Paul-Georges Ntep est un des visages connus de notre Ligue 1, et son nom revient régulièrement en cette période de mercato d’hiver.

Son enfance

Paul-Georges Ntep, de son vrai nom, Paul-Georges Ntep de Madiba est né le  29 juillet 1992  à Douala(Cameroun). A 8 ans, Ntep émigre à Grigny, une ville de banlieue sud de Paris. Il s’installe chez sa tante et s’inscrit dans son premier club de foot, l’US Ris-Orangis. Il y passera 2 ans. Le petit Paul-Georges écumera les clubs de la region, avec notamment un passage à Viry-Châtillon. A l’âge de 16 ans, il signe à Brétigny, club qui a vu passer dans ses rangs les internationaux Patrice Evra et Jimmy Briand. Grâce à ses bonnes performances, sa carrière va prendre une autre dimension puisque l’AJ Auxerre, avec qui Brétigny est partenaire, lui propose un essai de trois jours. Cet essai fut concluant et Ntep y signe alors un contrat stagiaire.

La révélation

Ntep rejoint le centre de formation de l’AJA au cours de l’année 2009, il intègre l’équipe des U18. Il apparaît régulièrement en CFA au cours de la saison, en apparaissant 14 fois et marquant 2 buts. Il fait ses débuts professionnels contre Bastia en coupe de La Ligue le 26 octobre 2010 lors d’une victoire 4-0. L’ailier passe la saison suivante en CFA tandis qu’Auxerre vit une saison cauchemardesque, ce qui entraîne sa relégation en Ligue 2.

Nous sommes en 2012-2013. Auxerre repart en L2 avec plein de jeunes et Paul-Georges en fait partie. L’ailier inscrit 9 buts et donne 4 passes décisives en Ligue 2 et est une des révélations du club. L’année suivante, il s’impose comme le fer de lance de l’attaque icaunaise. Auteur de 12 buts toutes compétitions confondues à la trêve hivernale, il est alors considéré comme le seul atout offensif de son équipe, au point que les observateurs voient une certaine dépendance auxerroise vis-à-vis de ses prestations. Les efforts du joueur sont alors récompensés puisqu’il est appelé en Equipe de France Espoirs, il y marquera 6 buts en 7 matchs ! Au total, Ntep aura marqué  22 buts et donné 6 passes décisives  en 63 matchs avec l’AJA.

Confirmation en Ligue 1

Pendant le mercato hivernal de janvier 2014, il est transféré au Stade Rennais et sera titularisé dès son premier match contre l’Olympique lyonnais (victoire 2-0). Il marque son premier but en Ligue 1 contre Nantes et atteint la finale de la coupe de France. La saison suivante, Ntep va éclabousser la Ligue 1 de tout son talent.

L’aventure EDF

Sa première saison complète à Rennes sonne comme une vraie réussite, puisque Paul-Georges est appelé en Equipe de France par le sélectionneur Didier Deschamps ! Cette convocation vient suite au forfait de Karim Benzema.

Ntep entre 2 fois en cours de jeu, contre la Belgique(défaite 4-3) et contre l’Albanie(défaite 1-0). Il délivre sa première passe décisive contre la Belgique en offrant au Lyonnais Nabil Fekir son premier but international.

Les blessures

En 2015-2016, il est perturbé par des blessures à répétition(déchirure musculaire, fracture du tibia…).

Ayant du mal à guérir, Ntep décide de sacrifier sa saison en subissant une intervention chirurgicale le 15 mars 2016. En ce début de saison 2016-2017, Paul-Georges Ntep retrouve son niveau, ce qui aide le Stade Rennais à réaliser un bon début de saison. L’ailier a marqué 2 buts et donné 6 passes décisives, mais le Franco-Camerounais arrive à 6 mois de la fin de son contrat, et semble de plus en plus proche d’un départ…

Son style de jeu

Qui de mieux que l’intéressé pour parler de son style de jeu ?

“Je préfère jouer à gauche, ça me laisse davantage de solutions. Je peux rentrer sur mon pied droit ou centrer avec le gauche.”

Techniquement, il excelle dans l’élimination par le dribble avec des crochets courts et des changements d’appuis exécutés très rapidement. Attaquant complet, il se distingue par son explosivité, en étant puissant et rapide.

Son avenir

Ntep ne semble pas vouloir prolonger son contrat, expirant en juin 2017, et devrait quitter Rennes dans les semaines à venir. A en croire les rumeurs, Ntep serait pisté par l’OL et l’OM. Le tarif de l’ailier international devrait être relativement abordable, compte tenu de sa situation contractuelle et de sa saison blanche l’an dernier…

A propos Mistoof 9 Articles
Gone depuis ma naissance, supporter inconditionnel de l'OL. J'ai découvert Gerland à l'occasion du jubilé de Sonny anderson en 2008. Mon premier match au stade en L1 était contre Rennes, et contre Metz en Coupe de France. Quant tu supportes l'OL ce sont tes tripes qui chantent, et non ta gorge !