Abou Diaby, blessé à plein temps

Abou Diaby, blessé à plein temps
Abou Diaby, blessé à plein temps

On dit que le football est un sport qui se joue à 11 contre 11, et à la fin c’est Abou Diaby qui se blesse. Triste pour un milieu talentueux à qui une belle carrière était promise. Mais chez DemiVolée, on est sadique. Comme nous aimons bien enfoncer le couteau dans la plaie, on vous propose quelques chiffres sur les blessures de l’international français.

21 |

Sans compter les rechutes directes, c’est le nombre de blessures qu’a subi l’ancien Gunner. En cherchant plus profondément, ce nombre grimpe à 45. On m’annonce d’ailleurs 46, le temps de finir cette phrase.

1806 |

Le nombre de jours durant lesquels Abou n’a pas pu pratiquer le ballon-pied pour cause de blessure. Cela représente donc 4 ans et 344 jours. Sa plus longue période aura duré 391 jours et 61 matchs. Et ce après une rupture des ligaments croisés antérieurs. Intouchable.

256 |

La dernière fois qu’il a joué dans un match officiel, c’était il y a 256 jours. C’était lors de la 1ère journée de Ligue 1 (OM – Toulouse).

7 |

Le nombre d’endroits différents causant ses souffrances. Prenez votre souffle : Mollet, estomac, malléole, cheville, ligaments croisés, cuisse, muscles fessiers. Cependant, plusieurs blessures n’ont aucune explication : « manque d’entraînement », « blessure inconnue », « entorse ? » font parties de la longue liste de ses indisponibilités. Comme l’impression que Christian Gourcuff n’a pas qu’un fils…

208 |

La nouvelle Peugeot Son total de matchs disputés depuis le début de sa carrière, alors qu’il aura bientôt 31 ans. Durée moyenne de ses matchs ? 63 minutes. Pour comparaison, Corentin Tolisso dépassera bientôt Diaby en minutes de jeu. Gâchis.

2 |

Le nombre de jambes qu’il lui reste, malgré ce qu’on peut croire.

Souvent moqué (ça se fait pas les gars), Abou Diaby restera une vraie déception pour le football français. Les chevilles qui enflent étant parfois la raison d’un échec, il s’agit plutôt ici des chevilles qui cassent. Une petite place lui est réservée sur l’étagère des espoirs déchus, entre Hatem et Yoann.

 

 

A propos Kick 84 Articles
Supporter lyonnais n'ayant toujours pas digéré le départ d'Umtiti.