Dans ce nouvel épisode de La chasse aux pépites, nous nous intéresserons à Roberto Alvarado, le talent mexicain de Cruz Azul.

En résumé…

Roberto Carlos Alvarado Hernández est né le 7 septembre 1998 à Salamanca, dans l’état de Guanajato, au Mexique.
Il va réaliser sa formation au sein du Celaya FC, un club se situant près de sa ville natale de Salamanca. « Los Toros del Celaya » évoluent alors en Liga de Ascenso, la deuxième division mexicaine. Roberto Alvarado, grâce à sa maturité, mais aussi à qualité technique et son implication aux entrainement va devenir un joueur très précoce. En effet, celui qu’on surnomme « El Piojo » – en référence à son idole Claudio « El Piojo » Lopez – a effectué ses début professionnel à l’âge de quinze ans, le 25 septembre 2013 en Coupe du Mexique contre l’Estudiantes Tecos.

Roberto Alvarado deviendra même le plus jeune joueur à avoir joué un match de la Liga Ascenso à l’âge de quinze ans et vingt-et-un jours après avoir effectué son entrée en jeu lors du match opposant de nouveau le Celaya FC à l’Estudiantes Tecos le 28 septembre 2013. En trois jours, il passe de parfait inconnu à petite pépite.

Son évolution sera progressive. Après trois années où il finira par s’imposer au Celaya FC, il rejoindra la Liga MX en 2017 en rejoignant le club de Pachuca. Après une saison compliquée, il sera transféré au sein du Club Necaxa. Là, Roberto Alvarado va être considéré comme la révélation de la saison 2017-2018. Avec une saison de grande facture, c’est Cruz Azul qui sera séduit par le profil du jeune milieu offensif. Le club fera le nécessaire pour le recruter. Roberto Alvarado rejoindra Cruz Azul en juillet 2018. Roberto effectuera ses débuts avec son nouveau club lors de la première journée du championnat contre Puebla.

La fiche d’identité de Roberto Alvarado

Club : Cruz Azul
Âge : 20 ans (né le 7 septembre 1998)
Physique
 : 172 cm – 70 kg
Poste (secondaires)
 : Milieu offensif (ailier droit, ailier gauche)
Pied fort : Gauche
Points forts : Agilité, lecture du jeu, vitesse, technique, vision du jeu, participation défensive
Points à améliorer : Rendement offensif

Des débuts précoces

Roberto Alvarado va vite se faire remarquer au sein de son club formateur du Celaya FC. Son explosivité et son redoutable pied gauche vont lui permettre de se démarquer. Malgré son jeune âge, il fait donc ses débuts en professionnels à seulement quinze ans. Au cours de sa première saison avec le Celaya, Alvarado va alterner entre tribunes, banc, terrain et équipes de jeune. Intégré peu à peu, il joue un peu plus de trois-cent minutes sur six matchs et marque un but.

Lors de la saison 2014-2015, la présence de Roberto Alvarado avec l’équipe première de Celaya est plus marquant. Il joue beaucoup plus, et enchaîne les matchs. Après avoir participé à cinq matches et avoir connu ses premières titularisations, Alvarado va connaître des offres. Le jeune mexicain va se voir proposer des essais en novembre 2014 avec des équipes de Premier League  – Manchester United, Sunderland, Leicester City. Malheureusement, les essais effectués ne se montrent pas concluants.

Le jeune Roberto Alvarado rentre donc déçu au Mexique. Il n’a pas encore réalisé son rêve d’Europe. La saison déjà entamée, il fera son retour sur les terrains la saison suivante.

Un retour aux sources nécessaire

Après une saison 2014-2015 bouleversée par des essais ratés en Europe, Roberto Alvarado retrouve donc pour la saison 2015-2016 son club formateur de Celaya. Au cours de cette saison, « el Piojo » va devenir un des joueurs importants de l’effectif du Celaya FC. Lors de la saison 2015-2016, il jouera en tout vingt-neuf matches. S’il passe la barre des mille-cinq-cent minutes de jeu, son compteur reste bloqué à un petit but.

Installé désormais comme un joueur clés de l’effectif du Celaya FC, il entame la saison 2016-2017 avec un nouveau statut qu’il assume pleinement, lors de cette première partie de saison, il jouera dix-huit matches et marquera huit buts. Son début de saison lui permettra d’éveiller l’intérêt du club du CF Pachuca qui évolue en première division mexicaine. A dix-sept ans, Roberto Alvarado va donc franchir un palier en passant au niveau supérieur.

L’arrivée en Liga MX

Une marche trop haute ?

Après un début de saison canon avec le Celaya FC en deuxième division mexicaine, Roberto Alvarado rejoint le CF Pachuca qui évolue en première division le 13 décembre 2016. Il fera sa première apparition en Liga MX le 15 janvier 2017 contre le club des Pumas UNAM. Pour ses débuts avec le CF Pachuca, le jeune mexicain doit se contenter de faire des apparitions plus ou moins longues en cours de match. Ses débuts avec le CF Pachuca sont mitigés. En effet, lors de cette demi-saison avec le Pachuca il n’aura participé qu’à neuf matches et ne marquera qu’une seule fois. Malgré un temps de jeu réduit, Roberto Alvarado participera à la conquête de la Ligue des Champions de la CONCACAF avec le CF Pachuca et remportera ainsi le tout premier trophée de sa carrière.

L’aventure de Roberto Alvarado avec le club de Pachuca aura été courte. En effet, sept mois après avoir rejoint le club, le CF Pachuca utilisera le jeune mexicain comme monnaie d’échange pour faire venir le milieu Chilien Edson Puch du Club Necaxa. C’est en juin 2017 que le Roberto Alvarado rejoindra son nouveau club.

La révélation

Son adaptation au sein du Club Necaxa sera progressive, lors de la première partie de la saison 2017-2018, les statistiques de Roberto Alvarado seront correctes : quatorze matches et un but. Son importance au sein de l’effectif sera plus présente au fil de la saison. Cela sera lors de la seconde partie de saison qu’el Piojo se révélera comme un pion essentiel de l’équipe d’Ignacio Ambriz. En participant à vingt-trois matches dont vingt-et-un comme titulaire, Roberto Alvarado est apparu comme un joueur indispensable. Son explosivité et sa capacité à enchaîner les efforts ont permis à son équipe d’effectuer un très bon parcours en Coupe du Mexique, lui permettant ainsi de remporter le second trophée de sa carrière.

Sa très bonne saison a éveillé l’intérêt de Cruz Azul. La Croix voit en lui un joueur d’avenir du Mexique. Logiquement, le club s’est vite arrangé pour officialiser le transfert du jeune espoir Mexicain avant que ce dernier ne rejoigne la sélection nationale U21 du Mexique pour participer au Tournoi de Toulon. Un tournoi durant lequel le jeune mexicain a participé à cinq matchs et a marqué à trois reprises.

Désormais au Cruz Azul, Roberto Alvarado va effectuer ses premiers pas avec sa nouvelle équipe en tant que titulaire lors du premier match de la saison opposant Cruz Azul à Puebla. Le jeune meneur de jeu a pour objectif de s’imposer au sein de cette équipe de Cruz Azul au cours de cette saison.

Quel avenir ?

Du haut de ses 19 ans, Roberto Alvarado a déjà ce qu’on pourrait appeler un début de carrière mouvementé. Ayant déjà connu quatre clubs (le Celaya FC, le CF Pachuca, le Club Necaxa et donc Cruz Azul), l’intérêt du joueur va être de trouver de la stabilité… ce que le joueur va probablement trouver en rejoignant Cruz Azul cet été.

Certes, il n’a jamais caché son envie d’évoluer en Europe. Mais Alvarado est encore un jeune joueur. Il est donc judicieux pour lui de s’imposer dans un premier temps au sein du grand club qu’est Cruz Azul avant de songer à une aventure européenne. Si « El Piojo » continue sur sa lancée, bon nombre de courtisans européens se montreront intéressés dans un futur proche.

Style de jeu

Roberto Alvarado est un joueur offensif polyvalent. Il a la capacité de jouer en tant qu’ailier gauche ou droit mais aussi en soutien de l’attaquant. Malgré son jeune âge, il est un joueur avec une grande expérience. Au niveau maturité, il a connu des bons moments mais aussi des moments compliqués. Mais qu’importent les difficultés rencontrées, il a toujours su faire preuve d’une grande maturité. Il a réussi à rebondir à chaque fois ou il se trouvait au pied du mur.

Sur un terrain, les qualités premières qui ressortent sont sa vitesse, son explosivité, sa technique, son agilité, sa vision de jeu et aussi son activité défensive. C’est un joueur technique capable de faire des différences en un-contre-un grâce notamment à sa capacité d’accélération balle au pied. Capable de déborder mais aussi de prendre l’intérieur pour jouer en soutien, il possède une variété de jeu qui rend son style imprévisible. El Piojo n’est pas un joueur qui lésine sur l’effort. En effet, il ne va pas hésiter à venir récupérer la balle dans les pieds des adversaires afin de lancer des contres éclairs.

Roberto Alvarado est un joueur qui a une facilité de créer le danger. Mais l’un des points où il doit vraiment s’améliorer, c’est au niveau de son rendement offensif. Celui-ci n’est pas à la hauteur du danger qu’il peut créer. Il doit s’améliorer dans le dernier geste, que ce soit à la finition ou bien à la dernière passe. C’est encore un jeune joueur qui a les capacités mentales et techniques pour s’améliorer à ce sujet-là,. Le jour où il gommera ses petites imperfections, alors El Piojo deviendra un très bon joueur offensif.

A propos Mycki 39 Articles
Grand passionné de football, je passe mon temps libre à analyser et observer les futurs grands du football à travers le monde.