Chez DemiVolée, on s’intéresse beaucoup à nos lecteurs. Et en début d’année 2017, nous vous avions proposé un questionnaire s’intéressant à vos habitudes concernant le football. L’heure est venue de dévoiler les meilleures anecdotes, et de commenter les résultats.

Ancienneté et clubs favoris

Les réponses sont au nombre de 32. Tous les résultats seront communiqués de manière anonyme.

La majorité de nos lecteurs suivent le football depuis plusieurs années. En effet, plus de 80% des répondants suivent le football depuis plus de 10 ans. Seuls 3% des réponses ont été effectuées par des personnes suivant le football depuis 3 ans. Notons également que 6,3% d’entre vous s’y intéressent depuis 6 ans, et autant depuis 9 ans. Enfin, les autres résultats sont à 7 ans d’ancienneté.

Cependant, nos lecteurs sont bien moins diversifiés concernant leurs clubs favoris ! L’immense majorité d’entre vous sont afficionados de l’Olympique Lyonnais. Le deuxième club le plus populaire est le Paris Saint-Germain, mais il arrive très loin derrière (15% des réponses seulement). Enfin, l’ASSE et Liverpool trouvent grâce auprès de certains d’entre vous.

Mais quelques uns apprécient d’autres clubs. Les clubs qui reviennent le plus souvent sont bien évidemment le Barça et le Real. Quelques réponses plus originales fusent : entre Liverpool, Man U, Arsenal ou l’Atlético, on peut lire le FC Bâle, le SAS Epinal, le Nîmes Olympique, les Glasgow Rangers, le SCO d’Angers et même les argentins de Boca. La palme revient à celui de nos lecteurs qui à répondu : “Tous”. Soit à peine plus que celui qui s’est permis d’inscrire : “Real Madrid, Barcelone, Liverpool, Manchester United, Arsenal, Atletico madrid, Boca Juniors”. On avait bien précisé : Deux réponses maximum.

Activité par rapport au football

Près de 88% des répondants possédait un compte sur la plateforme “Disqus”, employé à fin de commenter sur les sites de football. La majorité d’entre vous ne l’a pas depuis très longtemps : près d’un quart depuis deux ans, 20% depuis trois ans et 17% depuis un an ou moins. Moins d’un quart en utilisait un depuis plus de 5 ans. Et pas un depuis plus de 8 ans.

Au niveau des associations de supporters, le contraste est beaucoup plus marqué ! Un peu moins de 83% d’entre vous n’ont jamais fait partie d’un groupe de supporters, et à peine plus de 5% pendant un an seulement. Soit autant que ceux qui en font partie depuis 3 ans. Distinguons les 5,9% de courageux à militer dans un groupe depuis 10 ans ou plus !

Au niveau de l’assistance au match, 20% des répondants n’y vont jamais ! Alors que 17,6% y vont au moins dix fois par an, et autant cinq fois. C’est à dire que pile la moitié assistent à moins de cinq match par an, et le reste au moins cinq.

Vous êtes par contre assidus devant votre téléviseur ! 50% regardent absolument tous les matchs, et 17,6% tous les matchs officiels. Un quart regardent de 60 à 90% des rencontres. Seul 8% des répondants regardent de 0 à 30% des rencontres.

Ce qui n’empêche pas 55,9% d’entre vous de vous intéresser à l’équipe féminine, 2,9% à la section omnisports et 61,8% à l’académie. Cependant, 26,5% ne sont intéressés que par l’équipe première.

Aimer le football

Les joueurs qui vous ont fait aimer le football sont peu diversifiés. Si un plaisantin a rempli par “Bako Koné”, les résultats sont relativement réunis. Juninho détient une place de choix aux côtés de Zidane, Jay Jay Okocha, Waddle, Rai, Toto Schillaci, Van Basten, et Eric Cantona. Sonny Anderson est lui moins cité, tout comme Van Basten, Kluivert, Ronaldo (le vrai) ou Ronaldinho. Un gardien fait son apparition, en la personne de Grégory Coupet. Il pourra ainsi se mesurer à Gabriel Batistuta. Salif Keita aussi est présent.

Une réponse originale nous est parvenue : l’un d’entre vous a inscrit : “Mon père, attaquant d’un petit village en France.” C’est beau et touchant.

Les joueurs favoris sont moins dispersés : Rafael, Lacazette, Cavani, Lopes, T. Silva, Hamouma, Lallana et Marquinhos font la majorité des réponses. Jallet est lui aussi apprécié, tout comme l’immense Maciej Rybus. Javier Pastore a aussi ses fans, tout comme Marco Verratti. Certains ont refusé de se prêter au jeu, en ne voulant isoler personne du collectif.

Les deux tiers de nos répondants, enfin, trouvent que le football d’hier n’a pas changé par rapport à aujourd’hui. Un peu plus de 17% trouvent que c’était mieux avant, alors que le reste trouve que c’est mieux maintenant.

Pourquoi était-ce mieux avant ? L’un d’entre vous a témoigné

Beaucoup mieux avant! sans hésitations… les tacles par derrières étaient autorisés et c’est une bonne chose de les avoir interdits, mais il n’y avait pas autant de simulations, de roublardises comme aujourd’hui… Seuls le Italiens étaient maîtres en la matière,alors qu’aujourd’hui, les jeunes apprennent ça dans les centres de formation…

Anecdotes

Place maintenant à vos anecdotes sur le football : “Racontez-nous une histoire qui vous a fait aimer ou détester le football…

Le hasard…

Une écharpe PSG offerte par mon père, qui est supporter des verts, en 1994. Il l’avait eu d’un de ses collègues qui lui avait donné. Ne supportant pas le club de la capitale, il me l’a donné, c’est la que j’ai commencé a regardé les matchs du PSG, enfin que ceux de coupe d’Europe. Le [père] ne regardait aucun match du PSG en championnat, mais il supportait tous les clubs français en Europe. Donc j’ai surtout regardé les matchs du PSG en Europe. J’ai donc d’abord commencé mon histoire avec le foot en regardant les exploits de Weah et compagnie en C1 face au Bayern, Barcelone etc… Malgré l’élimination du PSG en 1/2 face au Milan AC, l’histoire d’amour avec le foot est né, avec comme fil rouge le PSG.
Le 9 juillet 2006, la finale de la coupe du monde, France-Italie. C’était ma première finale que je voyais de ma nation (Je suis né en 1999). Je suis passé de la joie aux pleurs, en passant par la colère. Après la séance de tirs au but, j’ai haï Trézéguet, pour son penalty loupé, je voulais plus en entendre. Mais quelques années après, en regardant sur Youtube , je suis tomber sur cette séance de tirs au but et je me suis rendu compte que le pénalty de Trézéguet ne passait pas trop loin du but de Gigi.

L’amour

Jouer au foot un dimanche de Janvier, avoir la bonne idée de se mettre dans le mur, avoir un tireur de coup franc hors pair dans l’équipe d’en face qui frappe dans le mur, dans moi et devoir sortir du terrain parce que tu ne peux même plus courir …
Toto Schillaci qui marque 6 buts en coupe du monde en 1990 alors que le gars est international depuis seulement quelques mois. Et puis j’ai écouté la finale 1994 aux USA à la radio, sans images ce fut un souvenir énorme, avec beaucoup d’émotions rien qu’avec le son.
J’étais en tribune Jean Bouin en Septembre 1980 pour le derby. Record d’affluence a Gerland… J’étais très jeune mais gravé a jamais dans ma mémoire.

Les contestataires

Une personne de ma famille m’a emmené voir Toulon-Monaco (je devais avoir 7…8 ans…je sais même plus)…. A l’époque Monaco était une grosse équipe et donc comme tous les gamins je supportais l’équipe qui gagne…. Je me suis retrouvé en tribune de supporter de Toulon habille en rouge…. L’accueil fut des plus… chaleureux… Comme vous pouvez l’imaginer (ah le stade Mayol). La personne de ma famille qui m’avait emmené a du se fâcher pour que les mecs me foutent la paix… Ça a failli en venir aux mains….Bienvenue dans le merveilleux monde du football petit !
Mon cousin était fan de football ( de Liverpool et de l’OL ). Il m’aa emmené voir un match au stade Gerland (OL-Liverpool 1-1 ). Alors que je ne connaissais même pas les règles du football et j’ai supporté Liverpool par esprit contradictoire ( nous étions en tribune Lyonnaise ! ). C’est a partir de ce moment-là que j’ai commencé a regarder des matchs de foot a la télé et que ma passion pour Liverpool est née. J’ai choisi de supporter l’OL quelques mois plus tard quand je me suis intéressé au championnat français.

Anecdote personnelle

C’est pas vraiment une histoire de foot. Et ça me concerne directement… C’était lors de mon premier match “officiel” avec l’ASA (Association sportive Aixoise) lorsque j’avais 8-9 ans… J’ai sauvé notre équipe d’un but en sortant le ballon d’une sorte de retourné alors que j’étais attaquant… Et tout les camarades m’ont “fait la fête”… C’est le premier grand souvenir que j’ai de la compétition.

Merci à tous ceux qui ont participé à cette enquête !

 

A propos NSOL 756 Articles
« Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on le peut reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui ». (Jonathan Swift, 1667-1745)