Avec l’eviction d’Hubert Fournier de son poste d’entraîneur de l’Olympique Lyonnais, et la reprise de l’équipe par son adjoint Bruno Génésio en janvier 2016, beaucoup de joueurs ont su profiter de l’occasion et montrer leur talent à leur coach et leurs supporters, mais aussi aux recruteurs.

Parmi ces joueurs qui se sont distingués après de longues années de vide, le jeune ex-milieu offensif Rachid Ghezzal. Son repositionnement sur l’aile droite avec le passage au 4-3-3 lui a fait le plus grand bien du monde. Il finira la saison 2015-2016 avec à son actif 8 buts et 8 passes décisives, devenant ainisi un acteur majeur de la remontada de son équipe qui lui a permis de voler in extremis, la seconde place du championnat à l’AS Monaco.

Cependant, puisque tout ne peut pas toujours aller comme on le souhaite, l’OL se rend compte pendant l’été 2016 que le contrat de son ailier de 24 ans expire en juin 2017. Etat d’urgence au sein du club lyonnais, qui ne veut surtout pas revivre le feuilleton Gomis à Swansea, et souhaite prolonger le contrat de sa talentueuse pépite le plus vite possible.

Face aux demandes sportives mais surtout financières “exagérées” de ses agents, mais aussi de ses performances plus que convaincantes cette saison aussi, le club rhodanien a un sacré casse-tête à gérer.

Mais pourtant, pour le joueur concerné, tout semble très simple, comme peuvent en témoigner ses propos relayés par RMC Sport.

« J’ai toujours fait part de mon envie de continuer à l’OL, a-t-il déclaré dans l’émission Team Duga. Les discussions ont pris du temps. D’autres opportunités se sont offertes à moi mais je n’ai d’accord avec aucun club. Rien de signé. Il y a des clubs qui commencent à se positionner. J’arrive à un âge (24 ans) où ce choix sera déterminant pour la suite de ma carrière. J’essaye de réfléchir à ce qui peut être le mieux pour moi. »

« L’OL m’offre des garanties sportives très intéressantes. J’ai la chance d’évoluer dans le club de ma ville. Toute ma famille est à Lyon. C’est un point très important. Mais j’ai 24 ans, l’aspect financier entre en jeu. Le championnat espagnol correspond mieux à mon jeu. Le championnat anglais est très attractif et fait envie. Mais ma priorité, c’est l’OL. »

« Je pensais que ça allait être réglé vite, regrette Ghezzal. D’ici trois semaines, les clubs vont se positionner. Si ça peut m’aider dans mes négociations avec l’OL, pourquoi s’en priver ? »

 

En tous cas, de notre côté, nous souhaitons que ce feuilleton se termine le plus vite possible, et de la meilleure manière possible.

A propos Yaman 223 Articles
Un quart de siècle sur Terre. Pharmacien, étudiant, et plein d'autres trucs. Fondateur de Demivolée.com, le 14 décembre 2016.