Le communiqué vengeur des socios bastiais

SC Bastia
SC Bastia

Il y a trois jours, les socios du SC Bastia ont adressé à leur direction un communiqué vengeur. Retrouvons le.

« Le vendredi 4 août 2017, des représentants du SECB ont rencontré 5 dirigeants du Sporting Club de Bastia, dont le président de la SASP et le président de l’association.

Comme cela a été mentionné dans notre communiqué, ceux-ci nous ont assuré oralement que les comptes de l’association seraient équilibrés par le versement d’une dotation de la SASP avant la passation.

Bien entendu, loin d’être naïfs, nos représentants avaient demandé que les pièces comptables à même de certifier cela soient communiquées aux repreneurs.
Aujourd’hui, il apparaît que ces pièces comptables viennent démentir, une fois de plus, la parole des dirigeants.

Alors que les repreneurs annoncent abandonner leur projet après avoir tout tenté, et nous leur en sommes reconnaissant, le SECB enjoint les dirigeants actuels du club de combler le passif de l’association avec leurs deniers personnels avant leur départ.
Notre demande est ferme et définitive.

Ces dirigeants, qui se sont rémunérés grassement et qui ont fait honteusement travailler leurs entreprises pour le club, seront les responsables en cas de disparition du Sporting Club de Bastia.

En conséquence, si notre demande n’est pas suivie d’effets, nous appellerons tous les socios et amoureux du Sporting à lancer une campagne de dénigrement contre ces fossoyeurs de notre passion : affichage, boycott des entreprises, mobilisation populaire, etc.

Ces personnes doivent apprendre le sens de la parole « ASSUMER ». Il est temps qu’elles prennent enfin leurs responsabilités et répondent de leurs actes devant le peuple bleu, en attendant d’en répondre devant la justice. 

Bastia, le 10/08/2017. »

Communiqué via Spiritu Turchinu
A propos NSOL 438 Articles
"Vous qui aimez dans l'écrivain l'absence des facultés descriptives ou instructives, je vous détache ces quelques hideux feuillets de mon carnet de damné." (Arthur Rimbaud, Prologue d'Une Saison en Enfer, 1873)
  • kirkyoyo -Gandalf Le Rose-

    pour le coup ils ont raison.