Vous ne le savez peut-être pas, mais cet été se tiendra la Coupe du Monde. Organisé dans le chaud et accueillant pays de la Russie, 32 équipes (dont la France) se disputeront le plus beau des trophées. Bref, on ne va pas vous refaire l’histoire. En revanche, on s’est demandé à quoi ressemblerait la liste de Deschamps…s’il ne prenait pas en compte les 5 championnats majeurs. Au moins y’a pas Giroud.

PS : Ouais, la Ligue 1 est un championnat majeur.

Gardiens de but

Cédric Carrasso (Galatasaray), Geoffrey Jourdren (AS Nancy-Lorraine) et Rémy Riou (Alanyaspor).

Le patron : Geoffrey Jourdren. Gardien du MHSC pendant de longues années, Jourdren a presque même frôlé la sélection nationale lors du titre. Tranquillement en train de finir sa carrière du coté de Nancy, il mérite cette place de patron pour l’ensemble de son œuvre (et grâce à la faiblesse de la concurrence).

Défenseurs

Timothée Kolodziejczak (Tigres UANL), Samuel Gigot (La Gantoise), Nicolas Isimat-Mirin (PSV), Jérémy Mathieu (Sporting Lisbonne), Maxime Colin (Birmingham City), Dennis Appiah (RSC Anderlecht), Gaël Clichy (Basaksehir) et Benoît Trémoulinas (Sans club).

Le patron : Jérémy Mathieu. Titulaire quasi-indiscutable dans la charnière du Sporting Portugal, Jérémy Mathieu aura une nouvelle fois goûté à la Ligue des Champions cette année. De la bouteille et des cheveux roux, tout ce qu’il faut pour être patron de notre défense.

Milieux

William Vainqueur (Antalyaspor), Rio Mavuba (Sparta Prague), Adrien Trebel (RSC Anderlecht), Olivier Ntcham (Celtic Glasgow) et Clément Chantôme (RC Lens).

Le patron : William Vainqueur. On l’avait vu passer du coté de Marseille il y a quelques mois, pour un excellent passage en France. Une fin de couple assez incompréhensible, mais c’est Antalyaspor qui profite aujourd’hui de Willy Winner. Là également, on aurait tout de même préféré une concurrence plus acharnée.

Attaquants

Jérémy Ménez (CF America), Romain Alessandrini (LA Galaxy), Mathieu Valbuena (Fenerbahçe), André-Pierre Gignac (Tigres UANL), Moussa Dembélé (Celtic Glasgow), Bafétimbi Gomis (Galatasaray) et Jonathan Biabiany (Sparta Prague).

Le patron : Bafétimbi Gomis. Première saison dans un championnat “mineur”, et la panthère s’y est plutôt bien acclimatée. Parfois tête de turc, il est aujourd’hui l’attaquant star de Galatasaray, avec 29 buts déjà cette saison.

Allez, on place tout ça en 4-4-2 (trèèès offensif). Parés pour la Coupe du Monde.

 

 

 

A propos François 128 Articles
Rédacteur pour demivolee.com et fier de lettre.