Après avoir suivi Klose et Weah avec la Lazio et le Milan AC, place à un troisième opus en Italie. Le septième de la série « Premier match ». Cette fois-ci, pas besoin d’un énorme saut dans le temps. En effet, direction le Genoa et le début de saison 2018-2019 pour suivre la première de Krzysztof Piątek.

Jeunesse et début

Krzysztof Piątek est né le 1er juillet 1995 en Pologne, et plus précisément à Dzierżoniów, une petite ville du sud-ouest du pays. C’est dans cette commune d’environ 35 000 habitants que le jeune Piątek commence le foot. D’abord au Dziewiątka Dzierżoniów, jusqu’à environ ses seize ans, puis au Lechia Dzierżoniów, club de troisième division polonaise. Il restera une année au Lechia puis rejoindra le club du Zaglebie Lubin, à quelques kilomètres au nord.

Nous sommes en 2012 et Piątek évolue alors plus souvent en équipe reverse. Mais c’est à partir de mai 2014 que les choses vont changer pour lui. En effet, il effectue ses débuts contre le MKS Cracovia lors de la 34ème journée de Lotto Ekstraklasa. Le club ne parvient pas à se maintenir et est logiquement relégué. En deuxième division, Krzysztof joue sa première saison complète, disputant trente-et-un matchs pour huit buts et quatre passes décisives. Le club termine champion de Fortuna 1 Liga et est donc promu.

Après une première saison honorable pour un joueur de vingt ans – huit buts et quatre offrandes en trente-six rencontres -, Piątek attise la convoitise. Notamment celle du MKS Cracovia, club contre lequel il a débuté sa carrière professionnelle. Il signe à Cracovie fin août 2016, inscrit onze buts et délivre deux passes. Mais c’est vraiment lors de la saison 2017-2018 qu’il se révèle aux yeux des observateurs du championnat polonais. En effet, le joueur plante vingt-et-une banderilles en trente-six matches et se place en tant qu’étoile montante du football polonais.

Piątek et la conquête de Gène

L’attaquant fut proposé à plusieurs clubs français tel que Bordeaux, Montpellier, Toulouse, Strasbourg, Reims, Caen ou encore Nantes. Mais c’est en Italie et plus précisément au Genoa CFC que le jeune attaquant atterrit contre 4,5 millions d’euros. Il signe donc dans un club dont il ne sait pas grand-chose, comme l’atteste cette déclaration faite dans les colonnes du Corriere Della Ser.

« Je ne savais pas qui étaient mes coéquipiers à Gênes, lorsque j’ai signé. J’ai donc allumé ma Playstation et je les ai découverts sur FIFA. »

Peu importe s’il ne connaît pas bien ses coéquipiers, le joueur ne tardera pas à s’imposer et impressionner. Son premier match avec le Genoa a lieu lors du troisième tour de la Coupe d’Italie contre Lecce, club de Serie B.

Nous sommes le samedi 11 août, il est 21h15 et dix-mille spectateurs se tassent au stade Luigi Ferraris. Ils ne se doutent pas encore des qualités de leur nouveau numéro 9. Il est vrai que recruter un attaquant d’un club polonais du bas de tableau n’est pas très excitant. Toutefois, Piątek démontrera toutes ses qualités lors de ce 1er match de la saison.

Piątek ou l’art de mettre tout le monde d’accord en 36 minutes

Il ne faudra pas longtemps à Krzysztof pour trouver sa place dans ce 3-4-3 concocté par l’entraîneur génois Davide Ballardini. Nous jouons la deuxième minute et le Genoa bénéficie d’un coup franc à gauche, collé à la ligne de touche. C’est Oscar Hiljemark qui se charge d’envoyer le ballon dans la surface adverse. Le milieu botte ce coup franc de vingt-cinq mètres entre le point de penalty et la ligne des six mètres. L’attaquant polonais qui a bien suivi effectue une tête plongeante qui coupe la course du ballon. Le cuir rebondit juste devant le gardien et finit sa course au fond des filets. Le Genoa mène 1-0 et l’attaquant ne va pas en rester là.

En effet, après une ouverture du défenseur Biraschi, qui au milieu de terrain voit le numéro 9 commencer son appel, tout s’accélère. L’attaquant, depuis la gauche, s’engouffre dans l’axe et reprend ce ballon dans le dos de la défense. Arrivé à l’entré de la surface, il efface le gardien en s’excentrant sur la droite et frappe le ballon du pied droit. Le ballon, termine sa course au fond, 2-0 à la 9ème minute et sa célébration pistolero fait son apparition.

2+2 = Quadruplé

Par la suite, il marquera son troisième but après un mouvement collectif dont il est à l’origine. Au milieu du terrain, le polonais lance Kouamé sur l’aile droite. Ce dernier vient percuter, mais voit Marino le tacler et repousser la balle. Mais le ballon revient dans les pieds du Génois Lazovic. Ce dernier avance et remet le ballon à Kouamé suite à une feinte de centre sur Mariano. Le numéro 11 ivoirien qui a vu Piątek au cœur de la surface contrôle le ballon et centre devant le but. L’attaquant prend le dessus sur Consenza et vient pour la troisième fois propulser le ballon dans la cage de Vigorito. Il célèbre son triplé en 18 minutes en montrant son dos où il est écrit « Piatek 9 ». Le polonais peut se permettre cela après une telle prestation, d’autant plus que sa démonstration n’est pas terminée.

Pour conclure sa présentation au peuple Génois, il marque son quatrième but à la 38ème minute. Rômulo tire un corner à droite. Le numéro 8 expédie le ballon vers le point de penalty et Piątek prend encore le dessus sur son défenseur. En effet, il saute plus haut que toute la défense et catapulte le ballon pour la quatrième fois au fond. Le score en restera là et Krzysztof sortira à la 60ème minute, remplacé par Luca Mazzitelli.

La suite en Italie

Après ce match, il marquera neuf fois lors de ses sept premiers matches de Serie A. Cependant les choses se compliqueront à partir de la 9ème journée. En effet, les Génois rencontreront, la Juventus de Turin, les deux Milan, Naples et l’Udinese. Sur cette série de 5 matches, le Genoa a réussi à accrocher le nul face à la Juve et l’Udinese. En revanche, ils durent s’incliner contre l’Inter, le Milan AC et Naples. Le numéro 9 restera muet pendant ces 5 matches. Néanmoins pour les 7 derniers matches de l’année 2018 en championnat, Piątek marque 4 fois et délivre une passe décisive.

Du côté de la Coupe d’Italie, il score deux fois sur penalty lors du 4ème tour contre le Virtus Entella. Malheureusement, ce doublé ne permet pas aux Genois de se qualifier contre le modeste club de Serie C. Les coéquipiers de Piątek s’inclineront à domicile lors des tirs au but. Pour la petite histoire de ce match, le polonais remettra les équipes à égalité par deux fois sur penalty. Le Genoa mènera même 3-2, mais verra le club de Virtus  parviendra égaliser à la 121ème minutes. C’est le milieu offensif Adorján qui égalisera et qui marquera aussi le tir au but victorieux.

Piatek est un joueur doué de la tête avec un très bon pied Droit. Dans le jeu, il est comparé à Inzaghi et Trezeguet : en effet, il se caractérise plus en plus en renard des surfaces qu’en passeur. Mais le jeune attaquant est surtout comparé à son capitaine en équipe nationale polonaise. En effet, beaucoup d’observateurs font de lui le digne successeur de Robert Lewandowski. Mais avant d’en arriver là, il faudra confirmer les belles promesses de la première partie de saison.

Et cela semble bien parti. En effet, le jeune attaquant signe au Milan AC en janvier 2019. Ainsi, après 19 buts en 21 matches avec le GenoaKrzysztof s’envole pour la Lombardie contre 35M d’euros.

A propos Prince Owski 350 Articles
Comme Ole Gunnar Solskjær en 1999, je suis le joker de luxe de DV. Heureux propriétaire du suffixe -Owski. "Qu’importe : on pourra même me traiter de fou, il n’y a que ces couleurs Parisiennes qui illuminent mon cœur. Et à chaque blessure, il saigne ce cœur-là. Mais il s’enflamme encore." Francis Borelli