Buffon : “Je ne changerais rien”

Gianluigi Buffon
Gianluigi Buffon

Gianluigi “Gigi” Buffon est un monument du football italien. Et alors que ce soir, il va tenter, à 39 ans, de remporter la première Ligue des Champions de sa carrière, il avait des mots à dire. Des mots forts. Et surtout, de quoi rappeler que son amour pour la Juventus de Turin n’a jamais fait défaut. Retrouvons des extraits des déclarations de Gianluigi Buffon avant cette finale.

Des offres venues d’Angleterre

Il y a beaucoup de raisons qui expliquent qu’aucun accord n’ait pu se faire. Même si la Premier League est un championnat à part, j’ai toujours voulu rester loyal envers la Juventus. J’ai connu de grandes victoires ici. Je ne changerais rien.

Zinédine Zidane, que le portier italien avait écœuré en 2006

Zidane n’a pas perdu cette culture de la gagne. Il a gagné en étant joueur et, maintenant, il gagne en tant qu’entraîneur. Mais il n’a pas gagné toute sa vie, car les défaites font partie de la vie et j’espère qu’il perdra contre nous demain. De toute façon, une défaite ne va pas ruiner sa fantastique carrière.

Cristiano Ronaldo, actuel meilleur buteur de la Ligue des Champions

Cristiano (Ronaldo) est un modèle, un exemple pour les joueurs les plus expérimentés comme pour ceux qui débutent, pour les fans de foot et de sport en général. Cette finale ne peut pas se résumer à un duel entre lui et moi. Mon rôle est de défendre, le sien d’attaquer. La seule chose que je puisse faire, c’est de ne pas encaisser de but, alors que son impact peut être bien plus important.

Le Ballon d’Or

Le Ballon d’Or ? Ce serait une belle récompense, mais aujourd’hui, je n’y pense pas. C’est secondaire. Tout ce qui compte pour nous, c’est de gagner ce match. Je me sens toujours jeune à 39 ans, mais il est vrai que du point de vue de l’émotion, cette rencontre sera sans doute un peu spéciale pour moi. Je veux jouer sans avoir de regrets et sans penser à l’avenir.

Francesco Totti, qui a récemment pris sa retraite

Nous avons grandi ensemble. Nous avons été adversaires. Nous nous sommes réjouis et avons pleuré ensemble. Heureuse vie Francesco. Quel que soit ton chemin et ton prochain défi.  (Via Instagram)

A propos NSOL 449 Articles

“Vous qui aimez dans l’écrivain l’absence des facultés descriptives ou instructives, je vous détache ces quelques hideux feuillets de mon carnet de damné.” (Arthur Rimbaud, Prologue d’Une Saison en Enfer, 1873)