Alors qu’une vague d’arrivées et de départs se préparent du côté de l’OL, le cas Clément Grenier ne sera pas une mince affaire. Salaire important, paramètres physiques instables, niveau de jeu inconnu…tout l’emmène vers un départ. Et pourtant…

Cet été à Lyon, un petit bonhomme revient de son périple romain. Ce petit bonhomme, nommé Clément Grenier, plonge ses dirigeants dans un sentiment d’interrogation. Prêté dans le club de la louve durant 6 mois, il aura joué un total exceptionnel de 150 minutes. Un prêt aussi utile qu’une casquette en Russie, qui n’aura pas enlevé les doutes des supporters. Mais alors, qu’est-ce qu’on en fait ?

Le vendre ?

Cela semblerait être la solution la plus probable. Grenier a peut-être fait son temps à Lyon et quelques jeunes frappent à la porte de la rotation. Alors que le cas Grenier fait acheter encore plus de Doliprane à Jean-Michel Aulas depuis plusieurs années maintenant, la recherche d’un club prêt à accueillir l’international français risque de devenir une urgence. Mais qui peut se permettre d’offrir un si gros salaire pour un joueur qui ne présente que très peu (voire aucune) de garanties ? 320 000€ par mois, va pas falloir avoir envie de changer de bagnole à ce moment-là. Au final, les rumeurs de clubs s’intéressant au joueur se font rares. Les chinois, on vous attend. Probabilité : 60%

Le garder ?

Dans le cas où personne ne souhaite s’attirer les services du type, l’OL risque bien d’être obligé de le garder. Avec une place toujours haute dans la grille des salaires du club, pourquoi ne pas tenter malgré tout une dernière remise sur pieds ? Le staff médical s’étant montré performant sur les dernier mois, rétablir Grenier en forme lui donnerait le mérite d’obtenir une belle augmentation. D’autant plus qu’Aulas lui fait confiance, en annonçant qu’il comptait sur lui la saison prochaine. Faut bien remplacer Tolisso… Probabilité : 30%

Le prêter ?

On va pas se mentir, ce choix serait bidon pour les deux parties. A moins qu’un club souhaite voir CG7 une petite année avant de l’acquérir, cette solution a une probabilité infime. Son prêt à la Roma la saison passée n’a clairement pas été un succès, et un autre dans le futur ne semble pas être une bonne idée. Probabilité : 10%

La préparation pourrait avoir un grand impact pour l’avenir de Clément Grenier. Mais une chose est sûre : ça va pas être du gâteau !

[yop_poll id=”34″]

A propos François 128 Articles
Rédacteur pour demivolee.com et fier de lettre.