Alors que le tirage au sort a donné hier soir les affiches des seizièmes de finale, les trente-deuxièmes de finale de Coupe de France qui se sont déroulés ce week-end ont, comme de coutume, réservé leur lot de surprises. Avant d’attaquer dans une dizaine de jours cette nouvelle étape qui, cette année, se tiendra un weekend, retour sur les faits marquants de ce tour.

Les clubs de Ligue 1 assurent

Sauf le TFC et Metz, au fond du trou

C’est assez rare pour le souligner. La grande majorité des clubs de Ligue 1 se sont qualifiés. Mis à part le Toulouse FC, mis au tapis dans les arrêts de jeu (1-0) par Saint-Pryvé-Saint-Hilaire (N2) et qui s’enfonce encore un peu plus dans la crise, c’est à Lorient que la hiérarchie n’a pas été respectée. En effet, les Merlus (L2) sont venus à bout de leur voisin brestois au terme des prolongations (2-1). Quant à eux, les Grenats du FC Metz ont été somme toute logiquement balayés 3-0 à Rouen (N2) au vu de la physionomie du match.

Deux affiches entre clubs de Ligue 1 étaient au programme. Samedi, Monaco a battu Reims malgré une fin de match rocambolesque puisque Kamara a vu son penalty repoussé par Lecomte (86e) avant que Keita Baldé n’offre la victoire au club du Rocher en s’aidant de la main (90e+4). Puis, comme l’an passé, le tenant du titre rennais a dû attendre les tirs au but de son 32e de finale pour se défaire de son adversaire, Amiens cette fois-ci. Aucun but n’avait été inscrit durant les deux heures de jeu malgré la domination bretonne.

L’OL et le PSG cartonnent…

De son côté, l’Olympique Lyonnais, sévèrement bousculé en première période à Bourg-en-Bresse (N1), s’est finalement imposé sur le score fleuve de 7-0. Maxence Caqueret (19 ans) et Rayan Cherki (16 ans) ont inscrit leur premier but en professionnel, le dernier cité devenant par la même occasion le plus jeune buteur de l’histoire des Gones.

Scénario similaire pour le PSG qui s’est facilement défait des amateurs de Linas-Montlhéry. Les pensionnaires de R1 (sixième division) ont pourtant tenu la dragée haute au PSG et pourront regretter le penalty qui aurait été celui du 1-1 s’il n’avait été détourné par Sergio Rico. Adil Aouchiche (17 ans), s’est offert son premier but sous les couleurs parisiennes.

… et l’OM frissonne

Au stade Beaublanc de Limoges, où Trélissac (N2) recevait l’OM, l’histoire fut bien différente. Moins de trente secondes de jeu ont permis à Diaby d’ouvrir le score pour Trélissac en s’opposant à un dégagement de Pelé. Payet a égalisé peu après d’un joli lob puis l’exclusion de Sakai a permis aux joueurs de quatrième division de pousser les Phocéens aux tirs au but. Meilleur dans un exercice où Pelé s’est rattrapé de son erreur initiale, l’OM se qualifie de justesse.

 

L’hécatombe des clubs de Ligue 2

Ils n’étaient que huit à prendre part à ces trente-deuxièmes de finale, ils ne seront plus que quatre en seizièmes. Le Mans a logiquement chuté à Bordeaux tandis que Niort est tombé face aux Réunionnais de la Saint-Pierroise (voir ci-dessous). Battus 2-1 sur les pelouses de l’Athlético Marseille (N3) et du Red Star (N1), Rodez et Chambly sortent par la petite porte.

En revanche, le Paris FC, Caen et Nancy sont difficilement parvenus à bout de Fabrègues, Guichen et Grande Synthe (N3), rejoignant ainsi Lorient, sorti vainqueur du duel breton.

 

Quels petits poucets pour cette Coupe de France 2020 ?

La Jeunesse Sportive de Saint-Pierre est géographiquement contrainte d’évoluer en R1. Mais leur niveau ne reflète pas cette hiérarchisation. En battant Niort (L2), samedi, la Saint-Pierroise est devenue le premier club réunionnais à accéder aux seizièmes de finale de la Coupe de France. Hubert a ouvert le score à l’heure de jeu, puis un CSC a permis à Niort de revenir à hauteur quelques minutes plus tard. À quinze minutes du terme, Ponti est devenu le héros de toute une île en offrant la qualification aux joueurs d’outre-mer.

Un héros, Lorry Levionnois l’a aussi été contre Le Puy (N1). Réduite à 9 à la 85e alors que le score était de 1-1, la formation de Limonest-Saint-Didier au Mont d’Or (N3), a emmené son adversaire du soir aux tirs au but. Grâce à trois arrêts sur quatre tentatives de Levionnois, le club de la banlieue lyonnaise se qualifie pour la première fois de son histoire pour les seizièmes de finale de la Coupe de France.

Le petit poucet de ces trente-deuxièmes de finale était Hombourg-Haut (R3, huitième échelon), qui avait réussi l’exploit de sortir Auxerre (L2) au tour précédent. Prix-lès-Mézières (N3), a fait valoir les trois divisions d’écart en s’imposant 3-0.

Certaines « petites » équipes se démarquent par leur apparition régulière à ce stade de la compétition comme Granville, Saint-Pryvé-Saint-Hilaire, Trélissac (N2), Raon-l’Etape, Prix-lès-Mézières (N3). Comme les finalistes des Herbiers (2018) et de Quevilly (2012), ou encore les héros d’un soir de Carquefou (2008), qui réalisera la grande performance de cette Coupe de France ?

 

Tous les résultats de ces 32èmes de finale

(L1) Bordeaux 2-0 Le Mans (L2)

(N3) Guichen 1-2 Caen (L2)

(N3) Versailles 1-2 Granville (N2)

(N3) Fabrègues 0-2 Paris FC (L2)

(N3) Bayonne 0-2 Nantes (L1)

(L2) Niort 1-2 Saint-Pierre (R1)

(N3) Le Portel 1-4 Strasbourg (L1)

(N2) Saint-Brieuc 1-1 Gonfreville-l’Orcher (N3) (Gonfreville qualifié 4 t.a.b à 3)

(N3) Tours 2-2 Nîmes (L1) (Nîmes qualifié 4 t.a.b à 2)

(L1) Monaco 2-1 Reims (L1)

(N2) Saint-Pryvé-Saint-Hilaire 1-0 Toulouse (L1)

(N3) Sablé 2-2 Pau (N1) (Pau qualifié 4 t.a.b à 2)

(L1) Rennes 0-0 Amiens (L1) (Rennes qualifié 5 t.a.b à 4)

(N3) Athlético Marseille 2-1 Rodez (L2)

(N1) Red Star 2-1 Chambly (L2)

(N2) Angoulême 3-1 Challans (N3)

(N2) Belfort 3-0 Montceau (N3)

(N1) Bourg-en-Bresse-Péronnas 0-7 Lyon (L1)

(N1) Bastia-Borgo 0-3 Saint-Etienne (L1)

(N2) Trélissac 1-1 Marseille (L1) (Marseille qualifié 4 t.a.b à 2)

(R1) Reims Sainte-Anne 0-1 Montpellier (L1)

(N3) Raon-l’Etape 2-3 Lille (L1)

(L2) Lorient 2-1 Brest (L1)

(N3) Grande Synthe 0-1 Nancy (L2)

(N3) Limonest-Saint-Didier au Mont d’Or 1-1 Le Puy (N1) (Limonest qualifié 3 t.a.b à 1)

(N3) Dieppe 1-3 Angers (L1)

(R3) Hombourg-Haut 0-3 Prix-lès-Mézières (N3)

(L2) Valenciennes 1-2 Dijon (L1)

(L1) Nice 2-0 Fréjus-Saint-Raphaël (N2)

(N2) Sannois Saint-Gratien 0-1 Epinal (N2)

(R1) Linas-Montlhéry 0-6 Paris SG (L1)

(N2) Rouen 3-0 Metz (L1)

 

Le tirage des 16èmes

(N3) Prix-lès-Mézières – Limonest (N3)

(N2) Épinal – Jeunesse Sportive Saint-Pierroise (R1 Outre-Mer)

(N3) Athletico Marseille – Stade Rennais (L1)

(L1) Dijon – Nimes (L1)

(N1) Pau – Bordeaux (L1)

(N2) Saint-Pryvé Saint-Hilaire – Monaco (L1)

(L1) Nantes – Olympique Lyonnais (L1)

(N1) Red Star – Nice (L1)

(N2) Rouen – Angers (L1)

(L2) Paris FC – Saint-Etienne (L1)

(N2) Belfort – Nancy (L2)

(N3) Gonfreville – LOSC (L1)

(L1) Montpellier – Caen (L2)

(L2) Lorient – PSG (L1)

(N2) Angoulême – Strasbourg (L1)

(N2) Granville – OM (L1)

A propos Clement 18 Articles
Passionné de football ! J'écris quelques articles sur différents sujets qui m'intéressent ! Jeff & Memphis reviendront plus forts.