Tout savoir sur la Coupe des Confédérations

Coupe des Confédérations 2017

Que le football nous manque pendant l’été. Le mercato et les compétitions mineures des catégories de jeunes nous font patienter jusqu’à temps de revoir nos équipes préférées refouler les pelouses. Mais fort heureusement, les mois de juin et juillet sont aussi synonymes de compétitions internationales de grandes ampleurs : Coupe du Monde, Euro, Copa América. Cette année, c’est la prestigieuse Coupe des Confédérations qui nous tiendra en haleine durant deux semaines. Demivolée vous propose d’en apprendre plus sur cette compétition et de se pencher sur l’édition de cette année.

La Coupe des Confédérations, c’est quoi ?

Créée en 1992, la Coupe des Confédérations a pour but de réunir les différents champions continentaux des six confédérations de football. A savoir, les vainqueurs du Championnat d’Europe, de la Copa América, de la Gold Cup, de la Coupe d’Afrique des Nations, de la Coupe d’Océanie et de la Coupe d’Asie des Nations. Depuis 2005, la compétition se déroule dans le pays organisateur de la Coupe du Monde se tenant l’année suivante, comme une répétition générale.

Palmarès de la compétition

Jamais le vainqueur de la Coupe des Confédérations n’est parvenu à remporter le Mondial l’année d’après. Triple tenant du titre, le Brésil détient le record de sacres avec 4 unités devant la France qui en a remporté 2.

1992 : Argentine 3-1 Arabie Saoudite
1995 : Danemark 2-0 Argentine
1997 : Brésil 6-0 Australie
1999 : Mexique 4-3 Brésil
2001 : France 1-0 Japon
2003 : France 1-0 (ap) Cameroun
2005 : Brésil 4-1 Argentine
2009 : Brésil 3-2 Etats-Unis
2013 : Brésil 3-0 Espagne

L’édition 2017

Pour la dixième édition de la Coupe des Confédérations, la compétition se déroule en Russie, pays hote de la Coupe du Monde 2018. Le tournoi démarre le 17 juin et se termine le 2 juillet 2017.
Huit sélections nationales sont ainsi invitées grâce à leur sacre continentaux. Sont présents :

– La Russie : pays organisateur de la Coupe du monde 2018
– L’Allemagne : vainqueur de la Coupe du monde 2014
– L’Australie : vainqueur de la Coupe d’Asie 2015
– Le Chili : vainqueur de la Copa América 2015 (et de la Copa América Centenario)
– Le Mexique : vainqueur du barrage entre le vainqueur de la Gold Cup 2013 (Etats-Unis) et celui de la Gold Cup 2015 (Mexique)
– La Nouvelle-Zélande : vainqueur de la Coupe d’Océanie 2016
– Le Portugal : vainqueur de l’Euro 2016
– Le Cameroun : vainqueur de la Coupe d’Afrique des nations 2017

Seulement quatre stades sont nécessaires à la bonne tenue la compétition : la Kazan-Arena de Kazan (45 105 places), le Stade Krestovski de Saint-Pétersbourg (60 500 places), l’Otkrytie Arena de Moscou (45 360 places) ainsi que le Stade Olympique Ficht de Sotchi (47 659 places).

Le format du tournoi est aussi simpliste : deux groupes de quatre équipes puis une phase finale commençant au stade des demi-finales.

Groupe A : Russie – Portugal – Mexique – Nouvelle-Zélande

Groupe B : Allemagne – Chili – Cameroun – Australie

Toutes les sélections présentes en Russie

Russie : Akinfeev, Gabulov, Guilherme – Dzhikya, Kombarov, Kudriashov, Kutepov, Shishkin, Smolnikov, Vasin – Erokhin, Gazinsky, Glushakov, Golovin, Kambalov, Miranchuk, Samedov, Tarasov, Zhirkov – Bukharov, Kanunnikov, Poloz, Smolov

Allemagne : Leno, Ter Stegen, Trapp – Hector, Henrichs, Ginter, Kimmich, Mustafi, Plattenhardt, Rüdiger, Süle – Brandt, Can, Demirbay, Demme, Draxler, Goretzka, Sane, Stindl, Rudy, Younes – Wagner, Werner

Portugal : Beto, Rui Patricio, Sà – Alves, Cedric, Eliseu, Fonte, Guerreiro, Neto, Pepe, Semedo – Adrien Silva, Bernardo Silva, Danilo, Gomes, Moutinho, Pizzi, W.Carvalho – Andre Silva, Cristiano Ronaldo, Gelson Martins, Nani, Quaresma

Mexique : Cota, Ochoa, Talavera – Araujo, Marquez, Moreno, D.Reyes, L.Reyes, Salcedo – Alanis, Aquino, Damm, J.Dos Santos, G.Dos Santos, Guardado, Herrera, Layun, Vela – Chicharito, Fabian, Jimenez, Lozano, Peralta

Chili : Bravo, Herrera, Toselli – Beausejour, P.Diaz, Isla, Jara, Medel, Mena, Roco – Aranguiz, M.Diaz, Fuenzalida, Gutierrez, Hernandez, Silva, Vidal – Alexis Sanchez, Puch, Rodriguez, Sagal, Valencia, Vargas

Cameroun : Bokwe, Onana, Ondoa – Fai, Guihoata, Mabouka, Ngadeu, Ngwem, Owona, Oyongo, Teikeu – Djoum, Mandjeck, Siani, Zambo Anguissa – Aboubakar, Bassogog, Boumal, Moukandjo, Ndip Tambe, Ngamaleu, Toko Ekambi, Zoua

Australie : Langerak, Ryan, Vukovic – Behich, Degenek, Gersbach, D.McGowan, R.McGowan, Sainsbury, Wright – Hrustic, Irvine, Jeggo, Luongo, Milligan, Mooy – Cahill, Juric, Kruse, Leckie, MacLaren, Rogic, Troisi

Nouvelle-Zélande : Marinovic, Moss, Williams – Boxall, Brotherton, Colvey, Doyle, Durante, Ingham, Roux, Smith, Tzimopoulos, Wynne – Lewis, McGlinchey, Thomas, Tuiloma – Barbarouses, Patterson, Rojas, Rufer, Smeltz, Wood

A propos Ohpack 252 Articles
Supporter lyonnais malgré la distance et suiveur de l'actu foot pour demivolee.com.
  • Robz #JogaBonito #SignGallardo

    Le match d’ouverture par contre… on va dire que la compet’ commence demain hein ^^

  • LeBedimonstre

    Je savais pas que Nolan Roux avait la nationalité Neo-Zelandaise

    • Ohpack

      C’est devenu un défenseur néo Z ouais