Shootout? C’est quoi ça encore? Il va pas nous parler de hockey sur glace quand même? Ne vous inquiétez pas, je vais vous expliquer.

D’abord, pourquoi cet article? Il y’a quelques temps, j’étais dans la métro à Paris, dans la partie aérienne de la ligne 2 entre Stalingrad et Jaures. Sur la place Stalingrad, la mairie de Paris a installé un “city stade” où les jeunes jouent au foot.

Et la, il y’avait deux mecs qui étaient en train de faire des face à face, un gardien et un attaquant. En les voyant, je me suis rappelé une nuit d’insomnie où je me suis perdu sur Youtube. Je regardais des vidéos de foot et sur les vignettes de coté, je suis tombé sur les shootout. En voyant les deux faire ça sur le “city” de Stalingrad, je me suis dit :

« Pourquoi pas en parler ? »

Qu’est-ce que le shootout?

Le shootout est une variante de la séance de penalty que nous connaissons tous. Dans nos séances de tirs au but, le joueur pose le ballon sur le point de penalty et il tire.

Le shootout est différent :
Au lieu de tirer à 11M du but, le joueur est placé à 32M du but. Une fois que l’arbitre siffle, le joueur s’élance balle au pied et il a 5 secondes pour tirer. Pendant ce laps de temps, le joueur s’avance et essaies de battre le gardien qui avance aussi pour boucher l’angle.
Ce principe de 1 contre 1 reprend le style du Hockey sur glace et ses tirs de pénalité.

Application et déroulement.

La NASL de 1968 à 1984 et l’actuel MLS dans les années 1990 avaient ce modèle pour départager les équipes. Au début de la MSL, il n’y avait pas de match nul, soit tu gagnes ou soit tu perds. Si les deux équipes étaient à égalité au bout de 90 minutes, une séance faisait donc son apparition. Le déroulement était le même que nos tirs au but, chaque équipe tirait cinq fois. Et enfin, en cas d’égalité, il y avait la règle de la mort subite.

Alors vous allez me dire :

Pour arrêter le joueur, le gardien n’a qu’à faire une Schumacher et le joueur se retrouve au sol façon Battiston. Bah nan, parce-que ce n’est pas si simple. Enfin si…. ça l’est.

Lors d’une séance de shootout, le joueur qui attaque, peut bénéficier d’un penalty ! En effet, si le gardien fait faute sur le joueur en l’accrochant. Ce dernier obtient donc un tir au but aux 11M.

Pour vous convaincre, cet extrait de shootout, qui se termine donc par un penalty.
D’abord le cadre :

Nous sommes le 22 mars 1997, au Spartan Stadium de San Jose en Californie. Le match oppose l’équipe des San Jose Clash à celle des New York/New Jersey MetroStars.
Au bout de 90 minutes, le score est de 0-0. Nous allons donc assister à une séance de shootout devant 23501 spectateurs.

Dans cette séance de shootout Dave Salzwedel, le gardien des San Jose Clash accroche le milieu Braeden Cloutier. L’arbitre siffle donc un penalty.

Oui je sais, l’attaquant a mal tiré son penalty. Un peu comme Lacazette face à Buffon

Alors Shootout ou Penalty?

En conclusion, je pense que ce format est plus équitable pour les gardiens. La plupart du temps, les gardiens doivent anticiper le tir et plonger. La, nous assistons à un duel d’hommes où seuls les compétences et le talent sont juges. En outre, ce format laisse moins de place à la loterie. Une sorte de duel issu du Far-West où le meilleur gagne.

Imaginez vous comment auraient pu finir les Coupes du Monde 94 et 2006. Finalement, est-ce que Baggio aurait tiré au dessus ? Trezeguet aurait-il tapé la barre? En dernier lieu, est-ce que Buffon n’aurait pas arrêté plus de tirs allemand lors de l’euro 2016?

Il y a un bon nombre d’exemple sur ce qu’aurait pu devenir un match avec une telle règle. Mais est-elle la mieux adaptée ? Je ne pourrai pas le dire, juste plus équitable pour moi.

Les autres méthodes proposées

D’autres méthodes ont étaient proposées pour se substituer aux tirs aux buts :

Le but en or, celui qui marque le premier en prolongation remporte donc le match. Le but en argent, le match est gagné par l’équipe mène au score à la fin de la première mi-temps de la prolongation. Cependant l’IFAB décide de les arrêter en 2004.

Utiliser certains événements du jeu, comme le plus de tirs cadrés, le plus de corners obtenus etc.. Jouer la prolongation en diminuant le nombre de joueurs sur le terrain à intervalles réguliers. Aucune de ces propositions n’a été autorisée par l’IFAB.

Henry Birtles, fit la proposition de “l’avantage. Il a donc proposé de jouer la séance de tirs aux buts avant la prolongation. Le problème de cette règle est que l’équipe qui gagne les tirs au but jouera défensivement lors de la prolongation. Un nul les qualifierait donc.

En 2008 Timothy Farrell a proposé le  Attaquant Défenseur Gardien”. Sont projet était de présenter une série de dix duels en 1 vs 2. Lors de ce duel, l’attaquant a trente secondes pour marquer un but. En face de lui, l’attaquant à un défenseur et un gardien. À la fin des dix duels, l’équipe qui a marqué le plus de buts l’emporte. Une variante du Shootout pour moi.

La dernière suggestion était de tirer 10 corners avec cinq joueurs de chaque équipe dans la surface en plus le gardien de but. L’équipe attaquante devait marquer avant que la balle sorte de la surface. L’équipe ayant marqué le plus de buts après les 10 corners est déclarée vainqueur. Un variante plus collective des tirs au but.

Une séance complète.

Je vous laisse avec une séance de shootout. Séance entre les Columbus Crew et les San Jose Clash du 19 avril 1997.
Le score est donc de 1-1. Marino avait ouvert le score à la 2ème minute pour Columbus. Baicher égalisa pour San José à la 50éme.

Oui, ce n’est pas du haut niveau.

La fin de ce format.

La MLS arrête ce format lors de la saison 2000. Le match nul apparaît en championnat, tandis que le Shootout disparaît. Pour les matchs de Play-Off, le “Penalty Kick” ou le“Penalty Shootout” fait son apparition. Depuis le nouveau millénaire, plus aucunes traces de ce format si particulier, à part peut être sur les “City stades” de vos villes.

Et si vous voulez en voir plus, voici un best-of de shootout pour finir. Maintenant, vous pourrez briller lors des discutions sur les alternatives aux tirs au but.

Post Scriptum

Au moment où j’ai rédigé cet article, l’idée de revoir les shootout était quasi nul pour moi. (ndlr j’ai fini cet article le samedi 14/01). Mais depuis quelques jours le nouveau président de la FIFA Gianni Infantino veut du changement dans le football. En effet, il souhaiterait abolir les tirs au but pour les remplacer par… des face-à-face. Marco van Basten, responsable du développement technique de la FIFA a déclaré :

« Chaque équipe aurait cinq essais. L’arbitre siffle, le joueur s’élance des 25 mètres et a huit secondes pour tenter de marquer. Si le gardien fait une parade c’est fini, a détaillé. Ce serait plus spectaculaire pour les spectateurs et plus intéressant pour le joueur. Dans une séance de tirs au but, tout est réglé en une seconde. Avec ces face-à-face, le joueur a plus de possibilités, il peut dribbler, tirer ou attendre de voir comment se comporte le gardien. »

Le retour des Shootout est peut être en marche. Mais toi, tu préfères Shootout ou Tirs au but?

A propos Prince Owski 354 Articles
Comme Ole Gunnar Solskjær en 1999, je suis le joker de luxe de DV. Heureux propriétaire du suffixe -Owski. "Qu’importe : on pourra même me traiter de fou, il n’y a que ces couleurs Parisiennes qui illuminent mon cœur. Et à chaque blessure, il saigne ce cœur-là. Mais il s’enflamme encore." Francis Borelli