Liga espagnole – 15ème journée

L’actualité du football espagnol est très riche ces derniers jours, avec les révélations croustillantes du Football Leaks concernant quelques joueurs, un clasico assez décevant ou encore la qualification aux tours suivants de tous les clubs espagnols en coupes d’Europe. Néanmoins la scène nationale reprenait ses droits ce week-end avec la 15e journée du championnat.

Les temps forts :

Osasuna – Barcelone : Mieux vaut tard que jamais.

Efficace en Ligue des Champions, le FC Barcelone restait néanmoins sur 3 matchs nuls consécutifs en Liga et devait se reprendre face à la lanterne rouge Osasuna, qui n’a toujours pas gagné dans son stade cette saison.
Neymar blessé, Arda Turan était titularisé aux côtés de Messi et Suarez, Rakitic et Mascherano sont sur le banc au profit d’Umtiti et Gomes. Du côté d’Osasuna, l’entraineur a opté pour un 4-5-1 défensif, avec le seul Sergio Léon sur le front de l’attaque.

La première période est à sens unique, le Barca domine mais manque de réalisme dans la finition et ne parvient pas à convertir sa multitude d’occasions. Du déchet notamment de la part de Messi, qui rate un face à face avec le gardien, et de Suarez voyant une de ses tentatives heurter le poteau de Perez. Osasuna se montre menaçant en contre avec un très remuant Sergio Leon.
Au retour des vestiaires, la possession de balle des catalans est beaucoup plus stérile et leurs adversaires tentent d’en profiter mais le ballon piqué de Léon s’échoue sur la barre d’un Ter Stegen pourtant battu.
L’ouverture du score intervient à l’heure de jeu sur un but à la “barcelonaise”. Messi repique dans l’axe, trouve Alba sur le côté gauche qui sert parfaitement Suarez dans l’axe (59e). L’attaquant uruguayen n’a plus qu’à pousser le ballon dans le but vide et inscrit son 10e but de la saison en Liga.
Le plus difficile enfin réalisé, le FC Barcelone peut tranquillement faire circuler le ballon et enfoncer le clou à la 72e minute lorsqu’Osasuna craque à nouveau sur un débordement de Jordi Alba. Le petit espagnol, auteur d’un match solide, délivre sa seconde passe décisive, cette fois-ci à Messi.
On retrouve le quintuple ballon dans les arrêts de jeu pour son doublé. Messi élimine trois joueurs, en fixe deux autres et trompe froidement le gardien.

Le score final est sans appel : 3-0 pour un FC Barcelone dominateur que ce soit dans la possession de balle, comme à son habitude avec 75%, ou dans le nombre d’occasion mais qui n’aura trouvé la faille que tardivement.
Real Madrid – Deportivo La Corogne : Ramos, le spécialiste.

Suite au match nul arraché dans les dernières minutes du Clasico et du 2-2 concédé face au BVB mercredi, le Real acceuillait le Deportivo La Corogne, bien relancé après sa nette victoire 5-1 contre la Real Sociedad lors de la précédente journée. L’occasion pour les hommes de Zidane, invaincus à domicile, de consolider leur première place du championnat.
Le technicien français a effectué un franc turn-over, ainsi Morata est soutenu par un trident James-Isco-Asensio. Modric et Varane ne jouent pas.

Dominateur dans l’entrejeu, le Real Madrid a manqué cruellement de réalisme dans la surface du Deportivo. La formation de La Corogne a fait preuve d’une grande solidité défensive et a su trouver le poteau de Navas sur un coup franc dans le premier acte.
Tout s’enflamme en seconde mi-temps, Morata ouvre la marque d’une frappe lointaine à la 50e minute mais Joselu lui répond par un doublé coup sur coup (63e – 65e) sur deux erreurs défensives des madrilènes. Moment choisi par Zidane pour lancer Vasquez et le jeune Diaz en jeu. Ce dernier égalise à la 84e de la tête et permet d’entretenir l’espoir à Bernabeu.
Le stade s’embrase finalement dans les arrêts de jeu (92e) lorsque le corner de Kroos est repris victorieusement par le capitaine Ramos, habitué aux buts salvateurs en fin de match.

Victoire in extremis du Real Madrid 3 buts à 2 qui enchaine avec un 35e match sans défaite et bat ainsi son propre record d’invincibilité. Direction maintenant le Mondial des Clubs au Japon pour la Casa Blanca.
Celta Vigo (9) – Séville (3) : Merci Iborra !

Semaine de déplacements pour le FC Séville. Après avoir perdu 2-1 à Grenade et obtenu un précieux score nul et vierge au Parc OL lui permettant de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, le troisième du championnat se rendait à Vigo défier un Celta ayant lui aussi validé son ticket pour le printemps européen, en seizième de finale de l’Europa League.

Accrochés à la pause, les andalous se sont imposés 3-0 grâce à l’entrée fracassante de Iborra, auteur d’un triplé. L’attaquant du Celta Iago Aspas, deuxième meilleur buteur de Liga, n’aura pas trouvé la faille et Séville garde ainsi sa place sur le podium au terme d’un match pourtant très équilibré.
Villarreal (5) – Atlético de Madrid (4) : Adieu le titre ?

L’Atlético a passé une semaine délicate en concédant un nul à domicile contre l’Espanyol (0-0) le week-end dernier accroissant ainsi le retard au classement sur le leader et ennemi juré, le Real Madrid. L’intermède européen des Colchoneros n’a pas été plus réussi puisqu’ils ont été défaits 1-0 au Bayern Munich. Se déplaçant à Villarreal, 5e du classement à seulement deux points, une défaite des coéquipiers de Griezmann pouvait déjà être synonyme de croix sur le titre de champion.

Baladés techniquement et physiquement, les Colchoneros n’ont pas existé en début de match, cumulant erreurs individuelles et malchance. Le premier but de Villarreal, signé Trigueros, intervient suite à une mauvaise passe en retrait de Tiago (28e), qui lui-même sortira blessé quelques instants plus tard.
A la 38e minute, le second but du sous-marin jaune est inscrit par Dos Santos parfaitement opportuniste en suivant un ballon repoussé par Oblak, qui se blesse sur l’action et doit laisser également sa place.
En rentrant aux vestiaires, 2-0 et déjà 2 changements effectués, l’Atletico est en grande souffrance au Madrigal.
Malgré être revenu avec de meilleurs intentions après la pause, l’Atlético ne parviendra jamais à être dangereux. Les coéquipiers de Griezmann, muet en Liga depuis plus de deux mois, n’auront jamais été dans le bon tempo face à une équipe de Villarreal qui dispose du deuxième meilleur bilan à domicile du championnat. Et Soriano corse même l’addition en fin de match en trompant Moya d’une frappe croisée (93e).

Avec cette lourde défaite, l’Atletico Madrid accuse désormais un retard de 12 points sur le leader, de quoi abandonner tout espoir de titre?
Tous les résultats :

Malaga 1-1 Granada CF
Osasuna 0-3 FC Barcelone
Real Sociedad 3-2 Valence CF
Las Palmas 1-1 Leganés
Real Madrid 3-2 Deportivo La Corogne
Eibar 0-0 Alavés
Celta Vigo 0-3 Séville FC
Espanyol Barcelone 2-1 Sporting Gijon
Betis Séville 1-0 Athletic Bilbao
Villarreal 3-0 Atlético de Madrid

 

Auteur: Ohpack

Révisé par Kebab

A propos Kebab 20 Articles

Supporter de l’OL
❤️ Ema Lacaz Umtiti Tolisso Kebab
🖕🏻 01 Riolix Rothen BRP

  • GoneSpur #PrinceHarry

    Super taff Kebab!!

  • fissa

    Ole !

  • Kick

    Bravo Keb’ !

  • jack2425

    Ramos !