Garcia : « On jouera pour prendre trois points »

L'Olympique de Marseille est entraîné par Rudi Garcia. Le président est J.M. Eyraud.

Rudy Garcia, entraîneur de l’OM était en conférence de presse vendredi

Match décisif dans la course à l’Europe
« Non, c’est l’avant-dernière journée. Ce qui est sûr, c’est que si on gagne, on sera cinquième. Il n’y aura pas besoin d’attendre la dernière. On verra, on ne tire pas de plan sur la comète. On n’a qu’une ambition : garder notre cinquième place et aller gagner à Bordeaux. »

Sans victoire à Bordeaux depuis 40 ans, une pression supplémentaire ?
« Pas spécialement. Mettre fin à une série qui dure depuis 1977, alors que même moi, je n’étais pas né, ça ne parle à personne. On veut juste gagner tous les matches. On jouera pour prendre trois points et pas qu’un seul. La motivation se suffit à elle-même, on veut être maître de notre destin. »

Le match 
« J’espère que l’enjeu ne prendra pas le pas sur le jeu. À nous de montrer qu’on est capable sur un match d’un tel enjeu, comme contre Nice (victoire 2-1), de performer. Sera-t-on tenté de gérer le résultat ? Ne mettre que des défenseurs, ça fait prendre des buts parfois. On l’a déjà vu. Il faudra s’adapter. Si on commence en jouant tous derrière, on perdra. »

Le match le plus important de la saison 
« Tous les matches sont les plus importants de la saison. On a travaillé sur l’adversaire, sur ce qu’il veut mettre en place. Ce qui m’anime, c’est comment mettre l’adversaire en difficulté, trouver ses points faibles et appuyer là où ça fait mal. Peut-être que Bordeaux va changer de système avec l’absence de ses deux défenseurs centraux (NDLR, Nicolas Pallois et Igor Lewczuk sont suspendus). Peut-être que (Jérémy) Toulalan reculera dans l’axe. On se prépare à tous les cas de figure. »

Le groupe ?
« Florian Thauvin et Rémi Cabella (alerte musculaire) sont fortement incertains. Ils ne se sont pas entraînés avec nous aujourd’hui. J’espère les récupérer demain (samedi). Si ce n’est pas le cas, on fera sans eux. J’ai des solutions devant. »

A propos Prince Owski 301 Articles
Heureux propriétaire du suffixe -Owski. Supporteur du PSG depuis plus de 20 ans. Qu’importe : on pourra même me traiter de fou, il n’y a que ces couleurs Parisiennes qui illuminent mon cœur. Et à chaque blessure, il saigne ce cœur-là. Mais il s’enflamme encore. » Francis Borelli