A l’occasion de son passage dans la capitale, David Beckham a rendu visite à ses anciens partenaires au Centre Ooredoo. L’ancien numéro 32 est revenu sur son passage au Paris Saint-Germain pour le site psg.fr

Sa visite à Paris ?
« Toutes les excuses sont bonnes pour revenir à Paris ! Mais c’est la première fois que je reviens au centre d’entraînement depuis que je suis parti en 2013. Je suis bien sûr revenu au Parc des Princes pour voir quelques matches. Mais c’est super d’être là, à la maison ! »

Les aménagements du Centre Ooredoo…
« Quelques petites choses ont changé c’est vrai, mais j’ai toujours le sentiment d’être en famille ici. Le centre d’entraînement est un endroit particulier, le vestiaire est un peu différent, il y a de nouveaux joueurs et un nouveau staff technique. Mais il y a toujours la même énergie et les gens sont toujours aussi géniaux.»

Beckham : “J’aurais aimé passer plus de temps ici à Paris”

Beckham et son passage à Paris.
« Le Paris Saint-Germain est un club très spécial, et j’ai beaucoup de grands souvenirs de mon passage ici. J’aurais aimé passer plus de temps ici à Paris, quand vous vivez des moments forts, vous voulez qu’ils ne s’arrêtent jamais. Mais j’adore revenir ici, même si je ne suis resté que 6 mois, j’ai le sentiment d’avoir passé 6 ou 10 ans au club ! Et on m’accueille comme si c’était le cas. »

Son titre de Champion de France.
« Remporter le titre était un grand moment évidemment. Mais simplement le fait de vivre à Paris et de pouvoir jouer pour le Paris Saint-Germain reste un des plus beaux souvenirs de ma carrière. J’ai joué avec de grands joueurs et j’ai vécu de très beaux moments. Je suis devenu partie intégrante de l’héritage de ce club, malgré un court passage. Nous avons gagné sur le terrain, c’était grand. Mes souvenirs de ma vie à Paris sont tout simplement incroyables. Et puis j’ai arrêté ma carrière ici, ce sera toujours une ville particulière pour moi. »

Sa relation avec les supporters ?
« Les supporters étaient extraordinaires. Je suis resté 6 mois seulement, mais les supporters m’ont donné le sentiment que j’étais un des leurs depuis 20 ans ! C’est une preuve de l’amour des supporters pour leur club et leur ville. J’ai beaucoup de raisons d’aimer Paris, et les supporters en sont une. »

A propos Prince Owski 354 Articles
Comme Ole Gunnar Solskjær en 1999, je suis le joker de luxe de DV. Heureux propriétaire du suffixe -Owski. "Qu’importe : on pourra même me traiter de fou, il n’y a que ces couleurs Parisiennes qui illuminent mon cœur. Et à chaque blessure, il saigne ce cœur-là. Mais il s’enflamme encore." Francis Borelli