La Ligue 1 est de retour, plus forte que jamais. Oui, la bonne vieille Liguain est partie pour être un des meilleurs championnats du monde. Et ce, bien plus que les années d’avant. Pourquoi cela ? Et bien, parce que Ligue 1 is back !

Retour dans l’arène…

La saison de Ligue 1 vient certes de se terminer, mais la certitude est présente. Car oui, l’an prochain, Ligue 1 is back. En effet, plus que les années d’avant, le suspense est présent en Ligue 1. Entre Marcelo Bielsa et sa folie tactique, Jardim et son Monaco en pleine forme, Paris et son âme vengeresse… La Ligue 1, plus que jamais, est prête à reprendre le devant de la scène. Le spectacle des coachs sera au rendez-vous. Car pour la première fois depuis des années, les meilleurs clubs ont enfin compris qu’être un ancien joueur n’est pas suffisant pour être un bon entraîneur. Et ce n’est pas un hasard si tous les clubs ambitieux de la planète ont des coachs qui maitrisent la tactique comme un gant. Ligue 1 is back !

Les recrutements sont de plus en plus spectaculaires en Ligue 1. Car Bielsa, capable de recruter n’importe qui et d’en faire un 17ème au Ballon d’Or, est là. Car l’OL affiche, si ce n’est sur le plan du coaching, des fortes ambitions de recrutement (Memphis). Et car Monaco a un effectif de grande qualité. Et car le PSG a des millions à dépenser. Non, vraiment, contrairement aux années précédentes ou la quasi-intégralité des clubs de Ligue 1 étaient un marché pour les clubs de Premier League, cette saison, la Ligue 1 attire des joueurs de plus en plus talentueux. La surface financière des clubs de Premier League a peut-être explosée, celle de la Ligue 1 reste compétitive. Notamment parce que les investisseurs sont prêts à mettre la main à la pâte, comme à Marseille ou Lille. Et c’est peut-être ce qui manquait à la Ligue 1 pour revenir dans l’arène.

…elle reprend la scène !

Surtout, la Conforama Ligue 1 a des performances de grande qualité sur la scène européenne. Le Paris Saint-Germain était à deux doigts de l’exploit face au FC Barcelone. L’Olympique Lyonnais a bien failli s’ouvrir les portes de la finale de Ligue Europa. Et l’AS Monaco a réalisé un parcours de grande classe en Ligue des Champions. Et même Saint-Étienne, pour une fois, n’a pas été ridicule en Coupe d’Europe. Les plans de développement des clubs devraient peut-être encore plus appuyer sur l’objectif de la Ligue Europa. Car cette compétition est plus qu’abordable pour un club motivé. On l’a ainsi vu avec l’OL, certes au dessus en valeur absolue dans le papier, battue par l’Ajax qui disposait d’une jeunesse bien encadrée par une tactique au dessus de celle de Génésio.

Et l’avantage est aussi que la Ligue 1 a su, au moins en partie, se remettre en cause tactiquement. En effet, Jardim a remis au goût du jour un 4-4-2 avec un plan de jeu très simpliste, afin d’autoriser l’AS Monaco à rêver – et à s’imposer au final en championnat. Les meilleurs entraîneurs ont su se remettre en cause, et ne pas rester dans des schémas qui échouent, comme Emery l’a fait au PSG, ou même Conceiçao à Nantes. Et si Ligue 1 is back, c’est aussi car elle s’est mise à prospecter plus intelligemment et à tenter des coups. La moitié des joueurs de Nice et de l’ASM sont venus de coups de recrutement.

Finalement, même si revoir une Ligue 1 sur le devant de la scène relève d’une certaine utopie, il est sûr qu’elle ne paraît pas autant dépassée que il y a quelques années – et ce notamment vis-à-vis du championnat italien, qu’elle rattrape à grand pas.

A propos NSOL 762 Articles
« Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on le peut reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui ». (Jonathan Swift, 1667-1745)