On parle souvent du salaire des joueurs, mais il est également important de juger celui perçu par les entraîneurs de ces équipes. La rédaction de Demivolée.com vous propose donc de découvrir les 10 entraîneurs les mieux payés.

 

1 – Unai Emery (Paris) : 420 000€ / mois. Le coach espagnol est premier au classement. C’est donc quelque chose rare cette saison. Cependant, le budget partant dans les produits coiffants représente une grande part de ce salaire. En fait, bien plus que les cotisations par exemple.

2 – Lucien Favre (Nice) : 200 000€ / mois. Le suisse est arrivé et a pris tout le pognon… Le foot est si réaliste ! Plus sérieusement, s’il s’agit d’un beau coup réalisé par la direction niçoise, il a cependant fallu y mettre le prix.

3 – Leonardo Jardim (Monaco) : 180 000€ / mois. Un portugais à Monaco, le mélange ne fait pas rêver. Cependant, c’est le terrain qui parle et le jeu produit (tout comme ses résultats) par l’ASM rentabilise clairement cette petite liasse.

4 – Rudi Garcia (Marseille) : 160 000€ / mois. Un salaire de coach international, qui n’a jamais déçu partout ou il est passé. Mais intérim ou pièce importante du #ChampionsProject, seul l’avenir nous le dira. Sa phrase “Nous sommes l’une des meilleures défenses si l’on enlève les matchs dans lesquelles nous prenons 3 buts” restera l’une des perles de cette saison.  Son salaire devrait d’ailleurs atteindre les 250 000€ brut la saison prochaine.

5 – Antoine Kombouaré (Guingamp) : 110 000€ / mois. Plus élevé que le budget de la ville dans laquelle il coache, la rémunération d’AK peut surprendre mais les résultats sont là. Il y a un effet un maintien acquis plus que facilement, et des belles victoires face aux gros du championnat.

6 – Jocelyn Gourvennec (Bordeaux) : 100 000€ / mois. Bordeaux est en course pour une qualification en Ligue Europa (qu’ils ignoreront la saison prochaine) et l’ancien breton n’y est pas pour rien. Un début de saison compliqué mais une année 2017 de feu, notamment grâce à l’installation d’une attaque jeune et talentueuse.

6 bis- Bruno Génésio (Lyon) : 100 000€ / mois. Bien qu’étant l’un des coachs les plus critiqué en France cette saison, il aura fait taire ses détracteurs en maintenant l’OL en Ligue 1, et ce avec une grande réussite. Le club est même -mathématiquement- en mesure d’atteindre la 3e place et les supporters du club peuvent donc lui faire confiance. Et tant pis pour le café du commerce.

8 – Sergio Conceição (Nantes) : 90 000€ / mois. Grand fou-furieux, le FC Nantes a littéralement changé de visage suite à l’arrivée du coach latino. Une belle année pour les portugais qui viennent en France cette année.

8 bis – Christophe Galtier (Saint-Étienne) : 90 000€ / mois. Un ratio salaire/performances plutôt bon pour le coach. Déjà sur le banc avant la création du club, il était également entraîneur des T-Rex de Sainté, lorsque le football entre dinosaures entrait dans ses belles années. Stabilité… lassitude ?

10 – Pascal Dupraz (Toulouse) : 70 000€ / mois. On peut bien s’habiller avec un SMIC. Mais certains préfèrent garder des pulls de Noël toute l’année avec 70k… Comme quoi, être un hipster ça paye. Et comme on dit, “Tout clashe sur Riolo mérite salaire”. Pas besoin de me remercier pour cette analyse tactique.

Selon vous, lequel de ces coachs est le plus rentable ? Le moins rentable ? Dans tous les cas, les techniciens de talent ne manquent pas en France.

[yop_poll id=”26″]

 

Tous les chiffres sont issus des informations de l’Équipe.
A propos François 128 Articles
Rédacteur pour demivolee.com et fier de lettre.