L’Observatoire du football a récemment sorti un nouveau rapport, traitant la dernière période de mercato. Une semaine après sa clôture dans les grands championnats, retour sur les dépenses des clubs et des meilleurs coups effectués.

On l’attendait autant que le soir de Noël, le rapport post-mercato du CIES est enfin sorti. On ouvre la page, et vous allez voir qu’on apprend beaucoup de choses après s’être tapé la dizaine de schémas et de tableaux présents dans l’article.

Un mercato record

Bien évidemment, l’été 2017 est synonyme de grandeur. Un marché complètement déréglé qui nous donne une belle flopée de chiffres records.

  • Les 5 grands championnats ont consommés 5,9 milliards d’euros (en comptant les bonus) en transferts.
  • Chose impensable il y a 2 ans, deux joueurs ont coûté plus de 100 millions lors de ce mercato. Il s’agit évidemment d’Ousmane Dembélé (105M€ + 40 de bonus) et de Neymar Jr. (222M€).
  • Le PSG a explosé le record de dépenses pour une période de transferts, consommant 418 millions d’euros.
  • Dans le sens opposé, aucune équipe n’avait jamais autant vendu que l’AS Monaco en un été. En même temps, 394M€, ça ne rentre pas tous les jours dans les caisses.

Des bénéfices… et des dettes

CIES
CIES

Le CIES a également étudié les bénéfices et les recettes des clubs, pour en faire deux classements. Qui est dans le positif, qui est dans le négatif ?

 

On remarque que les clubs français ont une grande place dans ces tableaux. L’ASM et l’OL ont été économes, alors que le PSG et l’OM, amis de toujours, n’ont pas hésité à mettre leur balance dans le rouge. On dit merci à Nasser et Francky !

Autre chose importante, la Liga est le seul championnat du Top 5 ayant une balance globale positive…avec un +9 millions. Le lien de l’article complet sera en fin d’article, alors n’hésitez pas à découvrir plus en détails ces chiffres !

Les bonnes affaires ?

En comparant la valeur des joueurs et leur prix d’achat, l’Observatoire a également déterminé les “bons coups” du mercato.

  • Du coté des braquages, l’étude annonce que c’est Liverpool qui a fait la meilleure affaire, avec Mohamed Salah. Une valeur de 69M€ pour un prix d’achat moins élevé de 19 millions, et l’égyptien passe devant Nolito (27,4M€ de valeur pour 10M€ d’achat) et Antonio Rüdiger (54,2M€ pour 39M€).
  • À l’inverse, ce sont des français qui ont le plus été surestimés. Kylian Mbappé pour commencer, voit sa différence valeur/prix d’achat grimper à 87 millions environ. Ousmane Dembélé (50 patates de trop) et Benjamin Mendy (différence de 29 millions) complètent le podium.
CIES
CIES

Pour retrouver l’article bien plus complet du CIES, cliquez ici !

A propos François 128 Articles
Rédacteur pour demivolee.com et fier de lettre.