Pélissier : « Nous devrons faire preuve de sacrifice »

Amiens SC
Amiens SC

Christophe Pélissier est l’entraîneur d’Amiens. Il faisait le point sur son accession en Ligue 1 et sur la saison à venir.

Bonjour Christophe Pélissier. Que pensez-vous de l’accession de Troyes en L1 ?

C’est vrai que l’accession de Troyes rehausse notre championnat de L2. Troyes qui sort une équipe de L1, cela prouve que notre championnat était relevé.

Les beaux moments vécus lors de l’accession sont-ils rangés dans l’armoire aux souvenirs ?

Non, ils ne sont pas rangés dans l’armoire aux souvenirs car cela restera un moment indescriptible. Nous avons profité à fond de ces moments mais dès le lundi qui a  suivi, nous nous sommes mis au travail. Les journées sont très longues. C’est vrai que ce n’est pas un travail de terrain. C’est surtout un boulot d’organisation. C’est important car quand l’entrainement va reprendre, tout devra être prêt. La composition du futur  effectif prend beaucoup de temps.

En vacances, le téléphone va-t-il sonner souvent ?

Peut-être pas  la première semaine au cours de laquelle, je vais couper complètement car je serai très loin mais ensuite on aura l’oreille branchée au téléphone afin d’étudier et de solutionner certains problèmes. Mais ce ne sera pas des vacances totales.

Comment se passe la venue d’un joueur à l’ASC ?

On définit des profils de joueur sur certains  postes, ceux que je souhaite. Une fois que cette première étape est franchie, je demande à  John Williams de s’intéresser à tel ou tel joueur  mais il peut aussi me proposer des noms. Une fois que nous sommes d’accord sur le profil du joueur, John entre en contacts  avec les agents du joueur. Il arrive qu’il y ait des coups de fil entre le joueur et moi ou entre John et ce joueur. Après c’est un travail normal de recrutement. Enfin, s’il y a  validation sur le plan financier, c’est évidemment le président qui a le pouvoir de décision.

Nous essayons d’avoir le maximum de renseignements sur le joueur. Il ne faut pas oublier qu’Amiens sera le club ayant le plus petit budget. Nous devrons faire preuve de beaucoup d’esprit de sacrifice et de sens collectif. Si ces joueurs n’ont pas ces valeurs, bien sur que ce sera difficile. Ceux qui viendront devront s’adapter au groupe mais l’essentiel sera que tout le monde progresse pour aller vers l’Excellence qu’est la L1. Mais nous n’allons pas tout révolutionner parce que je reste convaincu que notre manière de fonctionner peut bien marcher  à l’étage au-dessus.

La philosophie sera la même, à savoir le collectif,  l’envie de se faire respecter de l’adversaire, jouer les matches pour les gagner. Rien ne changera. Le club n’a pas les moyens de prendre des grosses cylindrées. Par contre, il y a de très bons joueurs sur le marché. Il y a des clubs qui pour nous, doivent être  des modèles : Dijon et Angers, que ce soit dans le recrutement, la gestion et le mode de fonctionnement.

Au fait comment êtes-vous en ce moment ?

Un peu fatigué c’est évident. Mais je suis convaincu que dans une semaine, les démangeaisons vont me reprendre car le terrain me manquera.

Vous allez repartir avec le même staff ? Combien de joueurs voulez-vous recruter ?

Bien évidemment ce sera avec le même staff technique car je veux souligner que son travail  a été très bon. Je tiens à les féliciter. Maintenant, nous allons grossir ce staff avec la nomination d’un deuxième adjoint et un préparateur physique supplémentaire. Je ne vous donnerai pas de nom car rien n’est officiel pour le moment. Quant au staff médical, son amplitude horaire sera augmenté. Un deuxième kiné devrait épauler Bruno Stefanczyk. Au sujet de la venue d’un préparateur mental, je pense que c’est le travail du staff. Il ne faut pas multiplier le nombre des intervenants car après on risque de se disperser.

Sur tout l’effectif, il n’y a que trois joueurs qui sont en fin de contrat : Matthieu Fontaine et Joachim Eickmayer qui ne seront pas conservés et Julien Ielsch avec qui, nous discutons. Tous les autres sont sous contrat. A l’heure où je vous parle, tout le monde est au club. Il y a  aussi des joueurs prêtés et je pense notamment à Alioune Ba. Je pense qu’il préférera rester dans un environnement où il jouera en L2. Car chez nous, dans un championnat plus relevé, il risque de ne pas avoir suffisamment de  temps de jeu. Rien n’est arrêté car nous en sommes au stade des discussions. Mais avant tout, pour Alioune, il faudra parler de prêt gagnant.

Quoiqu’il en soit , je ne souhaite pas avoir un vestiaire avec 30-35 joueurs. Au maximum 25 joueurs  de champ. Certains pourraient être prêtés car je préfère laisser de la place à des jeunes qui viendraient du centre de formation.

On suppose que vous aimeriez avoir votre effectif au complet pour le stage du Touquet du 2 au 7 juillet?

D’abord, j’aimerais avoir entre 8 et 10 nouveaux joueurs. Seront-ils Amiénois au moment du stage ? Vouloir est une chose, pouvoir une autre. Quand on est entraîneur, on souhaite avoir l’effectif au complet le plus tôt mais honnêtement, je n’aurais pas le groupe au complet au début du stage.

Propos de C. Pélissier via Amiens SC
A propos NSOL 408 Articles
“La liberté d'écrire et de parler impunément marque soit l'extrême bonté du prince, soit le profond esclavage du peuple : on ne permet de dire qu'à celui qui ne peut rien.” (Diderot)