Début d’une série

Il y a très exactement 2 jours, nous lancions le premier débat Demivolée.com. La question était “Croyez-vous au retour de Valbuena en EDF ?“.

Ainsi, d’après vos votes, 67% ont répondu par un non. Seul un tiers de notre population ayant participé au sondage croient encore à un retour de l’homme aux 52 sélections (8 buts et 16 passes décisives) dans le groupe de Didier Deschamps, soit 33% de oui.

Coïncidence ?

Seulement 10 heures après la publication de notre sondage, la télépathie entre nous et nos confrères a frappé. C’est ainsi que le quotidien L’Equipe publia sur son site internet, un sondage intitulé : “Débat EDS – Aimeriez-vous revoir Valbuena en équipe de France ?“.

Certes, la population participante est très largement supérieure numériquement à celle de notre jeune site (11584 votes). Les résultats, eux, ont paru un peu plus partagés. 46% de réponses en faveur du retour de l’attaquant lyonnais, contre 54% d’opposants.

L’avis du concerné

Mathieu Valbuena aime l’EDF, il ne le cache pas. D’ailleurs, outre ses fameuses roulettes, il n’a presque jamais déçu, dans une EDF pas toujours au top. Et après son début de retour au top avec l’OL, il souhaite retrouver Clairefontaine au plus vite possible. A ces propos, il a même déclaré :

« Je ne mérite pas que ça se finisse comme ça. Je n’ai pas dit que c’était une injustice, j’ai pu comprendre les décisions du coach. Mais la seule chose que je veux dire par rapport à l’équipe de France, c’est que je n’y renonce pas. Je n’ai pas peur que Didier Deschamps ne me reprenne pas parce que ce sera comme ça, c’est la vie. Mais avec ce que j’ai fait pour l’équipe de France… J’ai toujours été performant. J’ai quand même disputé deux Coupes du Monde et un Championnat d’Europe. Ça s’est arrêté trop brutalement et je ferai tout pour y revenir. Benzema ? Je ne suis pas en contact avec lui… »

Conclusion

Même si les dernières sorties tonitruantes de l’ancien marseillais avec son club, peuvent causer des problèmes à son coach Bruno Génésio (au niveau de la gestion des temps de jeu plus précisément), c’est encore loin d’être le cas pour le sélectionneur français Didier Deschamps. Le finaliste de l’EURO 2016 n’est pas connu pour sa flexibilité sur ses choix, d’autant plus que Payet, son successeur en EDF, ne déçoit que rarement. Mais qui sait, peut-être qu’avec une deuxième partie de saison de feu, couplée à un parcours européen honorable en C3, permettrait à Valbuena de frapper à nouveau aux portes de la sélection qu’il a quitté il y a plus d’un an ?

A propos Yaman 223 Articles
Un quart de siècle sur Terre. Pharmacien, étudiant, et plein d'autres trucs. Fondateur de Demivolée.com, le 14 décembre 2016.