Vous le savez, lundi à midi aura lieu le tirage au sort des 1/8èmes de finale de la Ligue des Champions.
Le PSG, après son nul 2-2 à la dernière minutes, face au petit poucet du groupe Ludogorets, a gentiment laissé sa place de leader du groupe A au club londonien d’Arsenal. Le PSG a donc fini 2ème de son groupe pour la 3 ème année consécutive.

Rappel des règles

– La deuxième place est synonyme d’opposition contre une équipe première de son groupe, avec le match retour à l’extérieur pour les hommes d’Emery.
– Les équipes d’une même fédération ne peuvent pas s’affronter lors de ce 8 ème de finale, le PSG évite donc Monaco
– Deux équipes d’un même groupe ne peuvent pas s’affronter lors de ce 8 ème de finale.

Quelles sont les 6 équipes pouvant affronter le PSG ?

Naples, FC Barcelone, Atlético de Madrid, Borussia Dortmund, Leicester et la Juventus Turin

Voici donc une petite revue des adversaires potentiels du PSG par ordre alphabétique :

Atlético de Madrid.

Le finaliste malheureux des éditions 2014 et 2016 a terminé brillamment 1er du groupe D devant le Bayern de Munich avec 15 points (5V ; 1D).
Les hommes de Simeone peuvent s’appuyer sur une défense de fer. La paire Godin-Savic a verrouillé la défense des pensionnaires du Vicente Calderon, avec seulement 2 petits buts encaissés en 6 matchs. Elle est également la 2eme meilleure défense d’Espagne avec 11 buts encaissés en 14 journées.
Nul doute qu’avec le manque de réalisme offensif affiché par le PSG ces derniers temps, leur marquer un but sera chose difficile. D’autant plus que l’actuel 4àme de Liga, à 9 neuf points du Real Madrid, possède un énorme arsenal offensif : la paire Gameiro (7buts) – Griezmann (9buts), rapide et très dangereuse en contre-attaque.
C’est donc un adversaire qui fait office d’épouvantail, avec en supplément, une grinta hors norme, qui ne les voit rompre que très rarement ces dernières années lors des matches à élimination directe.

FC Barcelone.

Le champion d’Espagne a lui aussi terminé 1er de son groupe avec 15 points (5V ; 1D) devant le Manchester City de Guardiola. Avec 20 buts marqués, dont un 7-0 lors de l’entraînement face au Celtic et 4 encaissés, dont 3 lors de la défaite à Manchester (3-1), le Barça est donc l’équipe à éviter. Rien que le fait d’évoquer Messi, Neymar, Suarez, Rakitic, Iniesta, Alba, Busquets… suffit à en faire un favori de cette C1 et ce malgré le petit coup de moins bien de ces derniers temps qui lui coûte d’être relégué à 6 points du leader de la Liga.
Le bilan face aux catalans sous l’ère QSI en phase à élimination directe est de 2 nuls et 2 défaites, pour 2 éliminations en ¼ de finale.

Borussia Dortmund

Les hommes de Thomas Tuchel ont terminé 1ers du groupe F devant l’actuel leader de la Liga et champion d’Europe en titre, j’ai nommé le Real Madrid. L’ancienne équipe de Klopp a terminé sa phase de groupe meilleure attaque de C1 (22buts) et avec un bilan de 4 victoires, dont deux cartons face aux polonais du Legia Varsovie 0-6 et 8-4 et deux matchs nuls 2-2 face aux hommes de Zinedine Zidane.
Distancés en Bundesliga à la 6e place avec 8 points de retard sur le leader, le RB Leipzig, les pensionnaires du magnifique Signal Iduna Park pourront s’appuyer sur un Aubameyang en feu (20 matches, 20 buts) et avec au match retour, le “formidable outil jaune” en soutien.

Les 3 dernières équipes sont par pur hasard, les plus abordables pour le PSG.

Leicester

Leicester est sorti fier leader d’un groupe G loin d’être “bidon”, avec un bilan de 4 victoires, 1 nul et 1 défaite -enfin une baffe- 5-0 chez les portugais du FC Porto lors de la dernière journée. Le champion d’Angleterre est complètement largué en championnat, pire, il lutte actuellement pour le maintien avec seulement 4 points d’avance sur le 18ème de Premier League. Les hommes de Claudio Ranieri ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes, la paire Vardy-Mahrez a complètement disparu avec seulement 8 buts à eux deux en plus de 1000 minutes de jeu en championnat. Seul Riyad sauve la face en coupe d’Europe avec un bilan de 4 buts en 5 matches. Et si cette situation reste en l’état, Leicester aura d’autres chats à  fouetter en février-mars. Ce qui en fait l’adversaire le plus abordable lors de ce tirage au sort. Nul doute que tous les 2èmes de groupe voudront tomber contre eux.
Un motif d’espoir pour le PSG, qui depuis 3 ans est habitué à tomber face à des clubs anglais en phase à élimination directe : Chelsea en 2014,  2015 et 2016 et City en 2016 pour un bilan assez équilibré de 3V-3N-2D pour 2 qualifications et 2 éliminations dont celle de la saison dernière, avec le fameux 3-5-2 qui a fait couler beaucoup d’encre.

Juventus de Turin

Le finaliste de l’édition 2015 et orphelin du dabeur Paul Pogba a fini leader du groupe H devant le FC Séville avec 14 points. Groupe H qui comprenait aussi l’Olympique Lyonnais. La Juventus est à classer juste derrière les deux espagnoles et le Borussia.
Sans être transcendant, le champion d’Italie peut compter sur sa BBC italienne, j’ai nommé le trio Barzagli – Bonucci – Chiellini seulement 2 buts encaissés en 6 matches. De plus, si ces 3 la ont une défaillance, il reste la légende Buffon sauveur des siens lors du match au Parc OL en arrêtant notamment un penalty du buteur lyonnais Alexandre Lacazette, avant de tenir la barraque lors d’un show à 10 contre 11 après l’expulsion de Lemina.
On l’a vu, cette vieille dame peut se faire accrocher. L’OL est revenu avec un courageux match nul 1-1 du Juventus Stadium, Séville s’en sortant avec un 0-0. De plus, l’actuel leader de Serie A compte dans son attaque un des plus gros transferts de cet été, l’argentin Gonzalo Higuain, transféré de Naples pour 94 millions d’euros. L’ancien joueur du Real Madrid en est à 15 buts en 24 matches cette saison.
Il faudra quand même que les parisiens règlent leurs problèmes de finition pour espérer quelque chose face à cette défense imperméable.

Naples

L’ancienne équipe d’Edison Cavani a fini première d’un groupe B relativement facile avec un bilan de 3V , 2N et 1D. Actuellement Naples est à la traîne en Serie A, pointant à la 6ème place à 8 points du leader. Le plus préjudiciable pour cette équipe a été la perte de l’attaquant polonais Arkadiusz Milik, qui a subi une rupture partielle du ligament croisé en sélection. Il restait sur une dynamique de 3 buts en 2 matches de C1 et 4 buts en 7 matchs de championnat, mais il devrait être de retour juste à temps pour la reprise de la plus prestigieuse de compétition européenne. En son absence, l’espagnol Callejon a prit la relève en scorant 8 fois en 16 matches. Le Napoli, qui peut aussi compter sur des joueurs comme Hamsik ou encore Insigne, reste quand-même une équipe à ne pas prendre à la légère surtout avec un match retour dans le San Paolo qui sera bouillant.

Conclusion :
Actuellement si nous devons classer les équipes en 3 groupes, ce serait comme cela :

A éviter absolument : 1-Barça 2-Atletico
Chaud mais faisable : 3-Dortmund 4-Juve
Faisable : 5-Naples 6-Leicester

Sur ses quelques derniers matches, le niveau du PSG est sûrement le pire de ces 5 dernières années. Si son niveau reste tel quel, à part Leicester, les 5 autres équipes poseront de gros problèmes à un PSG qui se cherche encore.
Mais comme on dit, la forme de décembre ne sera pas celle de février.
Le retour de Rabiot et de Pastore, la montée en puissance de Verratti, l’arrivée de l’argentin Lo Celso et le recrutement cet hiver d’un ou deux ailiers, peuvent laisser espérer une très grosse éclaircie dans le jeu parisien.
Maintenant il ne reste plus qu’à attendre –non sans trembler- le verdict du tirage au sort.
Prince Owski

A propos François 128 Articles
Rédacteur pour demivolee.com et fier de lettre.