Dans ce nouvel épisode de La Chasse aux pépites, nous partons en Nouvelle-Zélande, à Wellington. En effet, un jeune joueur extrêmement populaire fait les beaux jours du championnat local. Son nom ? Liberato Cacace.

La fiche d’identité de Liberato Cacace

Club : Wellington Phoenix
Age :  18 ans (né le 27 septembre 2000)
Physique :  170 cm, 66 kg
Poste :  arrière gauche, milieu gauche, ailier gauche, défenseur central, milieu défensif
Pied fort :  gauche
Points forts : technique, vitesse, dribble, contribution offensive, placement, lecture du jeu, tacles
Points à améliorer : physique, centre

Un italien chez les Sharks

Fils d’Italien, Liberato est né à Wellington en Nouvelle-Zélande. Il passe son enfance dans la banlieue de Wellington à Island Bay. C’est dans un club local de Island Bay – Island Bay United – qu’il s’initie au football avant de rejoindre en 2016 le club professionnel de Wellington – Wellington Phoenix.

L’arrivé à Wellington Phoenix

A son arrivée il joue d’abord avec la réserve en première division du championnat de Nouvelle-Zélande. Lors de cette saison 2016-2017 il participe à un total de 8 matches pour 469 minutes jouées. Cela lui permet de gagner de la visibilité pour la sélection jeune. Il participe à l’OFC U17 2017 qu’il remporte avec la Nouvelle-Zélande en jouant comme titulaire. Cette même année, en octobre il participe à la Coupe du Monde U17 en Inde.

Il débute la saison 2017-2018, fort de son expérience internationale, avec la réserve. Et dès 2018 Liberato Cacace commence peu à peu à intégrer l’équipe professionnelle de Wellington. Le 2 février 2018, à 17 ans, 4 mois et 6 jours il devient le plus jeune joueur à débuter en championnat avec Wellington Phoenix. A la suite de ce premier match, il termine cette saison avec l’équipe première. Il participe en tout à 7 matches dont 6 comme titulaires. A la suite de cette fin de saison il signe en mai 2018 son premier contrat, une reconnaissance logique pour son entraîneur, David Dome.

« Nous sommes extrêmement fiers de la qualité des joueurs qui s’inscrivent dans le cadre de notre programme de l’Académie et Libby a été une lumière brillante dans notre jeunesse mise en place ces dernières années. Libby est extrêmement dévoué et travailleur. Depuis son arrivée dans la A-League, il a montré à quel point il était un joueur de qualité, avec le potentiel de devenir quelque chose de vraiment spécial.« 

Cette fin de saison s’achève en apothéose, en plus de la signature de son contrat il connaît en juin 2018 sa première sélection avec la Nouvelle-Zélande pour l’Intercontinental Cup.

La saison de la confirmation

Après une saison 2017-2018 riche en émotion, il démarre cette nouvelle saison 2018-2019 comme titulaire. Ce nouveau statut n’est pas une surprise car Liberato Cacace c’est battu pour atteindre cet objectif comme l’explique son père, Antonio Cacace:

« Il m’a dit ‘papa, je voudrais essayer’. Et il a montré beaucoup d’engagement depuis. Une fois son permis de scooter obtenu, il allait au gymnase à 6h du matin en hiver, puis à l’école, et après l’école, il suivait un entraînement. J’ai dit à ma femme « il veut vraiment faire ça ». Il m’a montré beaucoup de détermination.« 

Un mélange de maturité et détermination lui ont permis de gérer sa vie de jeune étudiant et footballeur. C’est ainsi qu’à 18 ans il a su s’installer comme titulaire (26 titularisations en championnat). C’est lors de cette saison qu’il inscrit son tout premier professionnel. Et comme clin d’œil à ses origines italienne il imitera la célébration du mythique Totti.

Un mondial U20 pour se faire connaître

Grâce à son expérience, Liberato est naturellement convoqué pour participer à la Coupe du Monde U20 2019 en Pologne. Un peu à l’image de son équipe, Liberato va être l’une des bonnes surprises de cette compétition. En effet tout au cours du parcours de la Nouvelle-Zélande, Liberato va se distinguer sur son couloir gauche se montrant très appliqué défensivement et très efficace dans les phases offensives. Liberato a été l’un des meilleurs néo zélandais , arrivant à performer face à des joueurs très convoité. Une performance qui a mis en lumière le jeune néo zélandais aux yeux d’un plus large public.

Quel avenir

Cette CDM aura fait connaître les qualités de Liberato qui semble toutefois peu convaincu par un départ dans l’immédiat:

« J’ai toujours eu comme objectif d’aller en Europe et de jouer de manière professionnelle. Mais en voyant ces joueurs, on nous a dit « ce joueur est dans le club X, il est dans un très bon club », puis on a joué contre eux et nous étions aussi bons qu’eux, si pas mieux. Les joueurs néo-zélandais devraient avoir la conviction que nous sommes aussi bons que les joueurs européens. Ces meilleurs joueurs qui sont dans les meilleurs clubs, nous les avons surpassés et je pense que c’est un très bon signe.

Je ne suis pas pressé [de partir], je n’ai que 18 ans. Si un club veut s’approcher de moi, je vais y réfléchir mais j’ai encore 18 ans et encore Je suis heureux d’être au Phoenix pour le moment. Évidemment, si vous jouez bien, certains clubs décents arrivent à la porte (…) mais je serai à Wellington à la fin du mois et je serai prêt pour la pré-saison. »

Avec ses origines italiennes, il ne serait pas exclu de voir Liberato Cacace rejoindre la terre de ses ancêtres. Mais le mieux pour lui est de continuer de grandir et de s’imposer comme référence en A-League.

Style de jeu

Il a connu différent positionnement, de défenseur central à milieu défensif. Il s’est toutefois imposé couloir gauche pouvant occuper un poste de latéral gauche classique voire de piston. Une polyvalence intéressante qui lui offre cette possibilité d’occuper et variés des tâches offensives et défensives en fonction des besoins.

Sérieux dans son positionnement et intervention défensives, il sait quand amener un soutien offensif pour créer le surnombre. Il se sert ainsi de sa vitesse ainsi que de sa qualité technique pour faire les différences seul ou bien à travers ses centres cherche à mettre dans les meilleurs conditions ses partenaires. Il peut déborder ainsi que chercher la prise intérieur pour créer le surnombre dans l’axe.

Liberato possède le profil du latéral moderne qui doit encore se perfectionner au niveau athlétique ainsi que dans la justesse dans le dernier geste afin de conclure les efforts réalisés.

A propos Mycki 77 Articles
Grand passionné de football, je passe mon temps libre à analyser et observer les futurs grands du football à travers le monde.