Maxime Gonalons a porté le maillot de l’Olympique Lyonnais a plus de 300 reprises. Mais cette saison, contrairement au précédentes, il semble en danger. En effet, Washing Maxime est critiqué. Et les critiques viennent même de son propre camp. En effet, les supporters, en grand nombre, ont remis en cause le capitaine des Gones. Décryptage du règne de Maxime Gonalons.

Les apparences sont souvent trompeuses

Beaucoup pensent que Maxime Gonalons a débuté un soir de Ligue des Champions à Anfield. Mais cela enlève une part de la vérité. En effet, il faut remonter quelques années en arrière. En 2008, Maxime Gonalons est encore un inconnu complet, et ne fréquente qu’à peine l’équipe réserve. Et ce solide milieu défensif attrape un staphylocoque doré. Ce staphylocoque le fait passer à deux doigts de la septicémie, et donc de l’amputation. Mais Maximus fait preuve d’une force mentale impressionnante, et échappe de peu à l’arrêt de sa carrière. Il reviendra profondément marqué de cet épisode. Et il en reviendra également plus fort.

Après cet épisode qui a failli être tragique, Maxime Gonalons intègre petit à petit l’équipe réserve de l’Olympique Lyonnais. Le natif de Vénissieux, après 8 années de formation sous le maillot lyonnais, n’est pourtant pas prédestiné à une carrière étincelante… Il n’est d’ailleurs pas même international espoir. Mais un homme apparaît. Cet homme, c’est Claude Puel. Et l’entraîneur le plus détesté par les supporters repère le jeune milieu de terrain lyonnais, au point de l’intégrer à son stage d’avant saison. La saison 2009-2010 est donc pour lui la saison des débuts. Ces débuts se feront d’ailleurs bien en Ligue des Champions. Mais lors du match retour du tour préliminaire de la Ligue des champions contre le RSC Anderlecht, remporté par les Gones. Le 12 septembre, il est même titulaire face à Lorient. 17 jours plus tard, il dispute une demi-heure lors de la victoire des Gones 4-0 à Debrecen.

Un soir d’Octobre pour plonger

Comme un symbole, c’est à la 42ème minute d’un match à Anfield que Maxime Gonalons commence à écrire sa légende. En effet, il remplace Cris, blessé, en défense centrale au côtés de Jérémy Toulalan. Une charnière de métier, donc. Et en ce 20 octobre, Maxime Gonalons monte sur un corner à la 70ème. Deux minutes plus tard, sa tête plongeante permettra à l’OL d’égaliser. Et l’histoire n’aurait pas été belle si sur une magnifique action emmenée par César Chelito Delgado, l’OL n’avait pas arraché la victoire. Et Maxime Gonalons, pour son quatrième match en professionnels, inscrit son premier but. Le gamin est même élu homme du match par la presse.

Le futur capitaine des Gones devient dès lors un joueur important. Au point que l’Equipe de France espoir en 2009-2010 lui ouvrira ses portes. Puis les A seront son hôte. L’arrivée de Rémi Garde à la tête de l’OL le conforte dans son statut, faisant de lui un joueur important de l’effectif. De plus, des buts arrivent petit à petit, et à la mi-saison 2012-2013, Lisandro Lopez lui cède même le brassard. Maxime Gonalons est intouchable. Et il ne tient pas à perdre son statut. D’ailleurs, ses performances de haut vol mettent tout le monde d’accord.

Un match face à Nantes pour plonger

Mais le déclin de Maxime arrive peut-être lors d’une victoire de l’OL 1-0 face à Nantes. Sur un pénalty obtenu par l’OL à la dernière minute, Maxime Gonalons, en cette fin de saison 2013-2014, arrache le ballon des mains de Nabil Fékir ou Clinton Njie pour aller frapper un pénalty. Le résultat du match n’en sera pas changé. Mais Maxime rate son pénalty, et c’est une forme du début du déclin des capitaines des Gones. De plus, des performances pas toujours au rendez-vous le font discuter. Ses pertes de balles dangereuses plein axe sont souvent pointées du doigt. Un jeune numéro 24, Corentin Tolisso, semble pouvoir même prendre sa place. Heureusement pour Maxime, ce dernier s’impose un voire deux crans plus haut, et ne joue à ce poste qu’en son absence.

Mais l’arrivée de Lucas Tousart, donc nous dressions un excellent portrait, à l’aube de la saison 2015-2016, semblait pouvoir bousculer la hiérarchie. Heureusement pour Maxime Gonalons, ce dernier vit une première saison compliquée, minée par les blessures. Mais son retour en pleine forme de l’Euro U19 en fait désormais un candidat sérieux au poste du numéro six. Au point de déclencher des doutes dans l’esprit de Génésio, qui a fait à plusieurs reprises sortir son capitaine intouchable, alors que ce dernier n’en avait pas l’habitude.

A propos NSOL 756 Articles
« Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on le peut reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui ». (Jonathan Swift, 1667-1745)