Ce soir, c’est PSG-Barça. Nous vous proposons les groupes et les déclarations des différents joueurs et acteur du football.

PSG

Gardiens : Areola, Trapp
Défenseurs : Marquinhos, Kimpembe, Maxwell, Kurzawa, Aurier, Meunier
Milieux : Matuidi, Verratti, Rabiot, Nkunku, Pastore
Attaquants : Cavani, Lucas, Ben Arfa, Draxler, Di Maria

Les absents :

Blessure : Thiago Silva (mollet gauche)
Suspension : Thiago Motta
Non-qualifié : Gonçalo Guedes
Entraînement/Réserve : Lo Celso, Krychowiak, Descamps, Georgen, Callegari, Augustin

Les déclarations des joueurs parisiens

Thiago Motta ( Qui sera suspendu)
Il faudra etre très solide défensivement parce que nous savons que nous jouons devant une équipe qui part à l’attaque, qui joue au foot et qui a beaucoup d’occasions. Quelques fois, ils vont devant et sur les contre-attaques, ils laissent assez d’espaces derrière et nous devons en profiter. Nous verrons quelles sont les consignes que nous donnent les entraineurs mais je crois que les contre-attaques peuvent faire mal au Barça.

Verratti
Nous sommes dans un bon moment. Ces dernières années, nous avons beaucoup joué contre le Barça mais je crois que chaque opportunité de le faire est très belle. Nous savons que c’est difficile, ce sera important de garder notre but inviolé à l’aller….nous allons voir si c’est possible. (…) Cela continue à être la meilleure équipe du monde Ils ont devant 3 des 5 meilleurs joueurs avec ses attaquants. Plus Iniesta. Iniesta, Messi et Neymar inventent une action en une seconde.

Maxwell
C’est un grand défi. Il faudra faire deux grands matches, tout simplement. Le plus important sera de faire notre maximum, de tout donner et de ne pas déroger à notre philosophie de produire du beau jeu. On ne veut pas avoir de regret, comme on a pu en avoir la saison dernière. Il n’est jamais simple de jouer contre le Barcelone. On a toujours réussi à se créer des occasions contre le Barça. Niveau possession, c’est plus compliqué. Ils ont beaucoup de qualités, et ils savent mettre n’importe quelle équipe en difficulté. On sait à quoi s’attendre mais, si l’on reste solidaire derrière, on sait que nous aurons les occasions pour marquer.

Lucas
C’est un match spécial, différent, je pense que chaque joueur, chaque personne qui aime le foot a envie de jouer un match comme ça, de jouer en Ligue des champions contre Barcelone, contre Messi… Les battre ? Oui, j’y crois, même avec le respect qu’on a pour le Barça. Pour moi, c’est la meilleure équipe du monde, mais il n’y a pas d’équipe invincible. Je pense que nous aussi nous sommes très forts, ça fait quatre, cinq ans qu’on gagne beaucoup de respect sur la scène européenne… Ce sera important d’avoir les supporters à nos côtés, d’avoir une ambiance très chaude, les supporters qui chantent, ça nous aide beaucoup.

Cavani
Nous sommes face à un rival difficile qui a une histoire derrière lui, un grand rival, mais on se concentre sur le travail, on fait ce que l’on doit faire pour continuer sur le chemin fixé et ajouter une victoire de plus. Ce serait une victoire qui va nous rapprocher de l’objectif, c’est la victoire qui compte lors de ce match, l’équipe adverse vivra ce qu’elle vivra mais nous savons qu’il faut vraiment s’engager pour gagner ce type de match.

Matuidi
C’est une période charnière pour nous. C’est un moment qui peut faire basculer la saison. J’ai confiance. On joue au football pour vivre ces moments-là : jouer deux confrontations contre Barcelone. C’est vrai que c’est une grosse équipe, c’est une machine. Tout le monde le dit mais tout peut arriver. On aura que des guerriers et des soldats. On s’est fait sortir deux fois par cette équipe mais je pense que cette année, je sens quelque chose. J’ai confiance. Février marque un moment qui peut changer beaucoup de choses. J’y crois fortement. Le football te permet de croire. Par le travail, par le coeur et par l’envie.
Via canalsupporters.com

Emery
Je crois que maintenant, ce sont deux équipes qui se connaissent bien. Nous les avons beaucoup observé et analysé. Je suis sûr qu’ils nous ont beaucoup observé aussi. C’est une belle opportunité de disputer un beau match. Ce sont deux équipes fortes collectivement et individuellement. Tout se jouera sur des détails. La clé sera de remporter les duels, tant collectivement qu’individuellement. La tactique est importante, bien sûr, mais ce sont les joueurs qui feront la différence. Sur le terrain, les deux équipes chercheront à dominer dans tous les compartiments.

Thiago Silva (Il sera absent pour ce match)
Face à Messi, Suarez et Neymar, on va avoir beaucoup de travail (rires). Chacun d’entre nous doit se préparer pour qu’ils ne passent pas une bonne soirée. Sinon, il sera quasi impossible de les arrêter. Il faut être concentré, leur enlever au maximum la possession du ballon et prier Dieu. Il n’y a pas qu’un joueur. Si tu marques Iniesta, tu as Busquets. Devant, si tu marques Messi, tu as Neymar, Suarez… Si tu marques le latéral droit, de l’autre côté tu as Jordi Alba. Ce sont des joueurs très intelligents, ce qui nécessite une grande concentration, peu d’erreurs. Il faut essayer de minimiser leur possession et leur faire mal quand ils n’ont plus le ballon.”
Via Mundo Deportivo

Trapp
Tout le monde en parle, que nous avons peu de chance dans ce huitième de finale. Je vois cela tout à fait différemment. Le FC Barcelone a  gagné à quelques reprises la Ligue des Champions et avec Messi, Neymar et Suarez, les Catalans disposent d’un trio offensif qui fait constamment les gros titres. Mais je vois tous les jours les qualités de notre équipe. Il ne faut pas se cacher du FC Barcelone.  Je crois fermement que nous allons jouer un rôle majeur dans la Ligue des Champions.

Marquihnos
On sait qu’une fois sur le terrain, il n’y a pas d’amis. Moi, je veux gagner, eux aussi et nous, à Paris, on va faire le match de notre vie. On sait que cela se joue sur deux matches et c’est important de faire deux grands matches. On commence déjà mardi et on va l’aborder de la meilleure façon possible.»

Les encouragements de Nouma

 

Fc Barcelone

Gardiens : Ter Stegen, Cillessen, Masip
Défenseurs : Piqué, Jordi Alba, Digne, Sergi Roberto, Umtiti, Mathieu, Nili
Milieux : Rakitic, Sergio, Denis Suárez, Iniesta, André Gomes, Aleñá
Attaquants : Suárez, Messi, Neymar Jr, Rafinha, Alcácer

Incertain : Rafinha (nez cassé), Piqué (adducteurs) Umtiti (douleurs musculaires)

Les Absents :

Mascherano (ischio-jambiers), Aleix Vidal (cheville) Turc Arda Turan (adducteurs).

Les déclarations des joueurs barcelonais

Digne
C’est une équipe différente, avec un style de jeu nouveau, plus tactique. Unai Emery a apporté cette touche-là, avec une très bonne organisation du bloc. Et pour cela, il faut du temps. Ils ont révolutionné beaucoup de choses entre le coach, des nouveaux joueurs, un nouveau système. Cela reste une équipe de possession, mais tactiquement, je les trouve plus organisés, plus regroupés qu’avant. Je pense qu’ils seront encore une fois champions de France.

Luis Enriqué
Connaissant Unaï Emery, je sais qu’il a essayé de nous compliquer la vie. On a des objectifs communs avec le PSG, mais l’objectif pour nous sera de monopoliser le ballon et de se créer des situations, mais le PSG va essayer de nous compliquer les choses. Nous avons des bons souvenirs de nos matchs contre le PSG. Mais cette équipe n’a jamais été docile et son nouvel entraîneur nous connaît à la perfection. Je suis sûr que ce match sera très intéressant. C’est un des meilleurs coachs du football espagnol, celui qui a le plus de lauriers au niveau européen. Il étudie son rival et sait comment le combattre avec sa propre philosophie, sa propre méthode. Je pense que le PSG, avec lui, est plus structuré, et reste dangereux de par ses attaquants.

Nous sommes dans une compétition dans laquelle on n’a pas joué depuis plusieurs mois. Le niveau des deux équipes a évolué depuis. Le niveau du PSG est digne des huitièmes de finale. Pour nous, il s’agit d’être plus forts qu’eux, et de gagner. En phase éliminatoire, le premier match est important. Il faut se préparer dès le premier match, tout en pensant au retour. C’est toujours notre objectif que de gagner. Le PSG est plus agressif par rapport à il y a deux ans. Nous verrons demain si nous arrivons à faire face à ça.

Andre Gomes
Le PSG a des joueurs de qualité. Zlatan n’est plus dans l’équipe, mais il y a des milieux de terrain très forts. L’équipe est très complète et pendant longtemps, ils n’ont pas eu de problème dans leur championnat. C’est un match compliqué, comme je l’ai dit. Mais nous sommes préparés et sereins. Pauleta était un joueur très important au Portugal, même avant d’aller à Paris. J’ai eu l’occasion de le côtoyer au sein de la sélection. Il a un parcours très impressionnant, il m’a beaucoup aidé quand j’étais jeune. Ce que j’espère, c’est gagné, et si je peux en parler avec lui après, ce sera un plaisir !.

C’est toujours compliqué de sortir un favori. C’est un match qui n’est pas simple, on est à l’extérieur, ça rend la tâche compliquée. Mais on va essayer de gagner, pour être plus serein au retour. Cet adversaire a des qualités, on a de la fatigue accumulée, mais on jouera pour gagner. On sait comment nous jouons, il faut également se rappeler qu’il est important pour nous de lutter. On est déjà qualifié pour la finale de la Coupe du Roi, maintenant on veut atteindre la finale de cette Ligue des Champions.

Les déclarations de différents acteurs

Franscecoli
Aujourd’hui le Paris Saint-Germain a la possibilité d’être dans les plus importantes équipes en Europe. Comme on dit, il faut tenter, il faut jouer. Ils peuvent gagner, ça va être un match difficile, parce que Barcelone c’est Barcelone, il y a Messi, il y a Luis et il y a Neymar… Je crois que le Paris Saint-Germain fait son chemin peu à peu pour un jour arriver à être meilleur que les autres. La confrontation de deux Uruguayens, c’est incroyable ! C’est un plaisir. Les deux ont la possibilité de faire gagner leur équipe. C’est un orgueil et une satisfaction. Un pronostic ? C’est difficile. Mais je crois que le PSG a cette fois la possibilité de gagner .
Via canal-supporters.com

Denoueix
Je ne vois pas énormément jouer le PSG. Barcelone, je vois 95% de leurs matches donc là je peux en parler, mais le PSG… Je n’en vois pas beaucoup. Je crois que le style de Paris, c’est quand même d’avoir le ballon. Quand on a Verratti dans l’équipe, c’est comme quand on a Iniesta ou Busquets, la logique est de passer par le milieu. Ce qui gêne le Barça, c’est d’être pressé, aujourd’hui encore plus qu’avant. Il est certain qu’aujourd’hui, si on va les chercher très haut, ils sont en difficulté. Le match contre l’Atlético en est l’illustration parce qu’en deuxième mi-temps, Simeone a modifié son organisation en allant les chercher plus haut, et le Barça a souffert. Malgré l’avantage de deux buts à la mi-temps, ça aurait pu mal se terminer. Avant, en pressant le Barça, on pouvait craindre le retour de bâton. Aujourd’hui, on a beaucoup de chances de les embêter.
Via goal.com

Ronaldinho
Le PSG n’a aucune chance contre Barcelone ?:
Non, le football n’est pas comme ça. Tout peut arriver durant un mach. Il y a deux grandes équipes, avec des joueurs de classe internationale et tout peut arriver. Rien n’est fait. Dans le football, rien n’est impossible.

Oriol Domènech ( journaliste à Mundo Deportivo ) 

La grande préoccupation du Barça au moment du tirage, c’était d’éviter le Bayern. Du coup, tirer Paris a été bien reçu au Camp Nou. En décembre, le PSG perdait face aux modestes Guingamp (2-1) et Montpellier (3-0), faisait match nul contre Nice (2-2). Mais un mois et demi plus tard, ce PSG n’a rien à voir. Non seulement parce qu’il a recruté un des meilleurs ailiers du monde, Julian Draxler, mais aussi parce qu’il est dans une dynamique de victoire. 10 matches en 2017, 9 victoires et un nul, contre Monaco et encore… l’égalisation a eu lieu dans les arrêts de jeu

Hier (article sortie samedi), Unai Emery a préservé Thiago Silva (qui sera finalement absent), Matuidi et Draxler et a cartonné 0-3 le 7e, Bordeaux. Grâce à deux volées de Cavani et une talentueuse finition de Di María en 50 minutes. Tout ce qui a manqué à l’Atlético, le PSG l’a. Le Barça devra offrir un autre visage que lors de la demi-finale de Copa del Rey s’il veut aller en quart de finale de la Champions League.

 

A propos Prince Owski 354 Articles
Comme Ole Gunnar Solskjær en 1999, je suis le joker de luxe de DV. Heureux propriétaire du suffixe -Owski. "Qu’importe : on pourra même me traiter de fou, il n’y a que ces couleurs Parisiennes qui illuminent mon cœur. Et à chaque blessure, il saigne ce cœur-là. Mais il s’enflamme encore." Francis Borelli