Vasilyev : “Le projet se poursuit avec Jardim”

AS Monaco
AS Monaco

Leonardo Jardim, pourtant annoncé sur le départ en Chine, a mercredi prolongé son contrat avec le club de l’AS Monaco. Arrivé en 2014, pour remplacer l’italien Claudio Ranieri, il a remporté cette saison son premier titre de champion. Grâce à une attaque en feu (1,88 buts par match) et une défense solide autour du roc Polonais Kamil Glik et de sa paire de latéraux notamment. L’entraîneur monégasque a prolongé son contrat jusqu’en 2020. Retrouvons les réactions du président monégasque, Vadim Vasilyev, ainsi que de Leonardo Jardim.

Vadim Vasilyev – Vice Président AS Monaco

« Le projet se poursuit avec Leonardo et j’en suis très heureux. C’est un des meilleurs entraineurs du football européen et malgré les sollicitations, il a choisi de continuer l’aventure à l’AS Monaco, ce qui démontre toute notre ambition. Le travail qu’il a réalisé depuis son arrivée est considérable, le titre de champion de France en est la parfaite illustration. Mais nous avions l’envie commune de continuer à développer le projet du club et c’est donc une grande fierté d’annoncer aujourd’hui la prolongation de son contrat jusqu’en 2020. »

Leonardo Jardim – Entraîneur AS Monaco

 « La confiance que m’a témoignée le Club a toujours été essentielle à mes yeux. Je me sens partie intégrante de l’AS Monaco et de la Principauté. Je suis donc très heureux de poursuivre mon travail à l’AS Monaco. Les 3 saisons passées furent exceptionnelles, couronnées par l’obtention du titre de Champion de France en mai dernier. Nous allons donc travailler avec l’ambition de poursuivre ce projet et continuer à faire grandir ce club avec la même passion qui nous anime depuis le début. Je suis convaincu que le futur s’annonce très excitant au sein de l’AS Monaco. Daghe Munegu ! »

Tous les propos de Leonardo Jardim et de Vadim Vasilyev sont issus du site officiel de l’Association Sportive de Monaco Football Club.
A propos NSOL 436 Articles
"Vous qui aimez dans l'écrivain l'absence des facultés descriptives ou instructives, je vous détache ces quelques hideux feuillets de mon carnet de damné." (Arthur Rimbaud, Prologue d'Une Saison en Enfer, 1873)