Les réactions des différents acteurs de la demi finale retour entre la Juventus de Turin et l’AS Monaco.

Juventus de Turin

Massimiliano Allegri

“Il faut féliciter l’AS Monaco. Ils ont bien joué lors des deux rencontres, avec joueurs de talent. Il faut saluer ces joueurs et nous à partir de demain, nous devons récolter ce que nous avons semé. Il y a la finale de Champions League et le championnat. Oui on espère que cette fois cela marchera, les joueurs feront tout pour offrir ce trophée à Gianluigi Buffon, aux supporters, à l’Italie. Faire deux finales en trois ans ce n’est pas simple, il faut féliciter les joueurs pour cela. Je suis convaincu de la progression de cette équipe, de celle des joueurs, du club et de moi-même. Je félicite tout le monde, les joueurs pour leur match et le club pour la façon dont il a travaillé. Dès demain, on réfléchit aux 20 jours qui nous restent avant la finale. Les trois compétitions restent à jouer et on n’a encore rien gagné. On fait un pas après l’autre pour aller au bout.

La Champions c’est du sérieux, aller au bout c’est quelque chose. Je suis content de ce qu’on a fait, content pour eux. C’est une grande satisfaction. On a travaillé après la défaite de Berlin (en finale en 2015). Le Real est notre adversaire le plus probable. C’est une équipe avec de très grands joueurs. Il nous faudra le physique, la technique et un peu de chance. Je suis fier d’entraîner ces garçons qui sont extraordinaires, techniquement et moralement. Ce qu’on a de plus qu’en 2015 ? Les joueurs. Ils n’en reste que sept de la finale de Berlin”

Leonardo Bonucci

 “C’est vrai l’attaque de l’AS Monaco nous a donné du fil à retordre, en deuxième période on a pris ce but, on a réussi à se reprendre, ce qui est important c’est d’arriver à Cardiff, et de s’être qualifié pour la finale. Bien évidemment, nos premières pensées vont pour Buffon, les supporters et toute l’Italie, cette Ligue des champions manque à la Juventus et à l’Italie et nous voulons leur offrir. Nous voulons ramener ce trophée à la maison. C’est un grand résultat, nous avons progressé par rapport à il y a deux ans. Nous étions alors une surprise, nous avons plus de certitudes désormais. La Juve a démontré qu’elle est une belle équipe, mûre, et doit aller à Cardiff avec la conscience de pouvoir gagner. Il faut y aller et faire le plus beau match de l’histoire de la Juventus. Le but que nous avons concédé me fait quand même rougir, on ne peut pas prendre un but de ce genre sur une percée, nous devons nous améliorer sur ça.“.

Paulo Dybala

“C’est une très belle soirée pour tous, un rêve qu’on fait depuis le début du premier stage de cette saison, mais ce n’est pas encore fini, il faut encore la gagner. J’espère que je peux être déterminant pour mon équipe, mais il y a encore quelques matches avant nos grands objectifs (également le Championnat et la Coupe d’Italie, ndlr). C’est vrai qu’on a eu la tentation de gérer car on pensait que c’était gagné, on ne peut pas se permettre ce genre de baisse de tension en finale.”

Gianluigi Buffon

“Nous avons très bien joué. Malgré le résultat de l’aller, on ne pouvait pas se laisser déconcentrer. Cela a été très dur pour nous, parce que Monaco a une attaque très dure, cela passe par beaucoup de concentration. On peut souffrir à certain moment, mais il faut se remettre sur ses pieds très vite. (Pour la finale) J’espère pour la Juventus qu’on va le faire. Les supporters, l’histoire, font qu’on le mérite”

AS Monaco

Leonardo jardim

“Je crois qu’on a fait une très belle Ligue des Champions, on en est heureux et fier. On a débuté en tour préliminaire, on va jusqu’en demi-finale. Pour beaucoup de ces joueurs, c’est une première expérience à ce niveau et c’est aussi une expérience pour la vie. Aujourd’hui, je suis très fier de ce groupe. Je crois qu’on a perdu cette demi-finale à la maison. 2-1 ici c’est un bon résultat contre une équipe qui n’avait pas pris de but depuis six ou sept matches. Le 2-0 à l’aller nous a tués. Je ne vais pas dire que la Juventus n’a pas mérité sa qualification. Mais le score est un peu dur.

La Juventus est une équipe très solide, dure dans les contacts, les duels, parfois à la limite de la faute. On a été bien pendant 20 minutes, on a pris des risques pour marquer, on s’est exposé aux contres. A la pause, j’ai dit aux joueurs de profiter de cette deuxième période et de cette demi-finale, mais aussi d’essayer de marquer. C’est ce qu’ils ont fait et ils sortent la tête haute. Beaucoup de ces joueurs vont arriver au très haut niveau. En face, le plus jeune avait 23 ans. Nous c’est 18 et on a beaucoup de joueurs de 21, 22, 23 ans. C’est la différence. Dans quelques années, cette équipe sera 25 ou 30% plus forte.

L’année prochaine c’est loin. La semaine prochaine, par contre, on a trois matches très importants. On doit se concentrer et finir le Championnat à la première place. Lemar et Fabinho remplaçants ? Si on débute avec l’équipe habituelle, peut-être qu’à 60 minutes on est mort. Ce week-end, on a joué avec les titulaires parce qu’on avait besoin d’un résultat. La Juventus, elle, avait fait sept ou huit changements.”

Kylian Mbappé

“On est venus avec nos armes, on voulait les mettre en difficulté, mais on ne les a mis en difficulté que par à-coups, et ce n’est pas assez. On repart quand même la tête haute. Mon but ? Cela ne sert à rien, c’est assez anecdotique en fait. Mais il n’y a pas beaucoup de regrets à avoir sur cette campagne européenne. En se frottant aux meilleurs on a appris, j’ai appris, et on essaiera de revenir l’année prochaine encore mieux armés.”

Vadim Vasilyev

“La fierté domine, pour ce parcours européen exceptionnel. En mai 2013, on jouait en Ligue 2 au même moment, et là on joue une demi-finale de Ligue des champions, aucun club n’a réussi cela sauf Monaco. Félicitations à nos joueurs, au coach et à tous les collaborateurs du club. C’est aussi un record avec la première équipe qui va du 3e tour préliminaire à la demi-finale de Ligue des champions. La Juve était plus forte, on le reconnaît. On a commencé par une défaite contre Fenerbahçe (2-1). Je suis allé remercier chaleureusement nos supporters, je leur demande de venir nombreux au stade Louis II dimanche (contre Lille), l’objectif reste de gagner le titre pour couronner cette saison exceptionnelle. Le travail paie, on voit la réussite de tout ce qu’on a mis en place, des spécialistes ont douté du projet de Monaco, mais c’est une grande fierté de voir ce qu’est devenu Monaco aujourd’hui.”

A propos Prince Owski 354 Articles
Comme Ole Gunnar Solskjær en 1999, je suis le joker de luxe de DV. Heureux propriétaire du suffixe -Owski. "Qu’importe : on pourra même me traiter de fou, il n’y a que ces couleurs Parisiennes qui illuminent mon cœur. Et à chaque blessure, il saigne ce cœur-là. Mais il s’enflamme encore." Francis Borelli