L’heure du bilan

A la mi-saison et avant de reprendre face à Strasbourg en Coupe de France, l’entraineur des boutons d’or d’Epinal, Xavier Collin affiche un bilan plutôt positif et optimisme pour la suite et pour la quête du maintien en National.

Le classement

« Vu notre début de saison, on s’était fixé un total entre 17 et 20 points à la trêve. On en est à 17 mais on pourrait être à 20 sans ce match reporté. Avec le retard à l’allumage que l’on a eu, 20 points, cela aurait été très bien. On est quasiment dans les temps de passage. Il ne faut pas oublier que dix-sept nouveaux joueurs sont arrivés, parmi lesquels Oumar (Gonzalez) et Hamza (Sakhi) qui nous ont rejoints alors que la saison avait démarré. On est persuadé que l’on fera une meilleure deuxième partie de saison, car le groupe se connaît bien aujourd’hui, il a ses automatismes. »

Le jeu

« On est tous unanimes pour dire que depuis deux mois et demi, on a trouvé une assise défensive et que l’on est en progrès sur le plan offensif. Il y a de plus en plus de complicité entre les attaquants. Je pense que l’on montre aujourd’hui le vrai visage d’une équipe de National. On est solide et nous n’avons rien à envier aux autres. Notre plus grande satisfaction, c’est le retour que l’on a des autres équipes. Elles reconnaissent que l’on mérite mieux que notre classement. »

Le groupe

« Quand on est entraîneur, on aspire à prendre du plaisir à diriger un groupe. Avec le staff, on en prend et on sent aussi les joueurs en prendre quand ils viennent s’entraîner. L’état d’esprit est très bon et c’est important. Mais on peut et on doit faire mieux encore, notamment les plus jeunes, qui doivent se mettre dans la peau de joueurs de National, se mettre au niveau du National. Mais ils ont peu de vécu. »

La quête du maintien

« Le premier ingrédient nécessaire est la solidité. Il faut également garder l’état d’esprit et garder l’effectif sous pression. L’objectif, c’est de créer un groupe compétitif. On a des exemples avec ce que Chambly ou Dunkerque ont fait depuis plusieurs saisons. On a les qualités pour prétendre à mieux encore. Mais on doit aussi savoir se protéger de l’extérieur. Des garçons sont sollicités. Les départs ne sont pas d’actualité. On veut aller au bout avec ce groupe. »

Alo88

A propos Aloïs 299 Articles
Rien n'a changé pour le mieux. Branleur au maximal, toujours sourire amical