Ce soir, c’est “l’Olympico” ! Pour l’occasion, nous avons préparé un petit dossier sur les joueurs qui ont porté les deux maillots. Examinons donc les 14 joueurs qui sont passés à Massilia et à Lugdunum

Parmi les plus anciens…

  • Abedi Pelé :

Le milieu de terrain ghanéen était titulaire lors de la victoire en finale de la Ligue des champions 1993. Avec l’Olympique de Marseille, Abedi Pelé remporte trois fois le championnat de France en 1989, 1991 et 1992. Après l’affaire VA-OM, il signe donc à Lyon mais n’y joue qu’une seule saison.

  • Pascal Olmeta

Le natif de Corse resta plusieurs saisons sous le maillot bleu et blanc. Après trois titres de champion, le gardien de but quitte l’OM en 1993 et rejoint donc l’Olympique Lyonnais.

  • Florian Maurice :

L’ancien attaquant est l’actuel recruteur de l’OL, club où il a été formé. En onze saisons sous le maillot lyonnais, il inscrit 50 buts en 144 matchs. Par la suite, apres un an au PSG, il signe à Marseille en 1998. Avec les phocéens, il termine deuxième du championnat en 1999 et atteint aussi la finale de la Coupe de l’UEFA.

  • Sonny Anderson :

Le brésilien porta le maillot phocéen pendant 6 mois (jan. 1994-jui. 1994). Après des passages par L’AS Monaco et le FC Barcelone, Sonny se relance à Gerland en 1999. Avec l’OL, il gagna la Coupe de la Ligue 2001 et les titres de champion de France 2002 et 2003. Par ailleurs, il fut le meilleur buteur de Ligue 1 en 2000 et 2001. Aujourd’hui, Sony manque beaucoup aux Lyonnais.

Génération 2000

  • Peguy Luyindula

Le Natif de Kinshasa est recruté par Lyon en 2001. Il y gagne trois titres de champion de France.
Finalement, après 126 matchs et 46 buts, il s’engage en 2004 à la Commanderie pour pallier le départ de Drogba .

  • Sylvain Wiltord

Sylvain a joué dans les deux olympiques, mais c’est avec Lyon qu’il gagna ses trois titres en Ligue 1. Apres des retrouvailles avec son club formateur du Stade Rennais, il est prêté à l’OM pour 6 mois. Apres des passages au FC Metz et au FC Nantes, il décide donc de mettre un terme à sa carrière.

  • Benoît Pedretti

Benoît Pedretti a évolué une saison à Marseille en 2004-2005. Il y disputera 33 matchs pour quatre buts. Il signe à Lyon la saison suivante. Benoît y sera champion. D’ailleurs, il y disputera 30 matchs et marquera deux buts. Il s’envolera sans réussir à s’imposer vers d’autres cieux.

  • Loïc Rémy

Loïc est un pur prodige formé à Lyon. Arrivé chez les professionnels en 2006, l’attaquant remporte deux titres de champion avec les Gones (2007, 2008). Barré par la concurrence, Loïc s’envole pour Nice durant trois ans. Puis il part à Marseille en 2010 et y inscrit 42 buts en 111 matchs .

  • Hatem Ben Arfa

Lors de la glorieuse époque de la formation lyonnaise, le natif des Hauts de Seines en était le joyaux . Il remporta quatre titres de champion de France et trois Trophées des champions (2004-2008). Apres 92 matchs et 12 buts, Hatem quitte donc l’OL en 2008 pour l’OM. Avec le club marseillais, il réalise le triplé Championnat, Coupe de la Ligue et Trophée des Champion en 2010.

Ils vont se rencontrer lors de l’Olympico

Avec le maillot lyonnais

  • Nicolas Nkoulou

Formé à la Kadji Sport Académies au Cameroun, il rejoint l’AS Monaco en novembre 2007. En juin 2011, apres 88 matchs, Nkoulou signe pour quatre ans à l’OM contre 3,5M€. Suite à une saison 15-16 difficile, notamment avec 3 entraîneurs différents et une 13eme place, le joueur quitte le club. Apres 207 matchs et 5 buts, le camerounais rejoint donc l’Olympique Lyonnais pour une durée de 4 ans

Nicolas a disputé 9 Olympicos en LIGUE 1
8 matchs avec l’OM : 5 nuls, 1 victoire 2 défaites
1 match avec l’OL : 1 nul

  • Jérémy Morel

Morel possède énormément de match en ligue 1. Il a marqué de son passage tous les clubs où il a joué. De Lorient à Marseille, Jeremy possède donc une grande expérience professionnelle. En effet, en 4 saisons avec l’OM, il comptabilise 120 matchs. Finalement, en fin de contrat avec l’OM, il signe à Lyon en 2015.

Jeremy a disputé 10 Olympicos en LIGUE 1
1 passe décisive
10% de victoires – 60% de nuls – 30% de défaites
1er Olympico en septembre 2011 avec l’OM
7 Olympicos avec l’OM (1 victoire, 3 nuls et 3 défaites)
3 Olympicos avec l’OL (3 nuls)

  • Mathieu Valbuena

Il intègre l’Olympique de Marseille en 2006. En outre, il réalise le triplé avec le club marseillais en 2010. Finalement, après un an en Russie, il signe à Lyon en 2015.

Mathieu a disputé 14 Olympicos en LIGUE 1
1 but et 1 passe décisive
21% de victoires – 50% de nuls – 29% de défaites
1er Olympico en mars 2007 avec l’OM
12 Olympicos avec l’OM (3 victoires, 5 nuls et 4 défaites)
2 Olympicos avec l’OL (2 nuls)

Avec le maillot marseillais

  •  Clinton Njie

Clinton Njie intègre L’Olympique Lyonnais en 2011. En 3 saisons professionnelles, il compte 43 matchs et 8 buts. Il signe à Tottenham en 2015, mais ne jouant quasiment pas, il est finalement prêté à l’OM en 2016.

  • Henri Bédimo

Apres son titre de champion de France 2012 avec Montpellier, Henri signe à Lyon en 2013. En 3 saisons, Bedimonstre marque les esprits lyonnais. En 2016 alors que son contrat est fini, il signe un contrat avec les phocéens.
Henri a disputé 6 Olympicos en LIGUE 1.
1 passe décisive.
17% de victoires – 66% de nuls – 17% de défaites.
1er Olympico en décembre 2013 avec l’OL.
5 Olympicos avec l’OL (1 victoire, 3 nuls et 1 défaite).
1 Olympico avec l’OM (1 nul).

  • Bafétimbi Gomis

Bafétimbi Gomis a connu le football français sous plusieurs maillots. Formé à Saint-Etienne, le natif du Var a ainsi connu les maillots Troyen, Lyonnais et Marseillais. Après 2 ans à Swansea, le club gallois le prête à l’OM. Bafé est donc un spécialiste des Olympicos…
Bafétimbi a disputé 11 Olympicos en LIGUE 1
8 buts
27% de victoires – 55% de nuls – 18% de défaites
1er Olympico en novembre 2009 avec l’OL
10 Olympicos avec l’OL (3 victoires, 5 nuls, 2 défaites)
1 Olympico avec l’OM (1 nul)

 

Pour finir et pour vous aider à patienter, voici donc le résumé d’un des plus beaux Olympico.

A propos Mistoof 9 Articles
Gone depuis ma naissance, supporter inconditionnel de l'OL. J'ai découvert Gerland à l'occasion du jubilé de Sonny anderson en 2008. Mon premier match au stade en L1 était contre Rennes, et contre Metz en Coupe de France. Quant tu supportes l'OL ce sont tes tripes qui chantent, et non ta gorge !