Raggi : « On a manqué d’un peu de vice »

AS Monaco
AS Monaco

Le défenseur italien Andrea Raggi s’est exprimé au micro de nos confrères de l’Equipe. Retrouvons ses propos.

« Dans quel état étiez-vous mercredi, sur le banc, en voyant vos partenaires impuissants contre la Juventus ?

On savait que ce serait dur, ça l’a été. C’est l’équipe la plus costaude d’Europe. On a fait notre match, on a eu des occasions mais on n’a pas marqué, et eux si. Bien sûr que j’étais énervé, ils sont méchants et malins, ils ont donné des coups tout le match. Vous avez vu ce que Bonucci et Chiellini ont mis à Falcao ? Et Chiellini à Valère (Germain) ? Marchisio aussi a donné, c’est comme ça, c’est la Juventus : expérimentée, méchante.

Si vous aviez joué, vous auriez « donné » aussi ? Peut-être, oui. On a manqué d’un peu de vice. Mais là, on va à Turin pour faire notre match. On est très dangereux à l’extérieur, on l’a montré à Tottenham (2-1, en phase de groupes),àCity(3-5, en 8es), à Dortmund (3-2, en quarts). Si nos quatre milieux et nos deux attaquants sont en forme, et si on marque dans les dix premières minutes, ça peut être chaud. Il faudra que la Juve fasse attention.

Ça se jouera autant dans le jeu que dans le rapport psychologique ?

Le Juventus Stadium est très chaud et la Juve va jouer là-dessus, comme d’habitude. Mais on a la qualification au bout et s’ils veulent faire les malins, on fera les malins aussi.

Vous parliez du coup de coude de Chiellini sur Falcao…

C’est carton rouge, ça. Et si tu ne lui mets pas là, tu lui donnes un second jaune pour l’action suivante, sur Germain. C’est toujours comme ça avec eux. Souvenez-vous de Chiellini il y a deux ans, à Monaco (0-1, 0-0, en quarts de finale), il avait attrapé le ballon avec les mains, allongé par terre, alors que Moutinho partait au but. Il avait fait plein de fautes.

Vous connaissez les Italiens mieux que personne…

Leur mentalité leur profite toujours. Dès qu’il y a une faute sur l’un de leurs joueurs, ils se mettent en groupe et vont casser les couilles à l’arbitre. Nous, jamais. Si c’était Falcao qui avait mis un coup à Chiellini, vous auriez vu toute l’équipe de la Juventus autour de lui en train de mettre la pression à l’arbitre. Ils ont de l’expérience, ils ont un nom, ça compte tout ça.

Mais vous les admirez, Bonucci et Chiellini ?

Beaucoup, et Barzagli aussi. La force de la Juventus ce sont les six de derrière, ces trois-là, plus Buffon, Alves et Alex Sandro.

Quand vous avez vu Allegri aligner cinq défenseurs au match aller avez-vous été surpris ?

Je savais qu’ils allaient jouer comme ça.

Pourtant ils ne le font jamais. Aviez-vous prévenu Jardim ?

Non. Allegri avait vu nos matches, il avait préparé son truc, la première chose que tu fais quand tu joues contre Monaco, c’est de priver Kylian (Mbappé) de profondeur. Leur défense à cinq nous a fait mal mais ils ont très bien joué au foot, aussi. Quand tu vois le match de Mandzukic, comment il a aidé son équipe. Et Alves, Dybala, Higuain ; dès que leur équipe n’a pas le ballon, ils se replient tout de suite, c’est un bloc. Ce sont des champions ces mecs.

A propos NSOL 402 Articles
“La liberté d'écrire et de parler impunément marque soit l'extrême bonté du prince, soit le profond esclavage du peuple : on ne permet de dire qu'à celui qui ne peut rien.” (Diderot)
  • Steph69

    Vous avez intérêt à gagner hein..