Jean Michel Aulas le grand patron de l’Olympique Lyonnais à répondu hier soir aux questions posées dans la Team Duga sur RMC. Le président y parle de Genesio, du match de mercredi et aussi de l’avenir d’Alexandre Lacazette 

 

Son impression sur le match
“C’est difficile, surtout qu’en démarrant ce match, on avait l’impression que les choses pouvaient bien se passer. Mais on a fait des erreurs qui n’ont pas permis de renverser la vapeur. Donc c’est une grande déception. Quand on a la possibilité de se qualifier pour une finale de Coupe d’Europe, c’est beaucoup de regrets.”

Des points positifs
“J’ai revu le match dans la nuit. Il faut essayer d’analyser les points positifs. Cette équipe que nous avions prise en main pendant les vingt premières minutes a repris l’ascendant progressivement à la suite d’un certain nombre d’erreurs de notre part. Sans ces erreurs défensives, on pensait pouvoir résister à cette équipe de l’Ajax. Il reste un deuxième match. Et donc toujours la possibilité de renverser la vapeur. Surtout quand on n’a pas été bons et qu’on sait qu’on a la capacité à l’être.”

Le match retour
“Il faut faire confiance aux gens qui sont expérimentés en gestion de crise, parce que c’est une crise. On doit trouver les éléments, les paroles, les actions qui vont se permettre de se remettre dans le bon sens. Parce que je suis persuadé que la qualification n’est pas perdue. Je suis convaincu qu’avec l’aide de tout un stade, on va transformer cet échec temporaire en réussite.”

Génesio
“J’ai une confiance absolue en ce que fait Bruno. On a longuement discuté hier soir et cette nuit. Il reconnaît aussi un certain nombre d’adaptations à faire et surtout, dans ses analyses on sent bien qu’un certain nombre de choses ne se passent pas comme il aurait souhaité qu’elles se passent. Donc il faut en tenir compte. […] Evidemment que si les choses n’étaient pas ce qu’on imagine, on a toujours la possibilité de changer, mais on est parti dans une stratégie qui permet à Bruno de travailler sur le moyen et le long terme, poursuit le patron de l’OL. Je le rappelle, je ne pense pas que ceux qui donnent des leçons ont raison. Bruno est un garçon qui travaille bien, qui a un groupe qui est celui qu’on lui a donné et qu’il a pour certains choisis. Il a, me semble-t-il, les qualités pour faire progresser l’équipe. Rien ne me permet de penser qu’il ne sera pas l’entraîneur de l’OL la saison prochaine.”

Alexandre Lacazette
“On discute avec l’Atlético depuis deux ans, donc ce n’est pas nouveau. Il y a eu des échanges. Je reçois Alexandre demain (ce vendredi), à sa demande et celle de ses agents.”

D’autre clubs sur AL10 ?
“Malheureusement pour l’Atlético, ils ne sont pas les seuls à avoir dans leur viseur Alexandre Lacazette. Mais peut-être qu’Alexandre souhaitera rester. Pour le moment, on n’a pas parlé de manière directe. Je le vois demain (ce vendredi), j’en saurai plus par la suite. L’Atlético n’est pas le seul à avoir formulé des propositions et de l’intérêt pour Alexandre Lacazette. Il y a deux ans nous avons refusé 40 millions d’euros. Je ne sais pas quand je donne un chiffre, il est tourné en dérision […] C’est l’un des meilleurs buteurs du championnat. Il a une personnalité intéressante. Si on peut le garder, on fera tout pour. Donc il faudra des propositions très élevées pour nous arracher Alexandre.”

 

A propos Prince Owski 354 Articles
Comme Ole Gunnar Solskjær en 1999, je suis le joker de luxe de DV. Heureux propriétaire du suffixe -Owski. "Qu’importe : on pourra même me traiter de fou, il n’y a que ces couleurs Parisiennes qui illuminent mon cœur. Et à chaque blessure, il saigne ce cœur-là. Mais il s’enflamme encore." Francis Borelli