrième place la saison dernière, le budget risque d’être serré cette saison. C’est pour cela que Jean-Michel Aulas annonce à toute l’équipe qu’il va falloir faire la vaisselle eux-même, afin de réaliser des économies. Surprenant, d’autant plus que les assiettes étaient déjà en plastique. Bruno Genesio, encore, conclut le repas en rajoutant : «Et n’oubliez pas d’être humbles, c’est à cause de ça qu’on doit faire des économies».

A propos François 128 Articles
Rédacteur pour demivolee.com et fier de lettre.