Souvent critiqué pour ses choix, le sélectionneur de l’Equipe de France ne fait pas l’unanimité chez les connaisseurs du foot. Notamment pour le jeu proposé par la France et ses choix, contradictoires avec ses propos. Retour sur les contradictions de Didier Deschamps.

Le temps de jeu

Deschamps le déclare souvent, lors des listes ou lorsqu’un joueur est en instance de départ, pour être sélectionné, il faut jouer. Première contradiction, « Quand le temps de jeu en club est limité, c’est difficile d’être sélectionné en équipe de France » déclarait-il quand Sakho allait quitter le PSG. Comment peut-il expliquer les sélections d’un Giroud, Sissoko, ou encore d’un Mbappé lors du rassemblement de septembre ? Giroud qui a fait banquette avant l’Euro et en fin de saison dernière est appelé en Equipe de France. Maintenant sur le banc, au profit d’un Lacazette ou d’un Welbeck, il continue d’être appelé.La raison est simple, Deschamps aime ce profil de joueur : il jouait avec Brandao en pointe à l’OM.

Pour Sissoko, après une excellente finale de l’Euro 2016, perdue 1-0 a cause d’un but d’Eder (j’aime remuer le couteau dans la plaie) est recruté par Tottenham. Il fait une belle saison avec 900 minutes (il a presque le même nombre de minutes cette saison) ne jouant presque pas donc avec Tottenham. Mais il continue à être sélectionné avec l’Equipe de France. Et ce malgré donc un faible temps de jeu. Avant quand même de disparaître et réapparaître lors du dernier rassemblement. Mbappé, ne jouant pas cet été à cause d’un possible départ, Deschamps l’excusait car l’ancien monégasque s’entraînait encore avec le groupe. Tandis qu’Ousmane Dembélé n’était pas appelé car le néo-barcelonais ne s’entraînait pas. Cela ne change rien au fait que ces joueurs n’ont/n’avaient pas le temps de jeu supposé nécessaire pour être sélectionné.

Les performances en Ligue des Champions

Interrogé par Eurosport à l’automne 2015 sur les performances de Samuel Umtiti et son absence dans le groupe France, notre bon sélectionneur avait répondu: « Vous ne regardez pas les matchs de Ligue des champions alors, peut-être… ». Il met en avant la belle campagne européenne de l’OL, qui avait un point en trois matchs de Ligue des champions. Hors, Umtiti était très bon en Ligue 1 et même en Ligue des champions. Suivons ce raisonnement et regardons la dernière liste de Deschamps. Avez-vous vu cette saison, les matchs de Ligue des champions de Mandanda, Jallet, Rami, Amavi, Payet, Thauvin, Giroud, Lacazette ? Je conseille à Didier Deschamps, d’aller voir du côté de Seville où les performances de Lenglet, N’Zonzi, Corchia et Ben Yedder sont bonnes dans la coupe aux grandes oreilles. Notamment celles de Ben Yedder, meilleur buteur de la compétition…

Le respect

Deschamps, à son arrivée, veut mettre fin aux problèmes rencontrés en Afrique du Sud ou encore en Ukraine. Il déclare à sa prise de fonction:  « Je souhaite ardemment que tout le monde ait une attitude et un comportement idéal. S’il y en a qui ne l’ont pas, ce n’est pas moi qui ne vais pas les prendre : ils se condamneront eux-mêmes.  » 

Il met en place une charte de bonne conduite, prônant sur le respect, le plaisir et l’exemplarité. Il est vrai qu’elle fut respectée par Deschamps quand la petite amie de Nasri avait manqué de respect au sélectionneur. Mais qu’en est-il de Rami ? Car vexé de ne pas être dans la liste pour l’Euro, celui-ci déclare sur RMC :

« Tu peux critiquer mon football et mes performances, mais dans le discours de Deschamps, disant qu’il ne prendrait pas les meilleurs joueurs individuellement… Mais les meilleurs joueurs de groupe, ça veut dire que je ne suis pas un bon garçon, que je suis un voyou… En tout cas, je l’ai pris comme ça. Les critères sont les mêmes pour tous en équipe de France. Jouer dans un club européen. Je suis à plus de 50 matchs cette saison. Et la régularité : face au Real, Barça, l’Atlético, c’est quelque chose ! Quand on parle avec des vrais connaisseurs du football européen, j’ai de quoi être déçu… ».

Quelques jours après, la blessure de Varane permet à l’ancien lillois d’être dans le groupe France de l’Euro. On peut rajouter ici, une affaire, l’affaire Kurzawa, victime de chantage, où les maîtres chanteurs auraient une vidéo de lui, insultant le sélectionneur.  Le latéral gauche parisien continue d’être appelé avec l’équipe de France. Ou alors les violences conjugales de l’ancien du PSG Kingsley Coman.

La plus belle boulette de Deschamps

Cela serait bête de ne pas le mentionner. Même si ce n’est pas le sujet de l’article, c’est toujours sympa d’en parler et cela permet une belle fin. Sur le plateau du Canal Football Club, Hervé Mathoux posait une question sur Laporte en Équipe de France. Deschamps répondit: « Il y a de la concurrence, Jérémy Mathieu à Barcelone. Et il y a un joueur que vous connaissez peut-être pas, Koulibaly, vous connaissez ? Il joue où ?». Mathoux, lui répondant «à Naples», Didier fanfaronne «bien bien bien bien» et poursuit: «Qui est aussi un joueur que l’on suit.». Dommage Didier, le natif de Saint-Dié des Vosges, magnifique ville dans les sapins, ville de Jules Ferry, ou du Festival International de Géographie, a choisi de ne pas jouer avec les bleus. Et a participé à 5 matchs avec le Sénégal…

Le sélectionneur se contredit lorsqu’il s’agit de faire des choix. Mais comme il le dit:  « j’ai des choix à faire et je les assume ». Heureusement qu’il les assume…

Cet article reflète l’opinion de son auteur, et non celle du site ou de ses rédacteurs.

A propos Aloïs 281 Articles
Rien n'a changé pour le mieux. Branleur au maximal, toujours sourire amical