Dossier : Nice, opération merchandising

Dossier

Sous le beau soleil niçois
Sous le beau soleil niçois

Fort de ses bonnes performances en championnat cette saison, l’OGC Nice peut de manière tout à fait normale souhaiter capitaliser sur ses bons résultats pour accroitre sa visibilité. Et car la visibilité passe par le merchandising et le marketing, c’est le sujet que nous allons aborder aujourd’hui.

Services et nouveautés merchandising

L’OGC Nice avait peu de visibilité dans les années passées. Mais l’arrivée de Mario Balotelli a de manière fort logique relancé l’attractivité du club. Ainsi, un partenariat avec Macron (lire notre premier et deuxième dossier) a été instauré cet été. De plus, étant boostées par l’arrivée de l’international italien, les ventes de maillot du numéro neuf italien ont augmentée. Par ailleurs, un produit dérivé a été créé, un T-Shirt, à l’effigie de l’italien. Car le service merchandising connaît l’importance de la valorisation de l’équipe plutôt que d’un simple joueur.

D’ailleurs, puisque nous parlons de service merchandising, attardons nous sur sa composition. Sous les ordres de Richard Elkaim, un adjoint s’occupe de la boutique en ligne du club de la Côte d’Azur, ainsi qu’un peu moins de dix vendeurs – dont 20% de stagiaires – pour la boutique officielle du club. Celle ci se trouve Place Massena, à Nice, et est aidée par la boutique du stade, qui s’ouvre elle les jours de match. Enfin, si vous souhaitez hors de ces lieux trouver du produit nissard, vous pouvez vous rendre dans des zones commerciales. Car là se trouvent des centres avec des partenariats avec le club niçois.

Balotelli, pas le seul produit

Comme je l’écrivais quelques lignes plus haut, Mario Balotelli est un facteur essentiel de la multiplication des ventes. Mais il est bien évident que réduire les ventes de maillot au seul joueur italien est… réducteur ! Car les résultats de l’équipe, exceptionnels, permettent une augmentation des ventes. De plus, le service marketing est bien au courant que Balotelli n’est pas éternel au club. Et l’on a vu dans le cas Payet à West Ham que valoriser un seul joueur n’est pas souhaitable. Ainsi, des actions plus globales, comme faire porter le maillot niçois à la statue d’Apollon le 1er Juillet dernier est très efficace.

De plus, l’arrivée de Macron, si ce n’est au gouvernement, à la fourniture des maillots a été très efficace. Car non content de permettre au club d’accroître ses revenus sponsoring, ce changement de partenaire technique a d’autres avantages. Car il est prouvé que changer de fournisseur de maillot augmente les ventes de ces derniers. De plus,
le nouveau design très épuré plaît énormément : il est vrai que cela change bien des maillots au design un peu lourd que proposait Burda Sport.

En attendant la fin de saison, et peut-être une surprise niçoise, n’hésitez pas à faire part de vos remarques dans les commentaires !

A propos NSOL 176 Articles
"Je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes. Et les ressacs et les courants : Je sais le soir, l'aube exaltée ainsi qu'un peuple de colombes, et j'ai vu quelques fois ce que l'homme a cru voir !" (Arthur Rimbaud, Le Bateau Ivre, 1871)
  • Thanok #DansLeDésert

    Balotelli va partir non ? Qui vont-ils attirer pour la prochaine saison ?

  • Ohpack

    Faut espérer qu’avec l’arrivée de Balotelli et donc davantage de revenus sponsors, l’OGC Nice puisse accroître son budget et le stabiliser à un niveau assez élevé. En tout cas, c’est un club qui progresse dans tous les domaines, et c’est parfait pour la Ligue 1

  • Nice attire pas les foules hein ^^

    • moi

      faut twitter l’article au CM de l’OGCNice, ça devrait rapporter du Niçois