Le VfL Wolfsburg est un club qui tente de se développer à l’international. Barré par le Bayern Munich et le Borussia Dortmund, le club chapeauté par Volkswagen a cependant l’ambition de se tourner vers les Amériques pour accroître sa visibilité. Ainsi, ils ont récemment signés un partenariat avec sambafoot.

Tout d’abord, qu’est-ce que Sambafoot ?

Sambafoot est une agence européenne de marketing basée en Amérique du Sud. Elle s’occupe de stratégies d’e-marketing dans le monde. Ils revendiquent 15 ans d’expérience. Cette agence a mis en place le management de portefeuilles numériques de joueurs comme Hilton, Fernando, Douglas Costa. Ils s’occupent du site hispanophone de clubs comme celui du Paris Saint-Germain. Sambafoot a également mis en place un partenariat entre l’AS Monaco et le club brésilien de Cruzeiro. Leur site internet est un des plus grands sites internet basés à l’étranger traitant du football brésilien.

Une puissance en Amérique

Sambafoot est une grosse machine. Une très grosse machine même. Ils n’ont pas de concurrents réels aux Amériques, et ce n’est pas un hasard. Cela tombe bien : en effet, le VfL Wolfsburg ne compte que 100 000 sympathisants sur le sol américain, alors que cela constitue un très gros marché de football. Le club espère, en signant ce partenariat, tripler ce nombre dans un horizon très court (à peine une année).

Afin d’atteindre cet objectif, Sambafoot mettra en place une cohorte d’experts en marketing et en stratégies digitales. Et ce dans chacun des pays visés par le club Allemand. Ils mettront en place également, grâce à leurs contacts auprès des différents médias présents sur place, une « zone d’influence » du club, afin de valoriser les valeurs du club. Le contenu sera également adapté à la zone envisagée : il ne s’agit pas de proposer le même contenu à un Chilien qu’à un Canadien.
De plus, le partenariat signé par Wolfsburg leur permettra de bénéficier d’un développement des réseaux sociaux et notamment des communautés de fan. Seront organisés par ailleurs des animations locales pour augmenter la visibilité de ce que certains appellent la « Marque Wolfsburg ».

La Florida Cup – compétition internationale dans laquelle les clubs représentent leurs pays dans un format similaire à la Coupe Davis au tennis – que disputera le club allemand en ce mois de Janvier 2017¬ (du 8 au 15) permettra également d’augmenter la notoriété. En effet, si le VfL n’est pas le seul club allemand présent (le Bayer Leverkusen y participe aussi), ils pourront cependant participer à des rencontres contre des clubs populaires des deux Amériques. Ils rencontreront l’Atletico Mineiro (Brésil, Belo Horizonte), les Tampa Bay Rowdies (Etats-Unis, St. Petersburg), l’Estudiantes de La Plata (Argentine, La Plata) et l’Esporte Club de Bahia (Brésil, Salvador de Bahia). Ces rencontres, suivies par plusieurs centaines de milliers de personnes, ont une forte audience en Amérique du sud, ce qui permettra donc au club Allemand d’augmenter ses parts de marché.

Un partenaire de poids

Enfin, le club allemand dispose d’une arme hors-norme : Volkswagen. La marque allemande est très populaire au Brésil. C’est un énorme atout pour le club de Wolfsburg. Grâce à la visibilité et la qualité du constructeur automobile, on peut estimer que l’association entre la marque et le club peut représenter un gain de 17% de popularité auprès du public. Autant d’arguments qui ne peuvent pas laisser indifférent un public sud-américain si adepte de football. Et un nord-américain si adepte de voiture.

A propos NSOL 756 Articles
« Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on le peut reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui ». (Jonathan Swift, 1667-1745)