Le marché des gardiens est un marché très particulier. Surtout si l’on en juge par la diversité des tarifs pratiqués dans le milieu, qui peuvent être ridiculement faibles comme excessivement élevés. Normal quand on sait que gardien est un poste à part. Zoom sur un gardien qui pourrait affoler les rumeurs mercatos cet été, Ralf Fährmann.

Régularité

Ralf Fährmann signe à Schalke alors qu’il est tout jeune, et qu’il n’a que 17 ans. Il patiente dans l’ombre de celui qui est considéré aujourd’hui comme le meilleur gardien au monde, Manuel Neuer. Et n’a donc, logiquement, que des bouts de matchs à disputer. Mécontent de cette situation, en 2009, alors âgé de 19 ans, il s’engage avec l’Eintracht Francfort. Cela sera la révélation sous le maillot du club allemand. Il dispute 15 matchs de Bundesliga notamment lors de sa deuxième saison. Surtout, il est libre de tout contrat à l’issue de cette saison.

Ce qui lui permet de faire tranquillement son retour à Schalke. Il s’impose assez vite dans la cage de Gelsenkirchen, jusqu’à la saison 2012-2013, où il ne dispute absolument aucun match, la faute à de nombreuses blessures, qui viennent empêcher le jeune gardien de pleinement exprimer son talent. Ce qui ne l’empêche pas aujourd’hui d’enchaîner saisons sur saison, à plus de quarante matches à chaque fois.

Cela ne suffit pas à convaincre Joachim Löw de lui donner sa chance avec la Mannschaft allemande. En effet, Ralf Fährmann n’a jusqu’à présent jamais connu les joies d’une cape avec le maillot blanc de la DFB. Le gardien droitier attend donc patiemment son heure. Et pourtant, ce n’est pas faute de briller en BuLi. D’ailleurs, les suiveurs du football allemand le comparent bien souvent au cyborg Manuel Neuer. Mais ses prestations de haut vol ne sont souvent pas bien aidées par une défense aux abonnés absents.

Le style suffit-il ?

Ralf Fährmann
Ralf Fährmann

Ralf Fährmann, qui a notamment détourné quatre pénaltys cette saison – il excelle dans l’exercice – est un gardien doté d’un joli style. Sans être flamboyant ni impressionnant, il est avant tout efficace. S’il faut le comparer à Manuel Neuer, par exemple, les stats sont en sa faveur. Ainsi, Neuer réalise 1,81 arrêts décisifs par match quand Ralf Fährmann en fait quasiment autant, c’est à dire 1,76. Et Fährmann boxe 1,31 ballons par match quand Neuer s’arrête à 0,15. De quoi donner donc des belles références au gardien de bientôt 29 ans. D’ailleurs, Ralf Fährmann réalise en moyenne 20% de moins d’erreur conduisant à un but par match que Manuel Neuer.

Cependant, son cas personnel est entaché d’une page au carnet noir. En effet, sa compagne, Henriette, avec qui il vivait depuis près de 9 ans, est décédée très récemment. Ce qui pourrait par exemple motiver un changement de club pour le gardien allemand.

Mais peu de clubs sont réellement intéressés par Ralf Fährmann. Certes, de nombreux clubs viennent régulièrement aux renseignements – le nom de la Juve et de la Roma avait circulé fut un temps – mais aucune offre concrète n’est arrivée sur le bureau de la direction de Schalke. Ce qui est sûr, c’est que le club qui parviendra à l’arracher de Nul-Vier aura fait une bonne, voire même une très bonne affaire.

Toutes les statistiques de Ralf Fährmann et de Manuel Neuer sont issues de Squawka.
A propos NSOL 748 Articles
« Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on le peut reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui ». (Jonathan Swift, 1667-1745)