Lemina : « Je suis à 100% marseillais »

Mario Lemina
Mario Lemina

Suite de l’interview de Mario Lemina dont nous vous proposions la première partie jeudi. Ses propos ont été recueilli par Foot Mercato.

Foot Mercato : Quel bilan tirez-vous de votre saison ?

Mario Lemina  : Ça a été une saison très enrichissante avec pas mal de trophées remportés. Donc c’est toujours positif. Je suis très content du parcours que l’on a fait (en Ligue des Champions). Sur le plan personnel, j’ai joué une vingtaine de matches, ce qui est pas mal dans un club comme la Juventus.

FM : N’y a-t-il pas malgré tout un peu de frustration concernant votre temps de jeu ?

ML : J’ai quand même joué 25 matches. Je ne suis pas frustré, car on est quand même finaliste de la Ligue des Champions, c’est un très grand club avec de très grands joueurs. Je ne suis vraiment pas frustré. Mais il est vrai qu’à mon âge, on cherche à jouer. C’est vrai qu’à la Juventus, les opportunités ne se présentent pas comme dans d’autres clubs. J’ai dû ronger mon frein pendant certains mois. Mais ça a toujours été positif.

FM : Serez-vous encore bianconero la saison prochaine ?

ML : Pour l’instant, j’ai un contrat de trois ans. Donc j’y serai. Après on ne sait jamais ce qu’il peut se passer. Le mercato va être long. On va voir ce que les dirigeants et moi allons décider.

FM : Avec votre agent comment envisagez-vous votre avenir ?

ML : À vrai dire, je n’ai pas d’agent. Donc je voulais aussi mettre un point final à ce sujet parce qu’il y a beaucoup de gens qui parlent en mon nom aux clubs en ce moment. Je voulais vraiment mettre l’accent sur le fait que je n’ai pas d’agent et que tout se traite avec ma famille. Il n’y a vraiment pas d’agent.

FM : Avez-vous eu des approches concrètes déjà pour cet été ?

ML : Des approches mais rien de concret. Il y a ce qu’on entend, ce qu’on dit. Il y a des clubs qui cherchent à se renseigner. Mais pour le moment il n’y a pas eu d’offres concrètes ou quoi que ce soit.

FM : Pensez-vous que c’est peut-être le bon moment pour vous de passer à autre chose ?

ML : Je ne sais pas si « passer à autre chose » est la bonne expression. En tout cas, c’est le moment pour moi d’engranger du temps de jeu un maximum et de pouvoir m’exprimer sur le plan personnel. À 23 ans, il va falloir qu’au bout d’un moment j’enchaîne les matches pour montrer ce dont je suis capable.

FM : Est-ce que cela pourrait passer par un club d’un standing un peu moins élevé que celui de la Juventus ?

ML : Cela dépendra du discours de la Juve, car on va quand même se réunir pour faire un bilan. On va voir ensemble ce que nous allons décider. On va se mettre d’accord en toute honnêteté et on verra ce qu’on fera la saison prochaine.

FM : En parlant de mercato, votre nom revient souvent en France. Revenir en Ligue 1 est-ce envisageable pour vous ?

ML : Il y a certains clubs qui ne me déplaisent pas en Ligue 1. Mon objectif est de passer encore des paliers. Si je dois quitter la Juve, j’aimerais bien connaître encore un club à l’étranger.

FM : Vous venez de dire que certaines écuries françaises ne vous déplaisent pas. On a évoqué un intérêt de l’OL pour vous. Cela peut-il vous intéresser ?

ML : L’OL, franchement, je ne pense pas que ça va m’intéresser. Je suis 100% marseillais. Vu la rivalité entre l’OM et Lyon, cela ne correspond pas aux types de projets qui pourraient m’intéresser.

FM : Restons à Marseille. Quel est votre regard sur le nouveau projet mis en place là-bas ? Revenir dans la cité phocéenne est-il possible ?

ML : Je suis très content du projet qu’ils sont en train de mener. Sur le plan personnel, revenir à l’OM, je ne pense pas que ce serait une bonne idée. Il y a beaucoup de joueurs qui s’affirment comme Maxime Lopez. Je suis très content pour eux. Ils ont un projet qu’ils sont en train de mener à bien. Chacun évolue de son côté mais je serai toujours marseillais.

FM : Vous l’avez dit, en cas de départ de Turin, votre préférence irait à une nouvelle expérience à l’étranger. Valence est très intéressé par vous. Découvrir la Liga est-ce dans vos plans ?

ML : Valence c’est un club qui a un nom et une histoire. Il y a un nouveau projet. C’est un club très intéressant. À voir…

Propos de Mario Lemina via FootMercato
A propos NSOL 408 Articles
“La liberté d'écrire et de parler impunément marque soit l'extrême bonté du prince, soit le profond esclavage du peuple : on ne permet de dire qu'à celui qui ne peut rien.” (Diderot)